Accueil Santé du chien Soins canins : votre chien a le droit à sa routine beauté !

Soins canins : votre chien a le droit à sa routine beauté !

2586
1
PARTAGER
Soins canins : votre chien a le droit à sa routine beauté !

Bain, séance de démêlage, épilation, brossage de dents, brushing, tout y passe. Faisons le point sur les soins canins à prodiguer au quotidien à votre boule de poils.

Toilettage : on lave et on brosse pour le plaisir de lui dire qu’il est beau !

Les professionnels du toilettage recommandent un rendez-vous tous les deux mois pour les chiens à poils longs, et un bon bain tous les 3 mois pour les autres. C’est l’occasion de retirer un trop plein de poils dans les oreilles, autour des yeux et de libérer votre compagnon de tous ses nœuds.

Si vous lavez votre toutou à la maison, utilisez un shampoing pour chien adapté à l’acidité de sa peau (5 contre 7 chez l’homme !). Un bain avec un shampoing Dop ou autre ne lui causera pas une pelade si vous n’avez rien d’autre sous la main, mais il faut éviter.

Après un rinçage minutieux, il est TRES important de procéder à un séchage méticuleux du pelage dans sa totalité (couche supérieure et sous-couche ou sous-poils). Comment savoir si c’est bien sec ? On sépare les poils du dessus pour voir si les poils du dessous forment des franges, si oui, c’est qu’ils ne sont pas encore secs !
Rappel des étapes clés :

  • On peigne (brosse double poils / métal + peigne en acier à larges dents pour les poils longs).
  • On coupe les nœuds : inutile de tirer, ou vous allez l’entendre couiner. Il faut néanmoins être prudent et avoir une relation de confiance avec votre chien pour éviter de le blesser bêtement. Conseil : faites cette étape à 2 où l’un occupe le chien, le papouille, lui parle, tandis que l’autre manipule la brosse et les ciseaux.
  • On shampouine et on passe du temps à rincer en pro-fon-deur.
  • On sèche.
  • On re-peigne. Pourquoi encore une fois ? Parce que le lavage et le séchage font se décrocher un bonne partie de poils morts.

Nota Bene : l’automne et le printemps sont des périodes de mues, la chute des poils sera donc plus importante. Pour ne pas chasser les touffes de poils sur le canapé, un brossage tous les deux jours est recommandé. A noter que le brossage permet aussi de retirer la poussière, les herbes et d’éventuelles saletés récupérées pendant une séance de roulade.

Le saviez-vous ? Une cuillère de levure de bière dans la gamelle de temps en temps aide le poil à briller ! Sinon, il existe aussi des sprays, comme l’huile de vison, une astuce pour avoir un toutou tout beau pour un concours ou pour un démêlage facile.

On chasse les indésirables : prévention et traitement

On chasse les indésirables
© Flickr – This Year’s Love

Les parasites les plus connus sont les puces et les tiques. Ces petits bêtes qui s’incrustent et rendent la vie de votre toutou impossible. Bon à savoir : on traite tout de suite un chien qui a des puces, au risque de se retrouver envahi de parasites. L’expression puces de parquet n’est pas un mythe, il s’agit d’insectes qui élisent domicile entre et sous les lattes du plancher. Seule solution pour les éradiquer : les dératiseurs (désinsectisation). Le moins que l’on puisse dire, c’est que la facture est salée et que votre déco n’en sortira pas indemne, toutefois, ça fonctionne. Pour vérifier qu’il n’y a plus d’hôtes indésirables, voici plusieurs tests utiles :

  • La bougie flottante : la lumière attire les puces et elles sautent dans le bol si bien qu’elles se noient. S’il y a des puces au bout d’une heure, votre travail n’est pas fini.
  • Les chaussettes de tennis : marchez en chaussettes sur le sol, asseyez-vous quelques instants, puis inspectez-les. La moindre puce indique qu’elles n’ont pas toutes passé l’arme à gauche, qui dit une dit peut-être dix… ou cent !

Inutile de vous dire que si vous avez des boutons, il en reste probablement une ou deux. A vous la loupe et la patience !

A noter que les fumigènes achetés en droguerie ne sont pas forcément efficaces en cas d’épidémie et qu’il est bon de jeter couvertures et paniers en mousse en les enveloppant dans un sac poubelle directement sur place – inutile de semer les puces comme les cailloux du Petit Poucet.

Pour débarrasser le chien des puces, on complètera le traitement avec un shampoing antiparasitaire. En prévention, pensez au collier anti-puces par exemple, aux pipettes (efficaces mais assez agressives), et aux huiles essentielles (menthe, romain et lavande, entre autres). Pour voir plus de conseils naturels, c’est par ici.

Vous apercevez une boule qui ressemble à un petit pois ? Il s’agit d’une tique. Pour la retirer, oubliez les remèdes de grand-mère, LA solution se trouve dans la pince à tique. Elle permet de retirer le parasite sans douleur, sans prendre le risque d’arracher une partie, et surtout, elle évite que la tique contamine votre animal. Besoin d’un récapitulatif des vaccins, notamment celui contre la piroplasmose ? Lisez notre article sur le sujet. Pour finir, vous pouvez déposer quelques gouttes d’huile essentielle de géranium rosat sur le collier de votre chien ou dans son panier, c’est un répulsif naturel très efficace.

Pour boucler la boucle des parasites, n’oublions pas que les chiens peuvent être embêtés par des vers d’intestin ronds (ascaris, trichures et ankylostomes) ou plats (vers solitaire). Ils peuvent se voir sur leurs excréments mais les symptômes suivants sont les plus courants :

  • Le chien se mord la queue.
  • Il montre une fatigue inhabituelle.
  • Il a des diarrhées chroniques.
  • Son ventre semble gonflé.

Quand vermifuger son chien ? Tous les 3 mois selon ESCCAP (European Scientific Counsel Companion Animal Parasites), en prime, vous pouvez lui faire manger de l’ail de temps en temps. Pour plus d’infos, visitez le site www.bienvermifuger.com.

ATTENTION : les grandes surfaces et certains bazars vendent des produits anti-parasites, prudence. Est-ce vraiment le lieu pour des traitements vétérinaires ? Non. D’ailleurs, le net regorge de témoignages comme celui-ci incriminant la marque Friskies ou Repul 7 Chat (vendue chez Gifi).

Pour trouver des produits adéquats, achetez vos produits en pharmacie, chez le vétérinaire ou encore sur des sites spécialisés comme medicanimal.fr.

On fait briller : pour une gueule pleine de 42 dents blanches (ou moins)

pour une gueule pleine de 42 dents blanches
© Flickr – SyephenMitchell

Si on ne brosse pas les dents des chiens comme les nôtres, il ne faut pas pour autant oublier l’hygiène dentaire de nos compagnons. Plusieurs moyens sont à disposition :

  • Le dentifrice (ex : Beaphar) appliqué avec une brosse à crocs ou à croquer (type Biocanina)
  • Les bâtons d’hygiène dentaire

En cas de mauvaise haleine, le Tic Tac ne sera d’aucun secours, prévoyez plutôt une visite chez votre vétérinaire pour voir s’il n’y a pas un problème de tartre (surtout chez les vieux chiens) ou un souci de digestion.

On bichonne les yeux d’amour

On bichonne les yeux d’amour
© Flickr – trent roche

Certaines races comme les caniches ou les bichons ont tendance à « pleurer », ce qui salit leur pelage. Pour les aider à conserver un regard au top, il suffit d’utiliser une compresse imbibée de sérum physiologique.

Attention : on taponne plus qu’on essuie. Investir dans un produit spécial chien n’est pas du tout obligatoire. L’essentiel étant d’utiliser une solution neutre, naturelle, et non agressive. Par contre, si on note la présence d’un écoulement visqueux ou coloré, c’est qu’il y a probablement une contamination ou une réaction à un corps étranger. Un passage chez le vétérinaire s’impose et vite !

La promenade peut aussi entraîner des petits bobos comme des feuilles piquantes ou pointues. Ainsi, l’épillet incrusté provoque une infection grave s’il n’est pas retiré par un professionnel. Pour lire un article sur les dangers de cette herbe, rendez-vous sur la Clinique Vétérinaire de Villevieille.

Voilà pourquoi on recommande d’inspecter scrupuleusement son chien une fois de retour à la maison.

On ouvre grand les oreilles !

On ouvre grand les oreilles !
© Flickr – LilyWhitesParty

Il est important d’inspecter les oreilles pour plusieurs raisons :

  • Des parasites peuvent s’y loger.
  • Des corps étrangers peuvent s’y coincer, comme des plantes à épines pendant une balade.
  • Il peut y avoir un eczéma ou une otite !

Le meilleur signal est sans aucun doute un chien qui se gratte souvent, qui couine, qui se montre agacé par une des oreilles (ou les deux), ou qui penche la tête sur le côté. En prévention, prévoyez dans la routine beauté de votre protégé une petite vérification pour vous assurer que les écoutilles sont en bon état.

Comment faire ? Tirez l’oreille, versez quelques gouttes d’un nettoyant auriculaire, masser, essuyer avec un coton, et c’est terminé ! Soyez rapide et précis pour éviter que votre compagnon ne secoue la tête. Chez un chien à oreilles dressées, la fréquence idéale est de toutes les 2 semaines, chez un chien à oreilles tombantes, on privilégie un soin hebdomadaire.

On pense à faire les ongles : l’entretien des griffes

Comme évoqué dans un précédent article, les griffes peuvent s’user toutes seules par la marche ou la course sur un sol dur. Néanmoins, la plupart du temps, des soins sont nécessaires environ toutes les 6 semaines. A l’aide d’un coupe-griffes, on coupe seulement la partie inerte (transparente), si l’on coupe trop haut, cela entraîne douleurs, saignements, et risques infectieux. La première fois, il est recommandé de laisser faire le véto puis de reproduire les gestes à la maison avec le matériel adéquate.

La coupe des griffes est aussi l’occasion de vérifier l’état général des coussinets, de l’ergot, et de s’assurer qu’il n’y a ni fissure, ni blessure, ni corps étranger.

Conclusion

Voilà, vous pouvez faire ou compléter votre propre check-list de soins canins. En prime, l’entretien du panier est très important : il s’aspire et se lave régulièrement. Idem pour les gamelles, idéalement tous les jours. Enfin, pensez bien à changer de temps en temps la serviette qui sert à l’essuyer quand il pleut. Avec tout ça, le concours du plus beau chien de la famille est gagné d’avance – pour les familles multi-chiens, le podium peut être partagé !

Crédit photo : © Fotolia – Zharastudio

PARTAGER
Pauline Lalangue
Éducateur canin comportementaliste. Passionnée de chiens depuis toujours, la chienne de la SPA avec qui j'ai grandi m'a poussée à devenir bénévole en refuge puis à me former à l'éducation pour permettre à tous de vivre en harmonie.

UN COMMENTAIRE

RÉAGIR À CET ARTICLE

Please enter your comment!
Please enter your name here