Comment réduire les mordillements du chiot ?

Comment réduire les mordillements du chiot ? Découvrez l'inhibition à la morsure

Votre chiot vous mord souvent ou plutôt vous “mordille” ? Même si la morsure ne fait pas très mal, il faut lui apprendre à mesurer ses mordillements, alors comment le faire ?

À défaut d’avoir des mains pour attraper les objets, les chiots découvrent leur environnement avec leur mâchoire. Le chiot apprend très tôt à utiliser la puissance de sa mâchoire dans son interaction avec les humains et ses congénères.

Lorsqu’un chiot fait mal à sa mère lorsqu’il tête, celle-ci se retire. Au même titre, lorsqu’un chiot mord trop fort un autre chiot quand ils jouent, ce dernier met fin au jeu. Lui apprendre à doser sa morsure est un exercice d’éducation qui s’appel l’inhibition à la morsure et qui contribue à sa sociabilisation.

Il faut lui apprendre dès le plus jeune âge à utiliser sa mâchoire avec délicatesse dans ses échanges avec les humains.

Le jeu avec d’autres chiens, source d’apprentissage

Inciter votre chiot à jouer régulièrement avec d’autres chiots et des chiens adultes tolérants va lui permettre de doser ses mordillements. L’inhibition à la morsure est donc favorisée et apprise naturellement par le chiot avec ses congénères.

Des cours d’éducation canine peuvent être un lieu idéal pour que votre chiot s’amuse et apprenne en même temps avec d’autres chiots et chiens déjà bien éduqués et sachant ainsi doser leur morsure dans le jeu.

Alors qu’en est-il des phases de jeu avec l’humain ? Faut-il ou non tolérer que le chien nous mordille pour jouer ?

Certains préconisent de l’interdire, d’autres de le tolérer en travaillant sur l’inhibition à la morsure. L’idée est que si un chien venait à mordre pour de vrai, il sera apte à limiter la puissance de sa mâchoire sur l’homme et  ferra donc moins de dégâts.

Enseignez-lui l’inhibition à la morsure vous-même !

Nous allons nous comporter comme un chiot qui joue avec lui, en cadrant le jeu et en se retirant dès que les mordillements sont trop forts. Comment s’y prendre ?

C’est très simple : nous allons délimiter une zone de jeu et fixer les règles.

Pour commencer, levez la main ou dites simplement “c’est partie !”, le tout est d’introduire une notion de temps, un début et une fin pour le jeu.

Pendant le jeu, dès que les mordillement se font trop forts, dites-le à votre chiot en disant “aïe” d’une voie aiguë ou en faisant un petit cri, puis enlevez votre main de sa gueule en la laissant tomber. Ne retirez pas votre main trop rapidement en la ramenant vers vous, vous ne feriez que l’exciter et lui donner envie de continuer.

Vous lui faites comprendre qu’il vous a fait mal. Immédiatement, observez une pause de 10 à 20 secondes et recommencer à jouer avec lui. S’il continue à mordre trop fort, répétez plusieurs fois l’exercice.

S’il insiste et continu à mordre trop fort, retirez-vous du jeu plus longtemps : entre 30 à 60 secondes.

Votre chien mordra ainsi de moins en moins fort et vous adapterez l’exercice en fonction : vous lui direz “aïe” ou crierait de moins en moins fort et sur un ton moins dramatique en fonction de la force de sa morsure pour qu’il puisse jouer avec vous sans vous faire mal.

Lui donner quelque chose à mâcher

Quand il ne sera pas en  train de vous mordiller pour jouer, il pourra chercher à se faire les dents ailleurs. Souvent tout y passe :  chaussures, pieds de tables ou de chaises, meubles ou objets divers.

Lorsque vous le prenez sur le fait, stoppez-le afin qu’il ne bouge plus et ordonnez-lui de lâcher. Vous devez vous imposer en lui montrant que vous n’êtes pas content et ce, jusqu’à ce qu’il lâche. Dès qu’il a lâché l’objet en question, vous attirez son attention sur un jouet ou tout autre objet pour chien à mâcher.

Attention toutefois à surveiller ce comportement de mordillement : certains chiots souffrent d’anxiété de séparation et peuvent le faire pour attirer notre attention.

Ne pensez pas systématiquement à l’inhibition de la morsure en tant que seule solution. Assurez-vous que votre chien ne souffre pas d’anxiété de séparation et qu’il dispose d’assez de jouets pour se faire les dents.

Crédit photos : Jeremywilbur, Adri L, Aidras

11 COMMENTAIRES

  1. Bonjour Reda,
    Ce sujet m’intrigue beaucoup. Notre chienne a 1 an et demi et mordille toujours quand elle veut jouer.
    Est-ce anormal pour un chien de cet âge ?
    Par contre, elle ne fait pas mal, elle sait se contrôler, mais c’est un Doberman, nous nous posons donc des questions… Autre point aussi : elle tête beaucoup ! Notamment un de ses coussins pour dormir. En fait, dès qu’elle vient nous voir pour jouer et que nous la repoussons car ce n’est pas le moment, elle va têter.

    Ces 2 comportements sont-ils liés ? Doit-on s’inquiéter ? Est-ce que ça va s’atténuer, ou ce sera toute sa vie comme ça ? L’éleveuse nous a dit qu’elle a été sevrée tôt, car la portée était nombreuse (13 chiots). Est-ce une cause ?

    Merci pour vos conseils,

    Aloux

    • Bonjour Aloux,

      Votre chienne peut mordre encore à l’âge adulte pour jouer, c’est tout à fait normal pourvu qu’elle ne vous fasse pas mal, d’ailleurs c’est le cas vu qu’elle se contrôle. C’est qu’elle a appris à inhiber sa morsure, soit avec d’autres chiens ou par votre éducation.

      Vous dîtes que le fait que ce soit un Dorberman vous interroge, pour quelles raisons ?

      Autre chose, vous pouvez lui interdire de jouer avec les dents avec des invités ou d’autres personnes puisque j’imagine que c’est une des sources de votre interrogation ? Ou alors lui interdire complètement de mordiller pour jouer mais vu qu’elle se contrôle, je ne voie pas trop de problèmes sauf le fait qu’effectivement, ça peut faire peur à des personnes non familières avec les chiens et surtout avec un grand chien comme le Doberman.

      Mon Akita a le droit de mordiller pour jouer avec moi, il a pourtant 4 ans, mais il a interdiction de le faire avec d’autres personnes (les akitas ont une mâchoire très puissante et sont plutôt bourrus dans le jeu). Parfois il s’emballe mais il faut le reprendre tout de suite par un “doucement”.

      Pour le fait qu’elle tête, je ne pense pas que ce soit lié aux mordillements ou alors c’est une manière de se faire les dents… A t’elle assez de jouets a disposition pour se faire les dents ?

      Est ce qu’elle présente des troubles de l’anxiété de séparation ? Parce qu’un chien sevré très tôt peut présenter des troubles du comportement : il n’aura pas acquis tous les repères et les bases enseignés naturellement par la mère. L’âge minimum pour le retirer de sa mère est de 8 semaines.

      Pour résumer, si ce ne sont que des mordillements et le fait qu’elle tête son coussin sans problèmes comportementaux majeurs, vous ne devriez pas vous inquiétez plus que ça.

  2. Merci pour ces réponses !

    Effectivement, elle ne présente pas de trouble majeur, si ce n’est son excitation quand nous recevons du monde. Elle est jeune, elle veut tout le temps jouer avec tout le monde, et il est vrai que dans l’euphorie du moment, elle peut faire mal sans s’en rendre compte. Et sans être un très gros chien, le Doberman a de la force ; elle est assez brute et aime les mains. Elle cherche toujours à les “léchouiller”, comme on dit, les mordiller, etc.

    Donc oui, c’est un peu gênant quand il y a du monde, mais elle s’améliore, à force d’essayer de la canaliser.

    Elle a ce qu’il faut pour se faire les dents (jouets et os). On a vraiment la sensation que le fait de têter son coussin la calme ; elle le fait souvent avant de s’endormir. Un vrai bébé avec sa tétine !

    En tout cas, si vous me dites qu’à 4 ans, votre chien mordille toujours pour jouer, je ne m’inquiète plus ! C’est leur façon de jouer.

    Merci beaucoup !

    • Je vous en prie. Après c’est une très bonne chose qu’elle veuille jouer dès qu’il y a du monde, elle est bien sociabilisée et c’est très important !

      Elle doit être mimi en train de téter son coussin avant de se coucher 😉

      Et oui c’est vrai que certaines races sont très brutes dans leur façon de jouer, mais bon c’est leur nature… Il faut juste faire attention quand il y a des enfants ou des personnes âgées et comme vous faîtes, la canaliser, à force elle va se calmer et être moins brusque…

  3. Bonjour,
    J’ai une petite expérience des chiens. Après quelques années sans animaux j’ai adopté une petite chienne épagneul papillon âgée aujourd’hui de quatre mois. elle est propre jour et nuit. Elle obéit assis, couché, enfin bref tout va bien. Mais il y a un mais quand on la caresse elle mordille les doigts.
    Je n’ai pas la solution pour l’en empêcher, avez-vous un conseil ?
    J’applique les conseils de l’article mais sans résultat suis-je trop pressé vu son jeune âge ?

    • Bonjour Jean Pierre, il faut en effet être patient et pratiquer les exercices régulièrement. Votre chienne est encore jeune et pour le reste c’est déjà très bien : ordres assis couché, propreté.

      N’hésitez-pas à la mettre au maximum avec d’autres chiens et chiots qui lui apprendront également à inhiber ses mordillements.

  4. Dans le cas de chiots récalcitrants, on peut aussi utiliser un vaporisateur d’eau et lui envoyer un jet en direction du visage lorsqu’il COMMENCE à mordiller.

    Pour que le comportement s’éteigne, il est important de ne jamais le renforcer… Repousser le chien n’est jamais une solution, parce que bien souvent, cela devient un jeu… C’est donc le contraire d’une punition… C’est une conséquence positive !

    Mais, sinon, c’est un excellent article! Merci!

  5. Bonjour
    Bonjour
    J’ai recueilli une femelle de deux mois à la SPA.
    Il semble qu’elle soit croisé cané corso.
    Elle mordille beaucoup, j’ai essayé d’utiliser la solution « je retire doucement ma main et je lui tourne le dos puis je reviens un instant après ».
    Cela ne fonctionne pas. J’ai aussi essayé de « la prendre par le cou et de lui un non ferme ».
    Pas de résultat. Je pensais que jouer avec le chat ( 5 mois) lui apprendrais le « doucement » mais mon chat lui tourne le dos et ne veux plus jouer avec, il l’a fui ! .
    J’essaie lorsqu’elle s’approche de lui de la caresser et de lui dire et redire « doucement » rien n’y fait mon chat hurle la mords se débat, rien n’y fait.
    IL est obligé de fuir.
    Mais peux être suis-je trop pressée ?
    Merci pour votre aide.
    Sylvie

RÉAGIR À CET ARTICLE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.