En France et comme dans beaucoup de pays, un couple sur deux divorce. Notre particularité est qu’un foyer sur deux possède un animal de compagnie.

Qu’ils soient mariés ou non, au delà de la question juridique, se posent certaines questions, comment le chien va t-il vivre la séparation ? Comment le préserver un maximum ? Et tout simplement, quel régime de garde adopter ?

Ce que dit la loi française

Alors pour commencer, dans notre pays, le chien comme les autres animaux de compagnie, est considéré comme un bien mobilier. Comprenez par là, que le chien est considéré comme un meuble, une télévision écran plat ou encore comme une voiture. Étonnant dans un pays comme la France non ?

Bref la loi est ce qu’elle est, toutefois, dans cette aberration législative,  il y a quand même un statut particulier qui est celui de la protection contre la maltraitance (Article 528 du code civile).

Sans aucune comparaison, il n’est pas possible de demander à un juge une garde alternée comme on le ferait avec un enfant.

Voyons maintenant les différents scénarios possibles en cas de litige sur la garde du chien, il va falloir déterminer à qui appartient le chien:

  • Si le chien a été acheté avant le mariage par l’un des deux époux, il lui appartient.
  • S’il a été offert, c’est à la personne qui a reçu le “cadeau” que le chien appartient.
  • S’il a été acheté par l’un des deux époux dans le cadre d’un mariage en séparation des biens, il lu appartient.
  • S’il a été acheté par les deux époux dans le cadre d’un mariage en indivision, alors les deux époux ont les mêmes droits sur le chien.

Le certificat de vente ou la carte de tatouage viendront attester la propriété du chien. Si malgré tout, aucune entente n’est possible, un juge aux affaires familiales pourra décider de la garde du chien au vu des éléments présentés.

Vers un “arrangement à l’amiable”

Pour l’avoir vécu, il faut privilégier évidemment le bien être du chien. Une garde alternée semble être une solution optimale pour tout le monde. Soyons responsable jusqu’au bout et agissons comme tel envers nos chiens, combien de chiens sont abandonnés suite à une séparation ? Beaucoup trop…

Souvent dans les séparations, ceux qui souffrent le plus sont les enfants, alors pourquoi les priver en plus de leur chien ? Chacun doit y mettre du sien malgré les rancœurs amoureuses. Ce n’est pas si compliqué d’acheter en double le nécessaire pour votre chien : écuelle, gamelle, jouets ou encore coussin.

Comme le dit la vétérinaire Céline Moussour (source AFP) :

Dans la majorité des cas, les chats et chiens adorent changer d’endroits et la garde alternée est une solution comme une autre. Mais pour ceux qui ne le supporte pas, les maîtres doivent réfléchir”, estime-telle. “Mais c’est souvent les enfants qui acceptent mal la séparation avec leur animal !

Et si on pensait au chien et à son bien-être ?

Garde alternée chienDommage que les chiens ne parlent pas sinon on pourrait leur poser la question : qui préfères-tu de nous deux ? Si c’était le cas, ils ne pourraient pas choisir, sauf cas de maltraitance de l’un ou de l’autre.

Il faut prendre en compte les obligations de chacun et parfois faire un choix pour le chien. S’il ne doit vivre qu’avec une seule personne, tant pis. Mieux vaut avoir un seul maître que plus du tout comme dans les cas d’abandons. Les chiens ont des sentiments et émotions mais ne vous reprocheront pas de ne pas les voir assez souvent.

Il vous accueilleront et vous feront la fête au bout de trois mois comme si vous rentriez du travail et que vous les aviez quitté le matin même. Bon, bien sur avec beaucoup plus d’entrain !

Un chien peut même vivre très heureux avec un seul de ses maîtres s’il venait à ne plus voir l’autre.

Pour conclure

C’est à tout un chacun de trouver la meilleure solution pour la famille et le chien, la seule chose à bannir : L’ABANDON ! Soyons responsables et assumons le fait d’avoir un chien pour la vie et non pas comme simple animal de “compagnie”.

Bien sûr une séparation n’est agréable pour personne mais n’oublions pas le meilleur ami de l’homme qui lui, sera fidèle quelles que soient les épreuves de la vie. Ne l’oubliez pas dans ces mauvais moments de la vie, il vous le rendra, croyez-moi… D’ailleurs c’est ce qu’il fait tous les jours.