Chaleurs chez la chienne : comportements, signes, durée

3
3381
Les chaleurs en quelques mots

Les chaleurs chez le chien en tant qu’espèce sont l’expression de la capacité de la femelle à se reproduire. C’est pendant cette période précise que la chienne peut accepter d’être prise par un mâle (saillie), c’est aussi le moment pendant lequel elle peut entrer en gestation. Vous vous interrogez sur la durée, la fréquence, les signes ou encore le mécanisme des chaleurs ? Toutes les réponses ici !

Comment se manifestent les chaleurs de la chienne ?

Les signes physiologiques de la période de chaleur de la chienne

Le premier signe à observer est un gonflement des parties génitales de la chienne, spécifiquement au niveau de la vulve. La vulve prend donc en volume et peut aussi avoir une coloration plus rouge qu’à la normale (vulve œdématiée). À cause de la gêne, la chienne peut marcher légèrement les pattes en canard…

Il y a également un écoulement de sang caractéristique, généralement sur une période de deux semaines. Il ne s’agit pas de sang à proprement parler mais plutôt d’une solution aqueuse avec des traces rouges, odorante pour les mâles.

Comportement de la chienne en chaleur

Chaque individu chien est différent, on observe deux tendances comportementales chez la chienne en chaleur :

  • Elle est plus câline, voire collante.
  • Elle recherche la compagnie des mâles tandis qu’elle peut se montrer agressive envers les autres femelles.

La chienne peut ne pas montrer de modification particulière par rapport à ses habitudes, notamment si elle est d’ordinaire très proche de ses humains ou si elle n’aime pas beaucoup ses congénères femelles.

Les chaleurs en quelques mots : comprendre le bouleversement hormonal

La chienne est en « chaleur » au moment de sa période d’ovulation lorsqu’elle est féconde. À ce moment précis, elle peut donc être fécondée par un mâle ou par une manipulation type insémination après sélection d’une semence mâle dans le cadre de l’élevage.

Il faut compter 3 semaines environ pour la durée des chaleurs. Comment se découpe ce temps ?

  • Pro-oestrus (10 jours) : gonflement de la vulve + début des pertes sanguines.

La chienne attire les mâles aux alentours (d’ailleurs certains fuguent même pour venir la voir) mais la chienne refuse l’accouplement à ce stade.

  • Oestrus (10-15 jours) : ovulation + écoulement de sang plus rosé.

La chienne accepte les mâles.

  • Diœstrus (aussi appelé le metœstrus, durée de 60 jours) : la fin des chaleurs coïncide avec la fin des pertes, la vulve reprend une taille normale, et l’accouplement n’est plus souhaité.

Pendant ce temps, la chienne peut être en gestation. Il faut être attentif à un gonflement des mamelles (voir grossesse nerveuse) ou à des signes d’une infection de l’utérus par des pertes anormales.

Rappel : les pertes de sang pendant la période de chaleur chez la chienne sont plus liquides que du sang et ont un aspect rouge.

  • Anœstrus (6 à 8 mois) : c’est le repos sexuel chez la chienne.

Chaleur et âge : quand une chienne a-t-elle ses premières chaleurs ?

En général les premières chaleurs de la chienne apparaissent après ses 6 mois, mais ce n’est pas si simple.

à quel âge apparaissent les premières chaleurs chez la chienne

Races de chien et âge des premières chaleurs

La race de chien influence beaucoup sur l’âge des premières chaleurs. Les chiens de petite taille étant matures plus vite que les chiens de grande taille (voir l’article sur l’âge du chien), on observe des différences sur l’âge de déclenchement des chaleurs :

  • Chien de petite taille (Yorkshire) : 6 mois
  • Chien de taille moyenne (Épagneul) : entre 6 et 8 mois
  • Chien de grande taille (Berger Allemand) : entre 8 et 12 mois
  • Chien géant (Saint-Bernard) : jusqu’à 15 mois

Ces âges sont des indications et peuvent changer en fonction de votre chienne. Par exemple, une chienne Saint-Bernard peut tout à fait avoir ses chaleurs à 8 mois.

Chienne nubile : est-elle prête à être mère ?

Si une chienne a ses chaleurs, cela ne signifie pas qu’elle est prête à devenir mère… À cet âge, la chienne est seulement une adolescente. Rappelons qu’il est conseillé d’attendre les 3èmes chaleurs de la chienne pour envisager la reproduction afin de s’assurer que la chienne est assez mature psychologiquement.

Dès 7 ans, la fertilité de la chienne diminue : on observe qu’il est plus difficile de réussir une saillie et que le nombre de chiots par portées diminue. C’est pourquoi les chiennes d’élevage sont réformées au bout de quelques portées.

Quelle est la fréquence des chaleurs de la chienne ?

Les chaleurs apparaissent en général 2 fois par an. Toutefois, la race peut influencer l’apparition des chaleurs mais pas seulement !

Certaines chiennes font ce qu’on appelle des chaleurs silencieuses : elles ovulent sans pour autant montrer de changement au niveau physique ou au niveau comportemental.

Il a été observé que des chiennes sont capables d’être en chaleur en même temps, une question d’harmonisation des hormones. Cela peut expliquer un changement dans le calendrier.

Bon à savoir : la régularité des chaleurs est un élément important pour être certain que l’appareil reproducteur de la chienne fonctionne correctement. Tout dérèglement peut vous mettre la puce à l’oreille et nécessiter une visite vétérinaire. Par exemple, des chaleurs trop rapprochées peuvent être le signe d’une infection de l’utérus. Ne tardez pas !

fréquence des chaleurs de la chienne

Quelle protection pour ma chienne en chaleur ?

Solutions hygiéniques pour les chaleurs

La chienne en période de chaleur a des pertes sanguines vaginales, pour éviter de salir la maison, le canapé, et son dodo, il faut lui mettre des protections.

Quelle protection hygiénique pour une chienne qui a ses chaleurs ?

  • Il existe des culottes pour chienne conçues pour respecter l’anatomie de la chienne (trou pour la queue) ainsi que des protections hygiéniques jetables ou lavables.
  • Il y a aussi des couches à usage unique qui s’enfilent. Veillez bien à prendre la mesure au niveau du ventre avec un maître de couturière ou une ficelle. Les fabricants ont conçu différentes tailles en fonction des principales races pour faciliter l’achat.

Pour que votre chienne puisse faire ses besoins, il faudra impérativement retirer les protections au moment de la promenade. Ouvrez l’œil.

Besoin d’une solution système D ? Une culotte adaptée à la taille de votre chienne et des serviettes hygiéniques peuvent faire l’affaire si elles comportent un élastique. Il suffit de bien prévoir l’endroit où faire un trou pour libérer la queue si votre chienne en a une.

Bon comportement pour éviter une portée

En période de chaleur de la chienne, et si vous ne désirez pas de portée, il est capital d’adopter les bonnes pratiques :

  • Promenade en longe uniquement,
  • Aucun contact avec un mâle au-delà du bonjour nez-nez (pas de jeu avec des mâles entiers pendant cette période),
  • Ne pas laisser la chienne en extérieur sans surveillance,
  • Surveiller l’état de la clôture pour empêcher les intrusions de mâles intéressés,
  • Si vous avez un mâle et une femelle capables de se reproduire (même de gabarits très différents), les séparer absolument pendant toute la durée des chaleurs.
  • Acheter un spray répulsif (type No Love Spray) pour éloigner les chiens qui se montreraient entreprenants grâce à une formule qui élimine les odeurs des chaleurs.

La meilleure solution reste la stérilisation chirurgicale par l’ovariectomie (retrait des ovaires). La prise de pilule contraceptive est très controversée dans la mesure où de nombreux cas de tumeurs au niveau des mamelles ont été observés. Faut-il attendre les premières chaleurs de la chienne pour la stériliser ? La réponse en détail dans notre article sur la stérilisation de la chienne (à venir bientôt).

Que faire pendant et après les chaleurs ?

Pendant la période de chaleur, le pelage est souillé par l’écoulement et l’odeur peut être forte. Vous pouvez laver les fesses de votre chienne et / ou utiliser des lingettes prévues à cet effet afin de nettoyer l’écoulement. Pensez bien à respecter son anatomie pour éviter la contamination de bactéries de la zone de l’anus.

Une fois les chaleurs terminées, il est conseillé de laver la chienne pour supprimer tous les résidus, même invisibles à l’œil nu. De cette façon, vous lui garantissez des promenades tranquilles sans être convoitée par les mâles rencontrés et sans risquer une agression par une chienne en chaleur.

Désormais, les chaleurs de la chienne n’ont plus de secret pour vous grâce à la reconnaissance des signes et des comportements typiques. Pensez bien à protéger votre chienne d’une portée non désirée et à envisager la stérilisation qui permet de réduire les risques de cancer de l’appareil reproducteur et des mamelles. Votre poilue le mérite !

Pauline Lalangue
Éducateur canin comportementaliste. Passionnée de chiens depuis toujours, la chienne de la SPA avec qui j'ai grandi m'a poussée à devenir bénévole en refuge puis à me former à l'éducation pour permettre à tous de vivre en harmonie.

3 COMMENTAIRES

    • Bonjour,
      Oui, son rythme est celui-ci. A vous de faire attention pour éviter une portée non désirée et d’être attentif à des signes d’une infection de l’utérus (métrite) que sont l’écoulement vulvaire (pertes purulentes et odeur forte), abattement, vomissements et / ou diarrhées.
      Bien cordialement
      Pauline Lalangue

  1. Bonjours ma chienne est un boxer de 11 mois et cela fait maintenant plus de 3 semaine qu’elle a ses chaleur.Deplus elle est très fatiguer donc dors beaucoup et ses écoulement sont irrégulier depuis le début sa passe de rouge à beige puis s’a sarrete pendant 1 jour et sa deviens rouge puis noir sa ne suis pas les écoulements normaux du cycle

RÉAGIR À CET ARTICLE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.