Accueil Santé du chien Température du chien : comment la prendre et l’évaluer ?

Température du chien : comment la prendre et l’évaluer ?

25920
0
PARTAGER
Température du chien : comment la prendre et l’évaluer ?

La température du chien est un indicateur important de son état de santé. Si elle est anormalement basse ou haute, cela peut être le signe d’un état d’hyperthermie, de fièvre ou d’hypothermie pouvant être mortel. Voyons quelle est la température normale du chien, comment la prendre et l’évaluer et enfin quand faut-il s’inquiéter et comment réagir.

Quelle est la température normale du chien ?

La température normale du chien se situe entre 38°C et 39°C, la moyenne étant de 38,5°C. La température du chien varie au cours de la journée, selon l’heure, l’activité du chien et son environnement. Ainsi, plusieurs facteurs peuvent influencer la température à la hausse ou la baisse :

  • Après un effort physique soutenu, la température du chien augmente, notamment lors de longues promenades. Le chien halètera pour faire baisser sa température corporelle.
  • De même, le stress contribue à une température élevée. C’est le cas notamment lorsqu’un chien est anxieux lors de la visite chez le vétérinaire. Ce dernier constatera une température légèrement élevée sans que celle-ci soit anormale. Ainsi, le vétérinaire procèdera à d’autres examens pour évaluer ou non une état fiévreux chez le chien lié à une maladie ou une infection.
  • Lors de périodes de grosses chaleurs en été, le chien peut être victime d’un coup de chaleur, engendrant un état d’hyperthermie plus ou moins grave. Pour plus d’informations sur ce sujet, lire notre article 7 conseils pour protéger son chien de la chaleur en été.
  • Les expositions prolongées au froid, et surtout chez les petits chiens, peuvent entraîner une baisse de la température (hypothermie) sans que cela soit lié à une maladie.

Il faut ainsi être conscient que certains facteurs influencent la température du chien et que celle-ci varie plusieurs fois au cours de la journée. Nous verrons dans la troisième partie de l’article, à partir de quelle température anormale s’inquiéter (fièvre, hyperthermie ou hypothermie) et quels autres symptômes observer.

Comment prendre la température du chien ?

Le thermomètre recommandé

La meilleur façon de prendre la température d’un chien est à l’aide d’un thermomètre électronique rectale. Pourquoi ? Les thermomètres au mercure peuvent se briser et blesser le chien de part leur constitution en verre en cas de mouvement soudain. Les thermomètres auriculaires ou frontaux sont moins précis en raison de la présence de poils à ces endroits du corps. Enfin, préférez les thermomètres électroniques souples, plus confortables pour les chiens s’ils bougent durant leur introduction.

En pratique

Selon le caractère de votre chien et sa facilité à se laisser examiner (note : il est important dès le plus jeune âge du chien de l’examiner régulièrement afin qu’il s’y familiarise en cas de besoin), la prise de température sera plus ou moins aisée.

Placez-vous dans un endroit calme et si possible, montez votre chien sur une table. Si vous êtes deux, l’un rassurera le chien en se plaçant devant lui pendant que l’autre soulèvera la queue par la base et introduira le thermomètre préalablement enduit de vaseline ou d’eau savonneuse. Attendez la sonnerie, puis notez la température.

comment prendre temperature chien
© Callalloo Twisty / Fotolia

Fièvre, hyperthermie, hypothermie, à partir de quelle température faut-il s’inquiéter ?

Nous avons vu que certains facteurs comme l’exercice physique, la chaleur ou encore le stress peuvent influencer et faire varier la température du chien au cours d’une même journée mais alors quand s’inquiéter ?

  • Vous avez effectué plusieurs mesures espacées dans la journée à des moments calmes et lorsque le chien n’est pas exposé à des températures trop froides ou trop chaudes et que sa température est toujours en dessous ou au dessus de la normale.
  • Son état physique semble se dégrader : apathie, fatigue excessive et anormale, manque d’appétit, vomissements ou encore diarrhées.
  • En cas d’extrêmes écarts de température par rapport à la normale : température du chien en dessous de 37,5°C et au dessus de 40°C.

Notez qu’il ne faut pas confondre l’hyperthermie qui résulte d’un coup de chaleur par exemple avec la fièvre qui est un état dans lequel l’organisme élève sa température corporelle en réaction inflammatoire pour lutter notamment contre des infections.

Que faire si la température du chien est anormale et persistante ?

Comme nous venons de le voir, si la baisse ou la hausse de température du chien est persistante et associée à une dégradation de son état physique, une seule solution se présente : conduire son chien d’urgence chez son vétérinaire ou dans une clinique vétérinaire de garde !

La fièvre est le symptômes commun de très nombreuses maladies et infections qui peuvent être mortelles, parfois très rapidement. Le vétérinaire sera à même de déterminer si le chien est en état hyperthermie ou s’il présente de la fièvre, symptôme d’une infection ou d’une maladie par des examens complémentaires à la prise de température.

L’hypothermie, habituellement rencontrée chez les petits chiens et les chats, et parfois chez les grands chiens à poils courts, peut être très grave et également mortelle. Certaines maladies entraînent le chien dans un état d’hypothermie comme l’insuffisance rénale chronique (plus d’infos ici).

hypothermie chien
© Flickr – Tim Fuller

Dans le cadre d’une hypothermie liée au froid et souvent associée à des tremblements instinctifs du chien, vous pouvez réchauffer votre chien en l’entourant d’une couverture et en ajouter dans son panier que vous placerez près d’un chauffage. Vous pouvez également lui donner un repas chaud s’il a l’appétit. Mais si l’état d’hypothermie se prolonge au delà de quelques heures, c’est une urgence vitale !

Si le chien se trouve en état d’hyperthermie, placez-le dans un endroit frais et ombragé. Tentez de le faire boire et de faire baisser sa température corporelle en posant des serviettes humides sur son corps et en lui passant un gant humide en insistant sur la tête, le cou, les aisselles et l’intérieur des cuisses. Enfin, dirigez-vous immédiatement chez un vétérinaire.

Le cas particulier de la température des chiots

La température des chiots à la naissance est de 35,5°C, de 35,5°C à 37°C durant la première semaine, de 36°C à 38°C durant les 2 et 3èmes semaines et enfin de 38°C à partir de la 4ème semaine. Les chiots sont incapables de réguler et maintenir leur température seuls et doivent pour cela prendre régulièrement le lait maternel, avoir la possibilité de se blottir contre la mère et les autres chiots de la portée et être placés à une température environnante de 25°C pour une température du nid à 31°C, puis de 20°C à l’âge d’un mois (plus d’infos ici).

Pour atteindre ces températures, l’utilisation d’une lampe ou d’un radiant sur les chiots peut être pratique surtout si les nouveaux-nés ne sont pas assez nombreux pour pouvoir se réchauffer mutuellement. En dessous de 35°C de température corporelle, le pronostic vital du chiot peut être engagé.

Crédit photo : © 135pixels / Fotolia

PARTAGER
Fondateur de Guide du Chien et passionné par le comportementalisme canin, je suis fasciné par l’extrême bienveillance et l'intelligence de nos amis les chiens qui nous donnent chaque jour de belles leçons de vie.

RÉAGIR À CET ARTICLE

Please enter your comment!
Please enter your name here