L’ordre “assis” est une des bases de l’éducation canine et une passerelle vers l’apprentissage d’autres ordres tels que le rappel, le stop ou la marche au pied.

C’est un ordre indispensable dans beaucoup de situations : attendre à un passage piéton, prendre l’ascenseur en compagnie d’autres voisins, le canaliser en présence d’autres congénères etc…

Voici donc une technique très simple pour apprendre à votre chien à s’asseoir, nécessitant peu de temps, qui utilise la récompense par la nourriture et le renforcement positif.

L’exercice

Mettez-vous dans un endroit calme et sans distractions pour votre chien avec des friandises à portée de main.

Tendez la friandise devant le museau de votre chien, environ à 20 cm, puis vous la déplacez lentement du haut vers le bas de la tête : le chien va automatiquement suivre la friandise du regard et va naturellement baisser ses hanches jusqu’à s’asseoir.

Ne mettez pas la friandise trop haut sinon il pourra sauter pour l’attraper. Une fois qu’il est assis, félicitez-le en lui donnant la friandise et en le caressant. Répétez plusieurs fois l’exercice en ajoutant le mot assis.

Le déroulement de l’apprentissage

Dans un second temps de l’apprentissage, rendez-vous dans un endroit peu familier pour le chien mais toujours au calme et continuez l’exercice.

Enfin, dans un troisième temps, allez dans des endroit fréquentés comme les trottoirs, les entrées de supermarchés et continuez l’apprentissage.

Lorsque l’ordre est bien assimilé, donnez la friandise par intermittence, par exemple toutes les trois ou quatre fois. L’objectif, en le récompensant de manière imprévisible, est de conserver son intérêt pour l’exercice.

Les sessions d’apprentissage doivent durer de cinq à dix minutes et se dérouler une à deux fois par jour afin de conserver l’attention du chien.

À ne pas faire

  • Ne le grondez pas lorsqu’il n’obéit pas à l’exercice.
  • N’appuyer jamais sur son arrière train pour qu’il s’assoie, vous lui feriez mal.
  • Ne pas faire de sessions trop longues qui lasseront le chien.
Auteur

Fondateur de Guide du Chien et passionné par le comportementalisme canin, je suis fasciné par l’extrême bienveillance et l'intelligence de nos amis les chiens qui nous donnent chaque jour de belles leçons de vie.

4 Commentaires

  1. oui en effet, c’est ainsi que nous avions appris, je vois que çà reste d’actualité et çà marche.
    Merci Reda pour vos condoléances, il est vrai que c’est atrocement dur, de perdre son compagnon qui depuis 13 ans, surtout dans ma situation, car être en fauteuil et vivre seule, c’est une compagnie de tout instants, il m”a sorti d’une dépression de 7 longues années, là où mes entrées et sorties de clinique ne faisait que de me donner des envies d’en finir une bonne fois pour toute.
    Et puis un jour un médecin m’a attrapée et me dit,( si tu veux vraiment t’en sortir, ce n’est pas en venant ici que tu t’en sortiras et un conseil, rentres chez toi et vas te chercher un chien). Que Dieu le bénisse, je l’ais fais et je m’en suis sortie. Et vu que je ne veux de nouveau chuter, dès la semaine prochaine, ( vu que dois toujours dépendre d’une bonne âme)Je vais direct me rechercher un petit chiot Malinois cette fois.
    Le pourquoi, je suis occupée depuis ce matin, afin de ne trop penser, à lire tout vos conseils, que bien que les ayants appris il y a 13 ans, cette fois suis tout à fais en chaise, ce que avec Bucky, étais encore avec des béquilles. Alors je vous lis tous et vous en remercies tous pour vos bons conseils.

Réagir à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.