Doberman

Le Doberman tient légitimement sa réputation de “pur-sang” des chiens de race tant il est élégant, athlétique et puissant. Doté d’une intelligence extraordinaire et d’un instinct de protection infaillible, le Doberman est un chien résolument proche de sa famille, aimable et gentil avec les enfants. Victime du “syndrome du chien noir”, il traîne à tord une réputation de chien agressif ou dangereux à l’opposé de son véritable caractère qui en fait un chien d’exception, calme et généreux.

Identité du Doberman

  • Autres noms : Dobermann, Dobermann Pinscher
  • Origine : Allemagne
  • Groupe : 2 chiens de type pinscher et schnauzer – molossoïdes – chiens de montagne et de bouvier suisses
  • Section : 1.1 chiens de type pinscher

Histoire du Doberman

La race a été crée par un percepteur d’impôts nommé Frédéric Louis Dobermann vers 1870 dans la ville d’Apolda dans l’État de Thuringe. L’homme, soucieux de sa sécurité et transportant de grosses sommes d’argent, sélectionna des chiens à fort tempérament sans se soucier des critères morphologiques afin d’obtenir un chien de défense pour assurer sa propre protection. Le Doberman est d’ailleurs la seule race crée dans le but unique de défendre son maître. A sa mort en 1894, son ami Otto Goeller qui s’occupait des chevaux de poste et disposant ainsi de bonnes notions en génétique, récupéra sa meute et affina la race pour la rendre plus élégante et plus homogène. Ainsi, le Doberman, pense-t-on, serait issu notamment des croisements entre Pinscher, Rotweiller, Beauceron ou encore Berger de Thuringe.

Le premier club allemand sera crée en 1899 et le premier standard publié en 1900. Utilisé par les forces allemandes durant la première guerre mondiale, le Doberman paya un fort tribut sur les champs de bataille. Sa population déclina également en raison de la famine qui poussa de nombreuses familles à se séparer de leurs Dobermans qu’elles ne pouvaient plus nourrir.

Graf Belling von Thuringen
Graf Belling von Thuringen sur la droite, l’un des premiers Dobermans

Caractéristiques physiques

Le Doberman est un chien de taille moyenne construit en force et bien musclé. Très élégant, au dos court et solide, sa poitrine est large et son rein de bonne longueur. Possédant la réputation de “pur-sang” des chiens de race, le Doberman a un crâne fort en forme de coin tronqué, sa truffe est noir et son stop peu développé. Ses yeux de couleur foncée sont de taille moyenne et de forme ovale. Les oreilles sont tombantes (leur coupe est interdite en France depuis 2008 sauf raisons curatives) et la queue attachée haut est courte, d’une longueur de deux vertèbres caudales.

Note : La coupe de la queue reste autorisée en France. Cependant, le club de race allemand (propriétaire du standard) a décrété que le Doberman se doit d’être naturel, donc oreilles et queues longues.

caracteristiques physiques doberman
© Fotolia – Vincent
  • Taille : de 68 à 72 cm pour le mâle, de 63 à 68 cm pour la femelle.
  • Poids : de 40 à 45 kg pour le mâle, de 32 à 35 kg pour la femelle.
  • Poil : court, rude, serré et bien couché. Absence de sous-poil.
  • Couleurs : noir ou marron avec des marques feu de teinte rouille.

Caractère du Doberman

Le Doberman est un chien très proche de ses maîtres, d’une entente exemplaire avec les enfants de la famille, aimable et doux à la différence des croyances populaires qui le qualifient d’agressif ou de dangereux. Doté d’un instinct de protection extraordinaire, le Doberman est un excellent chien de garde qui défend sa famille et sa propriété contre quiconque se montrerait intrusif ou agressif. De nature méfiant envers les étrangers, sa socialisation doit être prononcée afin de réfréner cette méfiance. Très intelligent et plutôt émotif, il apprend vite et a besoin d’un maître calme et juste. Grand sportif au fort tempérament, le Doberman ne supporte pas la solitude.

caractere doberman
© Flickr – Oliver Clarke

Aptitudes

En plus d’être un excellent gardien, le Doberman excelle dans les activités sportives. Rapide et vif, il brille en agility et peut être un très bon compagnon de randonnée ou de canicross.

aptitudes agility doberman
© Flickr – Andrea Arden

Santé du Doberman

En raison de l’absence de sous-poil, le Doberman craint le froid et l’humidité. Robuste, il n’a pas de problèmes de santé particuliers ou de maladies spécifiques bien qu’il faille surveiller son coeur à partir de deux ans s’il s’adonne à des activités physiques intenses pour prévenir tout problème cardiaque. Par ailleurs, une idée reçue des plus absurdes consiste à laisser penser que le Doberman deviendrait fou en vieillissant car sa boîte crânienne serait trop petite pour contenir la croissance de son cerveau. Evidemment, c’est complètement faux et infondé ! Son espérance de vie moyenne est de 12 ans.

Conditions de vie

Le Doberman a besoin d’espace et d’exercice physique quotidien pour maintenir son équilibre. Craignant le froid, il vit ainsi très bien appartement à condition qu’il se dépense très régulièrement comme nous l’avons évoqué. De ce fait et comme il ne supporte pas bien la solitude, le Doberman conviendra aux familles sportives et se montrant très disponibles.

conditions de vie doberman
© Flickr – localpups

Remarques et conseils

La socialisation du Doberman doit être une priorité dès son plus jeune âge afin de réfréner sa méfiance naturelle envers les étrangers. L’école des chiots peut être un très bon moyen de débuter à la fois sa socialisation et son éducation. Cette dernière doit être douce tout en étant ferme, et équilibrée afin de ne pas ne pas perturber son équilibre émotionnel.

Rappel : l’otectomie, la coupe des oreilles des chiens, est interdite en France depuis le 28 août 2008 sauf pour des raisons curatives justifiées par un vétérinaire. La coupe des oreilles du Doberman à des fins esthétiques pour un port des oreilles dressées est donc interdite. Plus d’infos ici

Crédit photo : © Fotolia – cynoclub

18 Commentaires

  1. Il y a 6 couleurs de Dobermann
    1- noir et feu
    2- marron
    3- complètement noir
    4- Isabelle
    5- Bleu
    6- Blanc les trois dernières couleurs étants reconnue en concours aux États Unis et Canada .

  2. Bonjour j’ai moi même un fils qui avait 3 ans quand j’ai eu mon premier doberman et jamais eu aucune morsures se sont des chiens très famille , par contre si s’est votre premier chien je vous conseillerai une autre race car le doberman a besoin d’être bien cadré dès le début car s’est un chien têtu avec du caractère et avec en plus des enfants jeunes à côté cela fait beaucoup de travail . Si cela n’est pas votre premier gros chien pas de soucis mais allez à une école du chiot avec lui et faire le dresser un chien bien éduqué est un chien bien dans la vie pour vous et lui .

  3. bonjour, je voudrais avoir un renseignement sur le doberman. je suis propriétaire d’une maison avec jardin cloturé. dans ce jardin notre ancien chien un beauceron vivait dehors mais il avait un grand chenil ouvert plus une niche et nous sommes sportifs donc bcp de course à pieds avec lui. un doberman peut il vivre dehors dans ce cas là ou doit il absolument vivre à l’intérieur.
    merci d’avance pour la réponse
    cordialement

  4. Bonjour un doberman peut en théorie vivre dehors mais il ne sera pas heureux car il a besoin du contact et skeet un chien beaucoup plus fragile que le beauceron , déjà vivant à l’intérieur il faut prévoir un couchage épais et relativement moelleux car sinon il va avoir des callosités et des douleurs aux articulations, il craint le froid car pas le même sous poils que le beauceron. Par contre niveau sport il est plus endurant et résistant qu’un beauceron mais pareille étant un chien grand à croissance rapide pas de course et d’effort avant 8 mois sinon risque de lui apporter des lésions et problèmes articulaires pour le future . Et le Doberman n’a pas du tout le même caractère que le beauceron il est beaucoup plus têtu s’est un chien de Défense et à était créé pour cela donc niveau dressage il faut vraiment en prendre soins

  5. Merci pr ces informations, cela est bon à savoir avant d’en acquérir un. Il peut donc passer la journée dehors et le soir venu vivre à l’intérieur avec nous.côté dressage on commence à maîtriser car j’ai déjà eu plusieurs races dont un malinois. Notre beauceron qui est malheureusement décédé il y a 3 semaines était du même gabarit qu un doberman même si pure race il était hors norme en taille et puissance et nous n’avons pas pu faire de course à pieds avant ses 2ans fin de sa croissance.merci pour l’information

  6. Si vous le sortez assez et quand je dis sortie je parle de le dépenser courir jouer au moins 1h à 2h de balade par jour oui je travaille 7 à 8h par jour et je sors mes chiens au moins 2h divisée sur 4 balades dans la journée et mes doberman sont heureux, sur s’est balade il y en a une ou deux selon mon temps et énergie ou se ne sont que des sorties pour qu’ils fassent le besoins . Mais il faut vraiment les dépenser car si il n’est pas assez dépenser se sera un chien qui va s’ennuyer et vous faire des dégâts à la maison. S’est de l’organisation quand je bosse à 6h45 je me lève à 5h pour les faire courir et jouer en leur lançant la balle pendant au moins 30 min . Donc si vous tenez à en prendre un ne négligez surtout pas le temps de sortie et d’activité car se sont des chiens qui ont besoin vraiment d’exercices.

  7. Je suis tout a fait d’accord avec ce qui a été dit au sujet du Dobermann. Mon premier, adopté à 4 ans est décédé a 9 ans suite à un arrêt cardiaque. Hélas ce pauvre companion en plus du coeur dilaté etait perclu d’arthrose et probablement couvait un cancer des os. Les six derniers mois de sa vie, elle était incontinente de nuit. Ce companion admirable que j’ai perdu il y a maintenet 14 mois provenait d’un chenil ou on se reproduit “entre cousins”, raison de tous ses malheurs, heureusement, elle est morte dans ma voiture en 10 secondes. Pourtant aguérit à tout comme ancien pilote de chasse, j’ai beaucoup pleuré. Un mois après pour éviter de prendre des tranquilisants, j’ai adopté une femelle de 4 ans, et sans le rechercher c’est presque une copie. Mon avis: Il s’agit pas d’un chien mais d’un companion, l’idéal c’est d’être à la retraite, de disposer d’un grand terrain ou d’espace a proximité, car il s’agit d’un véritable athlète, même s’il est malade comme ma première.
    En ce qui concerne les enfants: Ce serait une erreur, un gâchis, car il serait considéré comme un jouet et en plus c’est le Dobermann qui paierait la note s’il les mordait, la majorité des cas avec raison…..En plus, beaucoup d’enfants ont un petit profil vivcieux surtout lorsqu’ils sont en groupe, avec des idées propres à déclencher une morsure.

  8. lukonde kennedy mulolo pascal je suis tellement content de découvrir une très bonne race des chiens qui peuvent assurer une protection optimale face aux dangers merci pour tout informations sûr les meilleurs races

  9. Adoptez, vous ne serez pas déçue…
    En moins de trois mois, vous aurez un companion de route que l’homme ne pourra égaler. A la différence d’un enfant, il est plus intelligeant et comme il ne doit pas aller à l’ècole, il ne sera pas “déformé” par notre société décadente.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.