Accueil Santé du chien 8 mythes sur la santé du chien

8 mythes sur la santé du chien

8 mythes sur la santé du chien

Il existe de nombreuses idées reçues à propos du chien sur son comportement, son éducation ou encore sur sa relation avec l’homme. Mais hélas certaines fausses croyances concernent aussi sa santé et peuvent s’avérer dangereuses pour le meilleur ami de l’homme. Nous avons donc listé huit des idées reçues les plus courantes à propos de la santé du chien et allons vous expliquer pourquoi ces croyances sont fausses et souvent dangereuses :

1. Mon chien est malade, consulter internet suffit à en diagnostiquer la cause

Comme nous le ferions pour nous-même lorsque nous sommes malades, nous sommes tentés d’aller sur internet à la recherche d’explications et de solutions pour nous informer sur l’état de santé de notre chien. De nombreux sites internet regorgent d’informations utiles mais elles ne suffisent absolument pas à établir un diagnostic dans les cas les plus graves. Si l’on prend l’exemple d’un chien qui vomit, ce symptôme peut être la conséquence d’une simple indigestion mais aussi de maladies graves telles que des cancers de l’estomac ou de l’intestin ou encore le signe d’une occlusion intestinale. Le temps de chercher une solution sur internet et d’attendre des réponses sur un forum par exemple, peuvent être fatals à un chien gravement mal en point. Dans des cas d’urgences ou au moindre doute, appelez ou consultez votre vétérinaire.

2. Se passer de la visite annuelle chez le vétérinaire permet d’économiser de l’argent

Se passer de la visite annuelle chez le vétérinaire permet d’économiser de l’argentCertains maîtres, par soucis d’économie, ne conduisent pas leur chien à la visite de contrôle et de vaccination annuelle chez leur vétérinaire. D’une part, le chien n’est plus protégé du fait de l’absence de rappel des vaccins mais surtout, le vétérinaire ne pourra pas l’ausculter et donc déceler un éventuel problème médical. Rappelons qu’un chien qui souffre (blessure ou maladie) ne l’exprime que très rarement de façon manifeste et que c’est à nous de comprendre son langage canin pour déceler une souffrance, dans la mesure du possible (voir idée reçue n°8 de cet article).

D’une manière générale, plus tôt une maladie sera détectée chez le chien, moins les frais financiers inhérents aux soins seront élevés et surtout le chien sera moins à même de subir des traitements lourds, stressants et contraignants. Dans le cas de maladies décelées trop tard, par défaut d’avoir consulté le vétérinaire annuellement, toutes ces économies concédées sur les visites de contrôle seront vaines et il en coûtera beaucoup plus cher aux maîtres de faire soigner leur chien, s’il est encore temps…

3. La truffe chaude et sèche chez le chien indique qu’il est malade ou fiévreux

Hélas cette croyance est fausse tout comme prétendre qu’un chien qui a la truffe fraîche et humide est en bonne santé. Ce serait effectivement facile mais pour savoir si un chien a de la fièvre, il faut lui prendre la température. La température et l’humidité de la truffe peuvent changer radicalement d’un moment à l’autre de la journée et ce, en fonction notamment de l’exposition au soleil ou à une source de chaleur (radiateur par exemple), dans ces cas là le chien aura la truffe chaude et sèche, et à l’inverse fraîche et humide s’il rentre d’une promenade dans le froid hivernal. Un chien fiévreux peut donc avoir la truffe humide et le seul moyen de le savoir est de lui prendre la température.

4. Je peux partager tout ce que je mange avec mon chien

Je peux partager tout ce que je mange avec mon chienOn peut être tenté de partager son repas avec son chien pour lui faire plaisir, c’est louable mais des aliments bons pour nous peuvent être toxiques pour les chiens, voir mortels selon les quantités ingérées. Nous vous en parlions dans notre article « 12 aliments qui peuvent tuer votre chien et que vous consommez régulièrement », parmi eux nous retrouvons notamment le chocolat, le raisin sec et les raisins, certains os, les oignons, l’avocat, le lactose ou encore le sel.

Le chien n’est pas non plus une poubelle de table à qui l’on donne uniquement ses restes de repas, au risque qu’il développe des carences et des problèmes gastriques. Même si le chien peut avoir une tendance omnivore, il reste avant tout un carnivore au régime alimentaire différent du nôtre.

5. Mon chien peut se soigner une plaie en la léchant

C’est encore une croyance fausse et très rependue qui peut être dangereuse pour le chien. En effet, on prête des vertus antiseptiques et cicatrisantes à la salive des chiens qui en réalité peut contenir des bactéries susceptibles d’infecter leur blessures. En se léchant, le chien essaiera instinctivement de laver et soigner sa plaie mais celle-ci ne pourra pas toujours sécher et cicatriser, empêchant les tissus de se rassembler et risquera de s’infecter. En cas de blessure superficielle, il faudra vous-même nettoyer la plaie et la désinfecter (Bétadine), puis ensuite réaliser un pansement le temps que la plaie se referme. Mais dans le cas d’une plaie profonde et au moindre doute, consultez votre vétérinaire.

6. Une chienne doit avoir au moins une portée dans sa vie

L’anthropomorphisme est responsable de beaucoup d’idées reçues, les rendant encore plus populaires… Une chienne n’a pas besoin d’avoir au moins une portée pour être accomplie et heureuse, on reporte ici des désirs humains qui n’ont aucun fondement scientifique. Cette idée reçue freine une stérilisation précoce de la chienne (qui pourtant limite fortement le risque de développement du cancer des mamelles) et l’expose à des risques d’infection comme le pyomètre (plus d’infos ici).

Une chienne doit avoir au moins une portee dans sa vie

De plus, faire de l’élevage de chiots en tant qu’amateur va à l’encontre de la lutte contre la surpopulation des refuges et des euthanasies à défaut d’adoption. Dans le cas des chiens catégorisés, beaucoup de portées sont présentées comme étant en règle par des particuliers mais très souvent ce n’est pas le cas, et les chiens saisis sont en majorité euthanasiés par décision de justice.

7. Les chiens croisés ou batards sont plus résistants que les chiens de race

Cette croyance vient du fait que les chiens croisés sont rarement touchés par les maladies génétiques des chiens de race mais qu’ils soient de race ou non, tous les chiens peuvent avoir des problèmes de santé à un moment de leur vie. Attention donc de ne pas prendre comme prétexte cette idée fausse si vous avez un chien croisé et que vous le pensez si résistant qu’il n’aurait pas besoin d’être régulièrement examiné par un vétérinaire. Les chiens de race sont effectivement prédisposés à des maladies génétiques telles que l’adénite sébacée chez l’Akita Inu ou encore la dysplasie des hanches pour beaucoup de chiens de race de grande taille.

8. Un chien malade le fait savoir à son maître

Un chien malade le fait savoir à son maîtreMalheureusement non et le problème peut être lourd de conséquences. Dans la nature, un animal qui manifeste sa douleur est une proie potentielle et facile pour ses prédateurs, le chien a hérité de cet instinct de survie qui le pousse à souffrir en silence. Le chien peut ainsi souffrir durant longtemps d’une maladie ou d’une blessure si vous ne prêtez pas attention à un changement de comportement (le chien prend ses distances, est inhabituellement agressif, manque d’appétit etc), d’où l’importance de consulter le vétérinaire au moins une fois par an. Mais il est également primordial de savoir décoder son langage canin pour détecter une souffrance et ainsi le soigner à temps comme nous l’avons rappelé dans notre article sur les signes de douleur chez le chien.

Nous avons listé huit des mythes les plus courants à propos de la santé de nos chiens mais il en existe encore d’autres. Ainsi, n’hésitez pas à compléter l’article d’autres idées reçues sur ce thème dans la rubrique commentaire. Aussi, assurez-vous d’avoir une assurance santé pour votre chien afin d’éviter des frais vétérinaires trop conséquents et imprévisibles.

Crédits photos : Soggydan, vetserviceprovider, giant puppy paws, manyfires, Life As I See it

16 Commentaires

  1. Concernant la salive du chien, les dernières études d’une équipe vétérinaire américaine tentent a prouver les vertus antiseptiques de celle-ci. Mais, comme beaucoup de chose, la salive a ses limites.

  2. Merci pour cet article.
    J’évoque ici l’idée reçue selon laquelle les chiens n’auraient pas la notion du temps. Je n’oserai pas être affirmative mais je serais tentée de penser le contraire.
    N’est-ce pas seulement une excuse que certains maîtres se donnent pour avoir bonne conscience ?

    • Bonjour Marie,

      Je pense qu’il faut nuancer cette notion de temps chez le chien et suis assez d’accord avec vous. Un chien ne fera peut-être pas la différence entre l’absence de son maître qui peut durer une demi heure comme 2 heures éventuellement, mais de là à penser que les chiens ne font pas la différence entre une heure et une journée entière, il y a une limite tout de même…

  3. Oui, l’internet n’est pas la meilleure source pour diagnostiquer un chien. Il y a trop de variables pour déterminer un problème de santé d’un site web. Un vétérinaire est très important pour la santé des animaux. Aussi, merci d’avoir expliqué qu’on ne peut absolument pas partager tout avec un chien ! Beaucoup d’aliments peuvent être nuisibles pour leur santé. Merci pour l’article !

  4. C’est absolument vrai que les chiens ne font pas toujours savoir à leur maître s’ils sont malades, comme dit l’article. Cela veut dire qu’il est nécessaire de faire des visites régulières chez le vétérinaire, pour qu’il puisse détecter des problèmes s’ils existent. C’est vrai qu’il y a des maladies et d’autres problèmes qui changeront le comportement du chien, mais il y en a d’autres que l’on ne peut pas détecter facilement.

  5. Merci beaucoup pour avoir évoqué ces points pour mieux informer des personnes avec des animaux. Les chiens domestiques sont comme des enfants parce qu’ils dépendent complètement de nous pour leur santé et bien-être. Il ne faut pas ignorer leurs soins médicaux.

  6. C’est vrai qu’il ne suffit pas simplement de chercher sur l’internet pour diagnostiquer la maladie d’un chien, comme l’article l’explique. C’est vrai que l’internet contient beaucoup de bonnes informations, mais n’est pas suffisant pour nous permettre de soigner un chien. Si votre chien semble être malade il faut lui faire visiter le vétérinaire pour être sûr qu’il reçoit le soin dont il a besoin.

  7. J’ai la chance , enfin , mes animaux ont la chance d’avoir un véto fabuleux ! Si je soigne de petits bobos , comme je le faisais avec mes enfants , la visite régulière chez le véto , ou son déplacement à domicile (pour mon cheval) , fait partie de nos petites habitudes .Une petite inquiétude ? Je l’appelle , et il me dit de venir , ou me rassure en prescrivant une diète , et de le rappeler 24 h plus tard , sauf si ça s’aggrave .Toujours souriant , toujours débonnaire , il porte sa passion sur tout son être .J’aimerais que mon médecin soit aussi excellent !

  8. Merci beaucoup pour ces informations ! J’ai aimé ce que vous avez dit sur le mythe numéro huit. Il est vrai que mon chien ne fera pas savoir à moi s’il est malade. Il essaye de se cacher chaque fois qu’il a mal. C’est triste, mais il est important de lui prendre et aller directement au vétérinaire. Merci beaucoup!

RÉAGIR À CET ARTICLE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.