Euthanasier son chien : une épreuve douloureuse pour mettre fin à ses souffrances

Euthanasier son chien une épreuve douleureuse

Votre toutou a vécu de belles années en votre compagnie et inversement mais depuis quelques temps, voir un ou deux ans, son état décline fortement… Est-ce le moment de le laisser partir ? Faut-il encore attendre ? Sa fin de vie peut-elle être améliorée tout en préservant sa dignité ? La question de l’euthanasie chez le chien de famille est complexe et douloureuse, Guide du chien a choisi de l’aborder en toute bienveillance pour ne pas laisser les maîtres seuls à la recherche de réponses.

L’euthanasie, pour quels chiens se pratique-t-elle ?

La fin de vie digne de son chien

Avant toute chose, il est important de rappeler ce que signifie euthanasie. Il s’agit d’abréger la fin de vie d’un animal en souffrance ou ayant une maladie incurable.

Cet acte permet au chien de partir sans souffrance lorsque son état de santé ne lui permet plus de vivre dans de bonnes conditions et que les douleurs ou les symptômes d’une maladie sont trop importants.

On parle donc souvent d’euthanasie pour le chien âgé mais elle peut aussi toucher des chiens plus jeunes suite à un accident d’une extrême gravité (comme un accident de la route ou une chute), une maladie incurable, ou bien une chirurgie lourde comportant de gros risques pour le chien (à l’instar d’une opération de tumeur au cerveau).

La question des chiens dangereux et mordeurs

A l’heure actuelle, on voit encore trop d’euthanasies pratiquées sur des chiens innocents qui ont reçu l’étiquette de chien agressif. Les thérapies comportementales et l’éducation ont toute leur place pour réhabiliter ces chiens qui le plus souvent peuvent avoir une vie après l’évaluation comportementale de niveau 4 réalisée par des vétérinaires en défaut de formation. Il n’est jamais trop tard pour sauver la vie d’un chien.

Dans ce cas précis, l’euthanasie prend un tout autre sens. Il s’agit d’une condamnation à mort qui dans la plupart des cas pourrait être évitée ! Notamment par la formation des maîtres à la communication canine, à la mise en place d’un permis de détention pour tous les chiens, mais aussi par une meilleure gestion du trafic des chiens qui malheureusement peut entrainer la naissance d’animaux porteurs de tares.

Important : en aucun cas il ne peut être pratiqué une euthanasie de confort sur un animal en bonne santé. D’ailleurs les vétérinaires qui pratiquent cet acte sur des animaux sains méritent d’être poursuivis par la justice.

Quand faut-il faire euthanasier son chien ?

Beaucoup de maîtres cherchent à prolonger au maximum la vie de leur compagnon poilu. L’idée de ne plus le voir au quotidien et de mettre fin aux habitudes que l’on a tant aimées est insupportable, alors chacun essaie d’aller le plus loin possible.

Mais que faut-il prendre en compte pour prendre LA décision ? Quels sont les éléments concrets qui peuvent faire pencher la balance pour choisir de pratiquer l’euthanasie sur son chien ?

  • Votre toutou arrive-t-il à s’alimenter ?
  • Peut-il encore faire ses besoins ?
  • Souffre-t-il d’incontinence ?
  • A-t-il la capacité de rejoindre un endroit propre une fois qu’il a fait ses besoins ?
  • Montre-t-il des signes de douleurs ?
  • Les médicaments prescrits l’aident-il à vivre avec ?
  • Peut-il encore se mouvoir ?
  • Etc.

Bien sûr, pour chaque souci exposé séparément il existe des solutions de confort. Par exemple, s’il souffre de crises d’arthrose de plus en plus rapprochées, les antidouleurs et de la phytothérapie peuvent le soulager. S’il a du mal à se mouvoir, on peut l’équiper d’un chariot ou l’aider à marcher ou à se lever avec un harnais de soutien. S’il ne mange plus ses croquettes comme avant, on peut passer à la ration ménagère pour qu’il continue à bien manger tout en lui faisant plaisir. Les solutions sont nombreuses pour accompagner un chien dans la vieillesse dans les meilleures conditions possibles et tout foyer aimant fera le maximum pour son poilu au museau blanc.

Mais quelle est la qualité de vie du chien et son degré de douleur quand plusieurs facteurs sont réunis ? Seuls votre intime connaissance de votre poilu combiné au diagnostic du vétérinaire qui l’aura bien connu pourront vous aider à prendre la décision de le laisser s’endormir pour toujours.

Quand faut-il faire euthanasier son chien
© Flickr – Luca Radici

Comment se passe l’euthanasie d’un chien ?

L’euthanasie du chien consiste à injecter une surdose d’analgésique, visant à causer l’arrêt du cœur après une phase d’endormissement. Endormir un chien est donc « sans douleur » puisqu’il s’en va après être entré dans un profond sommeil sans autres conséquences physiologiques.

Pour autant, il ne faut pas nier ce que peut ressentir le chien chez le vétérinaire, à savoir un pic de stress qui vient s’accumuler à toutes les douleurs déjà présentes. Pendant toute la vie du chien, le vétérinaire a été associé à la piqûre de rappel des vaccins ou à l’examen du vétérinaire sur une table en hauteur. Il est rare que l’endroit et toutes ses odeurs soient associés à quelque chose de positif bien que de plus en plus de vétérinaires tentent de modifier leur approche de l’animal et la réalisation des soins. C’est pourquoi le medical training qui vise à dédramatiser la visite chez le vétérinaire et à habituer le chien à recevoir des soins de façon positive est vraiment important !

Lorsque cela est possible, je recommande de faire cette injection à la maison pour que le départ du chien soit le plus doux possible, dans un environnement qu’il connait et sans stress supplémentaire.

L’euthanasie d’un animal domestique : une question morale posée

La culpabilité est souvent le sentiment principal ressenti, mais elle est d’autant plus complexe qu’elle a plusieurs formes.

Souvent, les maîtres des chiens qui arrivent en fin de vie sont hantés par de très nombreuses interrogations et la peur de ne pas prendre la bonne décision. Est-ce trop tôt pour endormir mon chien ? Est-ce qu’il mérite une fin de vie comme ça ? Est-ce que l’euthanasie est une solution de facilité pour moi plutôt que pour mon chien ?

Non, vous ne laissez pas tomber votre chien parce que vous pensez qu’il ne reste plus que l’euthanasie pour le soulager. Avec le soutien de votre vétérinaire, qui aura préalablement essayé avec vous différents traitements et différents moyens de soulager votre toutou, vous pourrez discuter de la « meilleure chose à faire ».

Certaines personnes pensent qu’il faut laisser faire la nature, autrement dit laisser les animaux partir de leur « belle mort ». Ici la nuance capitale à comprendre est que l’agonie n’a rien d’une belle mort. Tout vieux chien ne doit pas finir sa vie avec une piqûre pour faire son dernier voyage, et c’est tant mieux, mais l’engagement pris lors d’une adoption inclut aussi cette potentielle prise de décision.

Un maître aimant et un vétérinaire responsable peuvent aider un chien à partir en mettant fin à ses souffrances, telle est le véritable acte que représente l’euthanasie.

Pourquoi la présence du maître est-elle importante pour le chien lors de son euthanasie ?

L'importance de la présence du maître lors de l'euthanasie
© Pixabay – Amy_Gillard

L’épreuve est douloureuse, et les mots ne suffisent pas pour décrire les émotions ressenties au moment de dire au revoir à son poilu. La vérité est que l’on ne s’y prépare jamais, et que l’acte entraine forcément une vive souffrance émotionnelle chez l’humain.

Toutefois, accompagner son chien jusqu’au bout est une façon de le rassurer et de lui faire honneur. Avec votre présence, votre contact, votre voix, votre chaleur, votre chien saura que la ou les personnes qui l’ont aimé sont là pour lui. En limitant le pic de cortisol chez le chien, et l’angoisse de séparation dans un milieu anxiogène, le chien peut partir dans de meilleures conditions.

Vous ne vous sentez pas de rester jusqu’au dernier souffle de votre chien ? Là encore, la notion de culpabilité est à écarter. L’humain n’est pas égal face aux différentes épreuves de la vie et il est parfois préférable d’utiliser des relais pour aller au bout de certaines actions, comme la toute fin de vie d’un animal. Sachez que les équipes présentes, l’assistante vétérinaire et le vétérinaire que vous aurez choisi et en qui vous aurez confiance, sauront accompagner votre poilu dignement.

Si le moment est venu pour vous de dire au revoir à votre chien et que vous avez besoin de soutien pour traverser cette épreuve, n’hésitez pas à lire notre article intitulé « Comment surmonter la mort de son chien ? ». Chacun peut y apporter son témoignage et partager ses émotions avec d’autres amoureux des chiens dans le plus grand respect des animaux et des humains.

Crédit photo : © Flickr – Isabell Hubert

Euthanasier son chien : une épreuve douloureuse pour mettre fin à ses souffrances
4.9 pour 8 votes

Éducateur canin comportementaliste. Passionnée de chiens depuis toujours, la chienne de la SPA avec qui j'ai grandi m'a poussée à devenir bénévole en refuge puis à me former à l'éducation pour permettre à tous de vivre en harmonie.

4 COMMENTAIRES

  1. Souvenirs – souvenirs très douloureux. Situation que nous avons vécue il y a 3 ans ( 8 jours avant Noêl ) et à la lecture de l’article, je fonds en larmes.. Nous avions ” TOUT FAIT ” pour éviter l’euthanasie, mais refusons l’acharnement thérapeutique. Avons accompagnée notre ” fille ” jusqu’à la fin. Elle est partie dans nos bras, Nous avions été très proches de notre vétérinaire, de son assistante qui sont d’un très grand soutien .

  2. Notre adorable cavalier king Charles est parti il y a bientôt trois mois. Son coeur ne lui permettait plus de respirer et vivre sans souffrance. Nous avons pris la décision avec le vétérinaire de lui épargner cette agonie. Ce fut très dure et ça l’est toujours mais ce fut un véritable geste d’amour de notre part.
    Mon petit compagnon, Tu peux maintenant courir à nouveau dans les nuages et respirer l’air.

  3. j ai eu 8 chiens dans ma vie seul un est mort d un arret cardiaque en pleine nuit j ai du aider tous les autres a nous quitter mais j ai toujours été la jusqu au bout ils sont tous mort dans leurs dodos a la maison avec leurs jouets dans mes bras avec mes larmes mes caresses ma tristesse et surtout mes mots d amour et mes remerciements de tout ce bonheur qu ils m ont tous donne j ai toujours demande au veterinaire si je prenais la bonne decision mais merde que c est difficile j ai perdu aussi mes 2 minettes et 2 chevaux c est chaque fois un tel dechirement que rien que d en parler j ai une douleur dans la poitrine

RÉAGIR À CET ARTICLE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.