Hot Spot chez le chien : symptômes, causes et traitements

0
4353
Hot Spot chez le chien symptômes traitements

Tyson (ou Plume) se gratte et se lèche toujours au même endroit si bien qu’il a une grosse blessure rouge et sans poils, pas belle à voir, aussi gênante qu’obsédante. Et si c’était un hot spot ? Le hot spot est une affection cutanée suite à une action du chien (léchage, grattage) ou au toilettage. Comment reconnaître une dermatite pyotraumatique ou un hot spot chez le chien ? Comment soigner cette affection cutanée et comment l’éviter ?

Hot spot : manifestations et variations des symptômes

Le hot spot se manifeste par une sensation de douleur et / ou de brûlure ressentie par le chien. Pour « se soigner », le chien va activement lécher ou gratter la zone. Avec la macération sous les poils et l’humidité de la salive, une réaction importante va apparaitre avec des croutes, du pus, une zone sans poils et des boursouflures. Aie…

Les vétérinaires ont déterminé deux types de hot spots :

  • Le hot spot simple : les bords de la lésion sont nets, la peau à côté est saine.
  • La furonculose pyotraumatique : on a une lésion principale avec des contours qui sont inégaux et des petites vésicules tout autour (furoncles).

Dans le premier cas, la lésion est restée au stade supérieur de la peau, dans le second, les bactéries ont pénétré différentes couches de la peau, raison pour laquelle des furoncles profonds se développement. Dans les deux situations, la douleur du chien est intense.

Danger : les chiens peu mobiles, à plus forte raison en été, peuvent en plus être embêtés par des mouches qui viendront pondre des œufs sur les lésions. Chaude et humide, la zone du hot spot deviendra un lieu de développement de larves entrainant la putréfaction de la chair. Le hot spot n’est donc pas à prendre à la légère !

Mini quizz : est-ce un hot-spot ?

Lésion aux bords nets ou irréguliers

X

Présence de vésicules

X

Apparition rapide (quelques heures ou une nuit)

X

Poil touffu et / ou sous poil épais

X

Saison chaude

X

Si vous avez un score de 4 / 5, il y a de grandes chances pour que votre chien ait ce qu’on appelle un hot spot !

Symptômes Hot Spot chien
Exemple d’un Hot Spot sur le crâne d’un chien © Maja Dumat – Creative Commons Licence BY 2.0

Tous les chiens sont-ils concernés par le hot spot ?

Oui, tous les chiens peuvent avoir un ou deux hot spots par an sans qu’un traitement de fond ne soit nécessaire. En général, c’est un accident isolé qui va provoquer une crise. Cependant certains chiens vont en faire plus que d’autres à cause d’une atopie ou d’une infection.

Il existe aussi des races de chiens qui sont malheureusement prédisposées à souffrir de dermatite pyotraumatique. Lesquelles ?

  • Labrador et Golden Retriever, Saint Bernard : ce sont des chiens avec un sous poil et un poil
  • Le Caniche : très sensible de la peau, il développe souvent un hot spot au retour du toilettage.
  • Le Berger Allemand et le Bull Terrier : prédisposés aux allergies
  • Les jeunes chiens

À noter que les Labrador et Golden Retriever développent spécifiquement le cas complexe de hot spot avec furoncles.

Les causes courantes du hot spot chez le chien

Le chien qui va se gratter va le faire pour se soulager. Plus il va gratter la peau à un endroit précis (voire la mordiller ou la mordre et la lécher), plus il va altérer la surface de la peau.

Plusieurs causes sont à l’origine du grattage et du léchage intempestifs qui entrainent ces problèmes cutanés chez le chien :

  • Une infection de la peau (elle peut être localisée sur un membre, une joue, l’anus ou même les oreilles)
  • Un accrochage dû au toilettage, à un jeu en extérieur ou entre chiens
  • Des parasites de la peau parmi lesquels on peut citer la gale sarcoptique ou la démodécie par exemple
  • Une allergie à la salive de puce, une allergie alimentaire, une allergie à un composant chimique d’un collier anti-puces, etc.
  • Un toilettage absent
  • Pas de traitement antiparasitaire régulier

Comment traiter un hot spot sur un chien ?

La marche à suivre pour permettre la cicatrisation du hot spot est toujours la même :

  1. D’abord on tond les poils de la zone pour voir les contours et la dégager.
  2. Ensuite, on retire tout ce qu’il y a sur la lésion (pus, croute, poils collés, œufs et asticots éventuels).
  3. On désinfecte localement.
  4. Puis le chien reçoit des antibiotiques (pour une furonculose), des anti-inflammatoires ou des corticoïdes.

Dans la plupart des cas, cette action de nettoyage du hot spot se fait sous sédation car elle n’a rien d’agréable ! Imaginez un peu qu’on vous nettoie une plaie similaire à chaud …

Traitements dermatite pyotraumatique chien
Le port d’une collerette peut s’avérer nécessaire après le traitement

Pendant la durée du traitement (7 à 10 jours en général) et pour faciliter le retour à la normale, il faut empêcher le chien d’accéder à la plaie. Selon l’endroit touché, le port d’une collerette ou d’un body est donc obligatoire.

Des sprays et lotions permettront de pouvoir désinfecter localement la plaie, aider à la cicatrisation, et avoir une action répulsive sur le chien tenté de se lécher de nouveau.

La recherche de la cause de la réaction cutanée va permettre de prévenir des récidives, elle est donc essentielle pour ne pas être uniquement dans une démarche curative.

Bon à savoir, sur les chiens avec une très grosse quantité de poils, on peut éviter les hot spots en période estivale par la tonte.

Si le chien fait plus de 2 hot spots par an, la recherche de la cause avec le vétérinaire et une éventuelle désensibilisation est à envisager. Concrètement, le vétérinaire peut réaliser un raclage cutané pour trouver des parasites de la peau, réaliser un skin test, faire un tableau d’atopie ou encore faire des calques cutanés.

Il s’agit là de peser le pour et le contre d’un traitement de fond par rapport au traitement de 2 ou 3 hot spots par an.

La dermatite (pyotraumatique ou suintante aigüe) ou le hot spot sont des problèmes cutanés relativement courants chez le chien. Plus la lésion est prise tôt, plus le chien retrouve son bien-être rapidement. Vous avez vu l’apparition rapide d’une plaie accompagnée d’un grattage et d’un léchage excessif sur votre ami poilu ? Filez chez votre vétérinaire. Dans le thème de l’affection cutanée, les chenilles processionnaires font aussi des ravages sur nos amis les chiens, responsables de plaies très graves sur les muqueuses, la truffe et les pattes. Restez informé !

Crédit photo : © Fotolia – boat111

Pauline Lalangue
Éducateur canin comportementaliste. Passionnée de chiens depuis toujours, la chienne de la SPA avec qui j'ai grandi m'a poussée à devenir bénévole en refuge puis à me former à l'éducation pour permettre à tous de vivre en harmonie.

RÉAGIR À CET ARTICLE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.