Doberman

Le Doberman tient légitimement sa réputation de “pur-sang” des chiens de race tant il est élégant, athlétique et puissant. Doté d’une intelligence extraordinaire et d’un instinct de protection infaillible, le Doberman est un chien résolument proche de sa famille, aimable et gentil avec les enfants. Victime du “syndrome du chien noir”, il traîne à tord une réputation de chien agressif ou dangereux à l’opposé de son véritable caractère qui en fait un chien d’exception, calme et généreux.

Identité du Doberman

  • Autres noms : Dobermann, Dobermann Pinscher
  • Origine : Allemagne
  • Groupe : 2 chiens de type pinscher et schnauzer – molossoïdes – chiens de montagne et de bouvier suisses
  • Section : 1.1 chiens de type pinscher

Histoire du Doberman

La race a été crée par un percepteur d’impôts nommé Frédéric Louis Dobermann vers 1870 dans la ville d’Apolda dans l’État de Thuringe. L’homme, soucieux de sa sécurité et transportant de grosses sommes d’argent, sélectionna des chiens à fort tempérament sans se soucier des critères morphologiques afin d’obtenir un chien de défense pour assurer sa propre protection. Le Doberman est d’ailleurs la seule race crée dans le but unique de défendre son maître. A sa mort en 1894, son ami Otto Goeller qui s’occupait des chevaux de poste et disposant ainsi de bonnes notions en génétique, récupéra sa meute et affina la race pour la rendre plus élégante et plus homogène. Ainsi, le Doberman, pense-t-on, serait issu notamment des croisements entre Pinscher, Rotweiller, Beauceron ou encore Berger de Thuringe.

Le premier club allemand sera crée en 1899 et le premier standard publié en 1900. Utilisé par les forces allemandes durant la première guerre mondiale, le Doberman paya un fort tribut sur les champs de bataille. Sa population déclina également en raison de la famine qui poussa de nombreuses familles à se séparer de leurs Dobermans qu’elles ne pouvaient plus nourrir.

Graf Belling von Thuringen
Graf Belling von Thuringen sur la droite, l’un des premiers Dobermans

Caractéristiques physiques

Le Doberman est un chien de taille moyenne construit en force et bien musclé. Très élégant, au dos court et solide, sa poitrine est large et son rein de bonne longueur. Possédant la réputation de “pur-sang” des chiens de race, le Doberman a un crâne fort en forme de coin tronqué, sa truffe est noir et son stop peu développé. Ses yeux de couleur foncée sont de taille moyenne et de forme ovale. Les oreilles sont tombantes (leur coupe est interdite en France depuis 2008 sauf raisons curatives) et la queue attachée haut est courte, d’une longueur de deux vertèbres caudales.

Note : La coupe de la queue reste autorisée en France. Cependant, le club de race allemand (propriétaire du standard) a décrété que le Doberman se doit d’être naturel, donc oreilles et queues longues.

caracteristiques physiques doberman
© Fotolia – Vincent
  • Taille : de 68 à 72 cm pour le mâle, de 63 à 68 cm pour la femelle.
  • Poids : de 40 à 45 kg pour le mâle, de 32 à 35 kg pour la femelle.
  • Poil : court, rude, serré et bien couché. Absence de sous-poil.
  • Couleurs : noir ou marron avec des marques feu de teinte rouille.

Caractère du Doberman

Le Doberman est un chien très proche de ses maîtres, d’une entente exemplaire avec les enfants de la famille, aimable et doux à la différence des croyances populaires qui le qualifient d’agressif ou de dangereux. Doté d’un instinct de protection extraordinaire, le Doberman est un excellent chien de garde qui défend sa famille et sa propriété contre quiconque se montrerait intrusif ou agressif. De nature méfiant envers les étrangers, sa socialisation doit être prononcée afin de réfréner cette méfiance. Très intelligent et plutôt émotif, il apprend vite et a besoin d’un maître calme et juste. Grand sportif au fort tempérament, le Doberman ne supporte pas la solitude.

caractere doberman
© Flickr – Oliver Clarke

Aptitudes

En plus d’être un excellent gardien, le Doberman excelle dans les activités sportives. Rapide et vif, il brille en agility et peut être un très bon compagnon de randonnée ou de canicross.

aptitudes agility doberman
© Flickr – Andrea Arden

Santé du Doberman

En raison de l’absence de sous-poil, le Doberman craint le froid et l’humidité. Robuste, il n’a pas de problèmes de santé particuliers ou de maladies spécifiques bien qu’il faille surveiller son coeur à partir de deux ans s’il s’adonne à des activités physiques intenses pour prévenir tout problème cardiaque. Par ailleurs, une idée reçue des plus absurdes consiste à laisser penser que le Doberman deviendrait fou en vieillissant car sa boîte crânienne serait trop petite pour contenir la croissance de son cerveau. Evidemment, c’est complètement faux et infondé ! Son espérance de vie moyenne est de 12 ans.

Conditions de vie

Le Doberman a besoin d’espace et d’exercice physique quotidien pour maintenir son équilibre. Craignant le froid, il vit ainsi très bien appartement à condition qu’il se dépense très régulièrement comme nous l’avons évoqué. De ce fait et comme il ne supporte pas bien la solitude, le Doberman conviendra aux familles sportives et se montrant très disponibles.

conditions de vie doberman
© Flickr – localpups

Remarques et conseils

La socialisation du Doberman doit être une priorité dès son plus jeune âge afin de réfréner sa méfiance naturelle envers les étrangers. L’école des chiots peut être un très bon moyen de débuter à la fois sa socialisation et son éducation. Cette dernière doit être douce tout en étant ferme, et équilibrée afin de ne pas ne pas perturber son équilibre émotionnel.

Rappel : l’otectomie, la coupe des oreilles des chiens, est interdite en France depuis le 28 août 2008 sauf pour des raisons curatives justifiées par un vétérinaire. La coupe des oreilles du Doberman à des fins esthétiques pour un port des oreilles dressées est donc interdite. Plus d’infos ici

Crédit photo : © Fotolia – cynoclub