L’éducation du chien commence dès son plus jeune âge. Multitudes d’ordres existent dans l’éducation canine mais certains sont à privilégier dès l’acquisition du chien.

Ces mêmes ordres serviront de base pour apprendre des ordres plus difficiles que l’on utilisera par exemple en agility.

Certains de ces ordres peuvent sauver la vie de votre chien. Les ignorer et ne pas les apprendre à votre chien peut s’avérer dangereux dans certaines situations et être également source de stress lors des promenades. Pour aller plus loin, ce peut être un frein à la socialisation du chien. Voyons tout de suite ces 9 ordres indispensables à apprendre à votre chien :

1. Le Rappel

Le rappel est très important dans l’éducation canine. Les chiens sont certes très intelligents mais lors des promenades, vous devez être leur yeux pour prévenir tout danger. Avoir un chien qui obéit correctement au rappel est indispensable lorsque vous le lâchez.

Vous pourrez certainement lui sauver la vie s’il se trouve dans une situation dangereuse comme au beau milieu d’une route alors qu’il est partit récupérer la balle que vous lui avez jeté maladroitement.

2. « Pas bouger »

L’ordre « pas bouger » est précieux dans beaucoup de situations. Vous indiquez à votre chien de rester à sa place et de ne bouger que sur votre ordre. Ceci peut permettre de le canaliser alors que des enfants jouent à proximité ou encore lorsque des joggeurs courent tout près.

pas bougé chien

3. Le stop

L’ordre « stop » ou « halte » permet d’arrêter votre chien dans n’importe quelle situation de danger. Toujours en prenant l’exemple de la circulation urbaine, vous pourrez ainsi lui dire de s’arrêter immédiatement aux abords d’un passage piéton ou encore s’il s’aventure à poursuivre un chat dans le flot de la circulation.

4. La marche au pied

chien marche au piedUn chien qui tire en laisse n’est ni agréable pour le maître, ni pour le chien. Le chien passe son temps à s’étouffer et le maître à tirer pour le tenir.

Donc en plus d’être une question de confort pour le maître et le chien, la marche au pied revêt aussi une question de pratique et de sécurité : marche à travers une foule, traversée d’un passage piéton etc…

5. « Pas toucher »

Ici vous interdisez à votre chien de toucher quelque chose. Imaginez lors d’une promenade, qu’un bout de viande par terre attise l’appétit de votre chien. Maintenant imaginez que ce même bout de viande contienne de la mort au rat et qu’il a été déposé intentionnellement pour tuer des chiens. Cet ordre prend toute son importance dans cette situation.

6. Le « lâcher »

Vous demandez à votre chien de lâcher ce qu’il a dans la gueule. Si on reprend l’exemple précédent et que vous n’avez pas vu à temps le bout de viande avant que votre chien le porte à sa gueule, vous lui ordonnez de le lâcher illico. C’est encore un ordre qui peut sauver la vie de votre chien.

7. Apprenez-lui à porter son attention sur vous

Pour être écouté par votre chien, il est important de capter son attention. Capter son attention veut dire qu’il vous regarde et vous écoute attentivement en faisant abstraction de son environnement. Vous l’appelez, vous tenez devant lui l’index levé ou la paume de la main vers lui, et pourquoi pas accompagner la gestuelle par un « écoute-moi ». Le tout pacifiquement bien sûr, votre chien doit être content de ce que vous allez lui annoncer.

attention chien maitre

8. L’ordre « assis »

L’ordre assis permet de canaliser son chien et prévenir d’autres comportements indésirables. Par exemple, lorsque vous recevez du monde à la maison et que vous ne souhaitez pas que votre chien leur saute dessus, l’ordre assis va empêcher votre chien de sauter sur les convives. Naturellement, le chien ne peut pas faire les deux en même temps.

ordre assis chien

9. Le « coucher »

Dans le même registre que l’ordre assis, l’ordre coucher permet au chien de garder une position tout en étant discret, et ce confortablement. Lorsque vous lui indiquez d’aller à sa place, c’est souvent pour qu’il se couche. Cette position limitera également d’autres comportements indésirables : sauter sur les gens, lécher les jambes des invités ou encore quémander pendant les repas.

Pour conclure

Tous ces ordres sont souvent combinés et de ce fait, sont complémentaires. Voici un exemple de trois ordres combinés : on capte l’attention de son chien, lui indique de s’asseoir et de ne pas bouger. Autre exemple : devant un passage piéton avant de traverser : on lui dit « stop », « pas bouger » et on traverse au vert en utilisant la marche au pied.

Beaucoup de ces ordres de base permettent d’évoluer vers l’apprentissage d’ordres plus complexes utilisés notamment dans l’agility, les concours d’obédience ou encore l’obé rythmée. Ils doivent être appris dans une complicité maître/chien sans contrainte pour ce dernier, et en privilégiant les méthodes douces d’éducation.

Crédits photos : MacJewell,  quill714