Pourquoi mon chiot mordille

Comment réduire les mordillements du chiot ?

Votre chiot vous mord souvent ou plutôt vous « mordille » ? Même si la morsure ne fait pas très mal, il faut lui apprendre à mesurer ses mordillements, alors comment le faire ?

À défaut d’avoir des mains pour attraper les objets, les chiots découvrent leur environnement avec leur mâchoire. Le chiot apprend très tôt à utiliser la puissance de sa mâchoire dans son interaction avec les humains et ses congénères.

Lorsqu’un chiot fait mal à sa mère lorsqu’il tête, celle-ci se retire. Au même titre, lorsqu’un chiot mord trop fort un autre chiot quand ils jouent, ce dernier met fin au jeu. Lui apprendre à doser sa morsure est un exercice d’éducation qui s’appel l’inhibition à la morsure et qui contribue à sa sociabilisation.

Il faut lui apprendre dès le plus jeune âge à utiliser sa mâchoire avec délicatesse dans ses échanges avec les humains.

Le jeu avec d’autres chiens, source d’apprentissage

Inciter votre chiot à jouer régulièrement avec d’autres chiots et des chiens adultes tolérants va lui permettre de doser ses mordillements. L’inhibition à la morsure est donc favorisée et apprise naturellement par le chiot avec ses congénères.

Des cours d’éducation canine peuvent être un lieu idéal pour que votre chiot s’amuse et apprenne en même temps avec d’autres chiots et chiens déjà bien éduqués et sachant ainsi doser leur morsure dans le jeu.

Alors qu’en est-il des phases de jeu avec l’humain ? Faut-il ou non tolérer que le chien nous mordille pour jouer ?

Certains préconisent de l’interdire, d’autres de le tolérer en travaillant sur l’inhibition à la morsure. L’idée est que si un chien venait à mordre pour de vrai, il sera apte à limiter la puissance de sa mâchoire sur l’homme et  ferra donc moins de dégâts.

Enseignez-lui l’inhibition à la morsure vous-même !

Nous allons nous comporter comme un chiot qui joue avec lui, en cadrant le jeu et en se retirant dès que les mordillements sont trop forts. Comment s’y prendre ?

C’est très simple : nous allons délimiter une zone de jeu et fixer les règles.

Pour commencer, levez la main ou dites simplement « c’est partie ! », le tout est d’introduire une notion de temps, un début et une fin pour le jeu.

Pendant le jeu, dès que les mordillement se font trop forts, dites-le à votre chiot en disant « aïe » d’une voie aiguë ou en faisant un petit cri, puis enlevez votre main de sa gueule en la laissant tomber. Ne retirez pas votre main trop rapidement en la ramenant vers vous, vous ne feriez que l’exciter et lui donner envie de continuer.

Vous lui faites comprendre qu’il vous a fait mal. Immédiatement, observez une pause de 10 à 20 secondes et recommencer à jouer avec lui. S’il continue à mordre trop fort, répétez plusieurs fois l’exercice.

S’il insiste et continu à mordre trop fort, retirez-vous du jeu plus longtemps : entre 30 à 60 secondes.

Votre chien mordra ainsi de moins en moins fort et vous adapterez l’exercice en fonction : vous lui direz « aïe » ou crierait de moins en moins fort et sur un ton moins dramatique en fonction de la force de sa morsure pour qu’il puisse jouer avec vous sans vous faire mal.

Lui donner quelque chose à mâcher

Quand il ne sera pas en  train de vous mordiller pour jouer, il pourra chercher à se faire les dents ailleurs. Souvent tout y passe :  chaussures, pieds de tables ou de chaises, meubles ou objets divers.

Lorsque vous le prenez sur le fait, stoppez-le afin qu’il ne bouge plus et ordonnez-lui de lâcher. Vous devez vous imposer en lui montrant que vous n’êtes pas content et ce, jusqu’à ce qu’il lâche. Dès qu’il a lâché l’objet en question, vous attirez son attention sur un jouet ou tout autre objet pour chien à mâcher.

Attention toutefois à surveiller ce comportement de mordillement : certains chiots souffrent d’anxiété de séparation et peuvent le faire pour attirer notre attention.

Ne pensez pas systématiquement à l’inhibition de la morsure en tant que seule solution. Assurez-vous que votre chien ne souffre pas d’anxiété de séparation et qu’il dispose d’assez de jouets pour se faire les dents.

Crédit photo : Liam Read © Unsplash