Quels critères pour adopter votre premier chien ?

Le chien a toujours été qualifié comme étant le meilleur ami de l’homme. Cet animal domestique qui représente un membre à part entière au sein d’innombrables foyers apporte plus de joie et de vitalité dans la famille. En plus d’être un compagnon fidèle et dévoué, il est encore réputé pour assurer avec brio le gardiennage de la maison. Comment mener à bien l’adoption de votre premier chien ?

Recherchez des chiots à adopter sur les petites annonces

Les petites annonces sur internet représentent une solution idéale pour trouver facilement des chiots à adopter. Ce canal de recherche se démarque par ses nombreuses offres parmi lesquelles vous pourrez effectuer le choix le plus adapté à vos attentes. En vous tournant vers un site regroupant des petites annonces de chiots, vous accédez à une multitude de fonctionnalités utiles pour simplifier le processus d’adoption en filtrant au maximum les résultats affichés.

Ces plateformes qui vous mettent en relation directe avec les éleveurs proposent également d’autres options telles que la confirmation de la disponibilité des chiots par SMS. De plus, la liste des toutous affichés sur les petites annonces est générée de façon aléatoire, de sorte qu’aucun éleveur naisseur canin n’ait la possibilité d’acheter sa position. Le processus de mise en relation vous permet d’échanger avec l’ancien responsable de l’animal afin d’avoir plus de renseignements concernant votre futur compagnon à quatre pattes.

Avec les petites annonces, vous avez encore la possibilité de réserver votre chiot en ligne via une rubrique de paiement sécurisé. De ce fait, l’argent versé sera conservé tant que vous n’entrerez pas en possession de l’animal.

chiot à adopter

Le coût de l’adoption d’un chiot

Il existe une multitude de facteurs qui peuvent influer sur le prix d’un chiot. Ces critères qui font varier le coût de l’adoption s’appliquent principalement aux chiots LOF. Il s’agit là d’une appellation utilisée pour désigner les toutous qui sont inscrits au Livre des Origines Françaises. Ces canidés de race sont donc nés en France, et la garantie de leurs origines s’étend sur plusieurs générations.

Parmi les principaux facteurs qui influencent majoritairement le coût de l’adoption d’un chiot LOF, on peut mentionner :

  • la couleur du pelage de l’animal,
  • la rareté de la race,
  • la longueur des poils du toutou, etc.

Selon ces éléments, le prix de l’animal peut varier en moyenne de 800 € à 2000 €. S’il s’agit d’une femelle, il sera également pris en compte la quantité moyenne de chiots par portée, et la facilité du processus de mise bas.

Les prix peuvent aussi augmenter pour les chiots dont l’élevage a nécessité un entretien spécifique. Parmi ces espèces très demandées pour leur beauté, on peut citer par exemple le Shiba Inu dont le prix peut aller jusqu’à 3000 €. Toutefois, certains éleveurs proposent des coûts standards en se basant sur une tarification qui répond aux normes comptables. Ces prix qui ne dépendent pas de la loi de l’offre et de la demande peuvent s’avérer plus avantageux dans certains cas.

Le temps à consacrer à la présence d’un chiot

Pour adopter un chiot, vous devez être apte à lui consacrer du temps et de l’attention. Étant donné qu’il est encore en bas âge, l’animal devra faire ses besoins plus fréquemment qu’un chien adulte. Généralement, les toutous destinés à l’adoption sont envoyés chez leur propriétaire environ huit semaines après la naissance. À cet âge, ils n’arrivent à contrôler leur vessie que pendant deux heures au maximum. Vous devrez donc pouvoir vous libérer au moins une fois durant ce laps de temps pour l’emmener se soulager.

En plus d’avoir une vessie minuscule, le chiot a également un petit estomac. Par conséquent, il est incapable d’ingérer une grosse quantité de nourriture en un seul repas. Pour combler ses besoins en nutriments, il sera donc obligé de consommer de petites portions en plusieurs phases. Ainsi, vous devez pouvoir vous libérer pour le nourrir environ quatre fois par jour, en respectant la dose requise pour sa race et pour son niveau de croissance. Il est parfois recommandé de surveiller l’animal de temps en temps pour être sûr qu’il se nourrisse bien.

Pour éviter que le chiot ne mâche vos meubles ou ne fasse tomber des objets un peu partout, vous devez garder un œil sur lui pendant qu’il se déplace dans la maison. Afin qu’il s’épanouisse, il est conseillé de l’emmener se balader à l’extérieur et de lui faire visiter des parcs ou des jardins où il pourra voir ses semblables et apprendre à se sociabiliser. La fréquence requise pour la promenade avec votre toutou en bas âge est d’au moins une fois par jour. En général, il vous faudra alors réserver approximativement trois à quatre heures par jour pour bien vous occuper de votre chiot.

Quelles races conviennent le mieux pour un premier chien ?

La sélection d’un premier chien ne se fait pas au hasard. Pour effectuer le choix idéal, vous devez notamment vous référer à votre routine journalière, à votre habitation et à votre disponibilité. Une vie en appartement ne conviendra pas par exemple à toutes les races, puisque le toutou n’aura alors droit qu’à un accès limité à l’extérieur. Dans un autre cas, un chiot qui appartient à une espèce réputée pour ne pas supporter la solitude ne serait pas un bon choix pour un maître qui est souvent absent.

Si vous êtes une personne active ou sportive, nous vous recommandons de privilégier une race de chiots dynamiques qui sera capable de vous suivre durant vos exercices et vos promenades. Vous pourrez par exemple opter pour un caniche, un beauceron, un lévrier anglais ou un boxer.

Si vous êtes une personne sédentaire, vous devrez éviter d’adopter un toutou qui aime bouger et se dépenser. En effet, l’animal aura du mal à s’adapter à votre mode de vie monotone. Il sombrera dans la dépression et finira par fuguer quand il ne pourra plus supporter cet ennui constant. Pour éviter une telle situation, il serait alors mieux pour les casaniers d’adopter un carlin, un yorkshire-terrier, un bichon frisé ou encore un cavalier king-charles. Ces races de chiens sont moins actives et beaucoup plus faciles à éduquer.

Que faire lorsque vous ramenez votre nouveau chiot à la maison ?

Quand vous faites entrer votre nouveau chiot dans la maison préalablement rangée, il est conseillé de lui laisser quelques instants pour qu’il explore à son rythme son nouveau cadre de vie. Ensuite, montrez-lui son panier, sa gamelle et ses jouets. Si vous vivez en famille, présentez-lui un à un les autres membres de la famille.

Pendant le reste de sa première journée au sein de votre domicile, laissez à votre toutou un peu de tranquillité en lui montrant votre présence de temps en temps. L’essentiel est qu’il soit libre sans toutefois se sentir seul. Dès le premier jour, commencez à habituer le chiot à sa ration alimentaire quotidienne. À chaque repas, retirez-lui les restes à la fin du délai que vous aurez fixé et laissez-lui de l’eau. Emmenez-le à sa toilette à intervalle régulier durant la journée et quelques minutes avant de vous coucher la nuit.

Reda Atallah

Reda Atallah

Fondateur de Guide du Chien et passionné par le comportementalisme canin, je suis fasciné par l’extrême bienveillance et l'intelligence de nos amis les chiens qui nous donnent chaque jour de belles leçons de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.