Les signes de douleur chez le chien

Les animaux ressentent autant la douleur que nous mais pourtant souffrent en silence. Démunis de langage humain évidemment, nos chiens, lorsqu’ils ressentent une douleur, ne nous alertent que très rarement de façon manifeste. Hélas, certaines douleurs, en plus d’être sources de souffrance vive pour le chien, peuvent être la manifestation de maladies graves, voir de cancers. C’est donc à nous de comprendre le langage du chien et non l’inverse.

Dans la nature, un animal qui manifeste sa douleur est une proie potentielle et facile pour ses prédateurs, le chien a hérité de cet instinct de survie qui lui induit de souffrir en silence. Alors comment faire pour reconnaître une douleur chez le chien ? Quel sont les signes qui doivent nous alerter ?

Le chien se lèche excessivement

Le léchage chez le chien est un comportement naturel qui revêt différentes significations d’ordre comportementales mais est aussi un besoin physique pour se nettoyer. Ainsi, les chiens se lèchent souvent les pattes mais à l’excès, ceci peut traduire un problème médical d’ordre physique ou comportemental (lire notre article sur le sujet).

Si votre chien se lèche excessivement une partie du corps ou encore un endroit du corps qu’il n’a pas l’habitude de lécher, il est important dans un premier temps de vérifier que le chien ne soit pas blessé (coupure, gonflement anormal, irritation, pelage du poil etc). Prévoyez une visite chez le vétérinaire au moindre doute et si le léchage perdure de manière obsessionnelle. Instinctivement, le chien continuera de se lécher pour en quelque sorte “nettoyer” sa douleur afin qu’elle disparaisse, en vain…

Un halètement excessif et inhabituel

Le halètement chez le chien est un comportement naturel qui vise à le rafraîchir et à diminuer sa température corporelle, la gueule ouverte et la langue pendante, le chien respire rapidement. Il est fréquent qu’un chien halète après un exercice physique ou lorsqu’il fait chaud mais c’est également le cas lorsque le chien est stressé, anxieux ou qu’il a peur, ces facteurs pouvant augmenter sa température corporelle.

Une douleur pouvant induire un état de stress extrême et donc un halètement inhabituel et excessif, vous devez absolument vous rendre chez le vétérinaire pour en déterminer la cause. D’autre part, des problèmes cardiaques ou pulmonaires peuvent être responsables d’un souffle court chez le chien et donc d’un halètement excessif.

Le chien manque d’appétit

Là aussi, c’est un signe évident d’une douleur extrême ou d’un problème comportemental. Lorsque vous avez très mal au ventre ou aux dents par exemple, que vous traversez une période de votre vie particulièrement anxiogène ou que vous faites une déprime, avez-vous l’appétit ? Et bien non et c’est la même chose chez le chien.

Il faut être particulièrement vigilant sur une perte d’appétit chez le chien et consulter rapidement un vétérinaire, encore plus si elle est accompagnée de vomissements ou de diarrhées qui peuvent être les symptômes d’une intoxication alimentaire. Le chien peut aussi souffrir d’une douleur physique intense qui lui demandera des efforts considérables pour se rendre à sa gamelle. Plutôt que souffrir le martyr, le chien choisira malgré lui de rester allongé plutôt que d’aller se nourrir.

Le chien se montre distant et agressif si on le touche

Le chien peut se montrer agressif en cas de douleur
Le chien peut se montrer agressif en cas de douleur intense © Pixabay – parafly

Il existe une règle commune à tous les animaux en cas de danger ou d’attaque : la réaction sera la fuite ou la défense. Transposons cette règle pour illustrer la réaction d’un chien qui souffre d’une douleur extrême et qui fera face à cette dualité, même si c’est son maître qui veut le manipuler. Le chien a très mal au ventre et imaginons dans cet exemple qu’il a avalé malencontreusement un objet coupant qui lui lacère les parois intestinales à la moindre compression.

Son maître, qui a l’habitude de le porter et donc le soulever par le ventre pour le monter dans la voiture, va involontairement faire du mal à son chien qui pourra soit prendre ses distances au moment du départ, car il connait le danger qui l’attend, ou réagir par un signe d’agressivité, grognement ou morsure lorsque son maître essaiera de le porter. Il faut bien comprendre ici que le chien n’en veut absolument pas à son maître qu’il adore, mais il obéit à une règle instinctive bien ancrée à défaut de pouvoir “parler humain”. Donc si votre chien devient distant du jour au lendemain, qu’il montre des signes d’agressivité envers vous de façon inhabituelle, dirigez-vous immédiatement chez votre vétérinaire, une douleur intense le fait probablement souffrir.

Son comportement a changé

Votre chien a l’habitude de vous faire une fête monumentale lorsque vous rentrez du travail, il a l’habitude de jouer pendant des heures avec son jouet préféré, vous apporte sa balle inlassablement pour que vous lui lanciez à nouveau, s’allonger à vos pieds ou à vos cotés lorsque vous regardez vous émission TV préférée ou que vous bouquinez mais son comportement a désormais radicalement changé.

Si vous avez un chien âgé, vous pourriez mettre cela sur le compte du vieillissement naturel, vous vous dites qu’il n’a plus d’entrain et que cela parait normal à son âge. Puis les jours passent et il fait maintenant ses besoins à l’intérieur, ne manifeste plus aucun engouement à l’idée d’aller se promener et reste recroquevillé dans un coin de la maison à l’abri de toute sollicitude. Vous pensez encore que c’est à cause de son âge ? Comme pour nous les humains, le vieillissement entraîne certains troubles physiques plus fréquents comme l’incontinence mais l’addition de tous ces facteurs sont les conséquences d’une terrible souffrance et d’une douleur intense qui est très inquiétante et qui doit surtout vous inquiéter !

Ces exemples ne sont pas valables que pour les chiens âgés mais des modifications du comportement comme le manque d’entrain ou la dépression peuvent survenir à n’importe quel âge chez le chien et peuvent être les conséquences d’une douleur extrême. Il faut consulter votre vétérinaire très rapidement et dans le cas d’un chien âgé, vous pourrez lui faire gagner de précieuses années de vie.

Pour conclure

Comme ne venons de le voir et de manière générale, tout changements d’ordre physique ou comportemental chez le chien doivent être pris au sérieux et au plus tôt. En tant que maître responsable, vous devez garder à l’esprit qu’un chien qui souffre physiquement ne viendra pas vous en faire part et continuera de souffrir hélas en silence, tant que vous n’aurez pas compris et observé les changements dans son langage canin, qu’ils soient physiques et comportementaux.

Malgré la richesse des informations que l’on peut glaner sur internet et dans les ouvrages, nous ne sommes pas en mesure de soigner nos chiens mais nous en sommes l’oeil averti et responsable, capable de décoder leur souffrance et agir en consultant son vétérinaire. Aussi, assurez-vous d’avoir une assurance santé pour votre chien afin d’éviter des frais vétérinaires trop conséquents et imprévisibles.

Crédit photo : © Flickr – philhearing