Le Pit Bull est malheureusement très médiatisé et ce, dans le mauvais sens du terme. Ainsi, beaucoup d’idées fausses circulent à son propos. On le décrit comme un chien dangereux envers les humains ayant un mâchoire ultra puissante, on dit même que la puissance de sa mâchoire égale celle d’un crocodile !

Chaque année, les médias s’emparent de faits isolés concernant des morsures de Pit Bull ou d’attaques de ce “monstre”. Peur et méfiance sont véhiculées à l’encontre des Pit Bulls et notre ignorance concourt à la perte de cette magnifique race.

Heureusement, certains médias, rares, montrent une autre facette du Pit Bull qui, finalement s’avère être la plus fidèle. Sur Guide du chien, je m’efforce de narrer ces histoires à l’issue heureuse où des Pits Bulls sauvent des vies, qu’ils soient chiens d’assistance ou de sauvetage, mais également des chiens de “Monsieur et Madame tout le monde”.

Au début du 20ème siècle aux Etats unis, le Pit Bull était “le chien de compagnie par excellence”, comme le Berger Allemand ou le Labrador en Europe, apprécié pour sa loyauté et sa douceur auprès des enfants.

Un enfant et Pit Bull au 19 ème siècle
Un enfant et Pit Bull au 19 ème siècle

Mais grâce aux médias et à certains rappeurs en mal d’amour propre et de testostérone, le Pit Bull est devenu un “monstre sanguinaire” autour duquel beaucoup d’idées fausses circulent. Voici 7 de ces idées fausses :

1. Les Pit Bulls sont agressifs envers les humains

pit bull et enfantBien éduqué, un Pit Bull n’est pas plus agressif qu’un autre chien envers l’humain. C’est malheureusement une croyance très répandue, on entend également que le Pit Bull peut se retourner soudainement contre son maître : FAUX ! D’où vient ce mythe ?

Lors de combats de chiens, les Pits Bulls si agacés de devoir se battre sous les yeux ébahis d’humains stupides n’avaient envie que d’une seule chose lorsque ce calvaire se terminait : se reposer, souffler et quand un humain se pointait à ce moment là, pas étonnant que le chien lui en veuille, même si c’était son maître. C’est une réaction naturelle et elle est commune à toutes les races de chiens.

2. Les Pit Bulls mordent plus que les autres races de chien

chien de catégorie, statistiquesUne des plus répandues… On voit à quel point nous sommes influencés par le pouvoir des médias et surtout, le pouvoir d’inculquer la peur à la population vis à vis des molosses et particulièrement des Pit Bulls.

Le Collectif Contre la Catégorisation des Chiens (le 4C) a sortit un rapport exclusif dans lequel, preuves à l’appui, il est démontré que les chiens de catégorie mordent moins que les autres. Pour lire le rapport dans son intégralité cliquez ici.

Pour résumer, les chiens dits « dangereux », dont le Pit Bull, sont à l’origine de 7.4% des morsures durant la période octobre 2006 à septembre 2007, et ne représentant que 8.4% de la population canine. Pour conclure cette étude, il est prouvé statistiquement que  la dangerosité d’un chien n’est pas liée à son appartenance raciale.

3. Les Pit Bulls verrouillent leur mâchoire quand ils mordent

Le Pit Bull ne verrouille pas sa mâchoire quand il mord
© Flickr – MattCunningham

On entend souvent que les Pit Bulls, lorsqu’ils mordent, bloquent ou verrouillent leur mâchoire  un peu comme les crocodiles. Il ne faut pas oublier que le Pit Bull est un chien comme les autres et la morphologie de sa mâchoire n’est donc pas différente.

Les croyances populaires courent sur le fait que lorsqu’ils mordent, il est impossible de les faire lâcher : FAUX !

Ils ont certes des mâchoires plus puissantes que certains chiens mais ils ne bloquent en aucun cas leur mâchoire lors de morsures, il n’existe aucun mécanisme de verrouillage de la mâchoire particulier au Pit Bull.

 4. Les Pit Bulls ont plus de pression dans la mâchoire que tous les autres chiens

Pression de la mâchoire d'un Pit Bull
© Flickr – Dagmara Mach

“Les Pit Bulls ont une tonne de pression dans la mâchoire” : FAUX ! et heureusement, c’est la puissance du crocodile du nil et du requin bouledogue, détenteurs absolus du record dans le monde animalier.

Le célèbre présentateur de  National Geographic, Brandy Barr, a mené une expérience dans laquelle il a mesuré la pression des mâchoires d’un Berger Allemand, un Rottweiler et un Pit Bull. Et bien figurez-vous que le Pit Bull a la plus faible pression dans la mâchoire : 235 lbs of pressure per square inch, soit environ 107 kgs au cm², 108 kgs au cm² pour le Berger Allemand et enfin 149 kgs au cm² pour le Rottweiller. Cliquez-ici pour voir la vidéo du test.

5. Les Pit Bulls sont élevés pour être des chiens de combat

Non, la plupart des éleveurs professionnels n’élèvent pas des Pit Bulls pour en faire des chiens de combat mais bien des chiens de compagnie équilibrés, doux avec la famille et les enfants.  À l’origine, les Pit Bulls étaient élevés pour certaines tâches comme la chasse ou la défense mais très rarement pour le combat. Aujourd’hui, malgré ce qu’en disent les médias, les Pit Bulls sont de formidables chiens de compagnie, de secours et d’assistance.

Un Pit Bull "chien de thérapie"
Un Pit Bull “chien de thérapie”

6. Les Pit Bulls ne ressentent pas la douleur

Pit Bull tristeLes Pit Bulls ont le même système nerveux que les autres chiens. Ainsi il ressentent autant la douleur et la souffrance que les autres chiens.

Auparavant ils étaient utilisés pour des tâches très physiques et, voulant faire plaisir à leur maître, il continuaient d’exercer leurs tâches sans montrer de signes de douleurs.

C’est certainement un trait de caractère qu’ils ont hérité de leur ancêtres, mais gardez bien à l’esprit qu’ils ressentent la douleur autant que les autres chiens.

7. Le cerveau des Pit Bulls ne cesse de grandir, ce qui les rend fou

Encore une idée fausse à propos de ces pauvres chiens. Cette idée s’est rependue au vue de la tête large et massive du Pit Bull, qui comme les autres chiens, voit la croissance de son cerveau se terminer lorsqu’il atteint sa maturité. On dit hélas, à l’inverse, que le Dobermann aurait une tête trop petite pour accueillir la croissance de son cerveau qui au bout d’un moment, le rendrait fou et le contraindrait à se retourner contre son maître. Encore une idée fausse qui a la dent dure…

Pour conclure

Comme le disait Hippocrate (IV ème siècle av.  J.-C) :

“La science conduit au savoir ; l’opinion conduit à l’ignorance.”

Toutes ces idées fausses, souvent tellement absurdes qu’on ne les remet pas en cause, sont contredites par des études scientifiques et des statistiques irréfutables. Mais les médias, qui influent l’opinion, préfèrent faire le buzz sur des cas très rares de pseudo dangerosité du Pit Bull, et perpétuent ainsi ces croyances populaires.

Si l’article vous a plu, merci de le partager sur les réseaux sociaux et en informer votre entourage qui saura quoi répondre quand on lui dira que le Pit Bull a une puissance d’une tonne dans la mâchoire et qu’il s’attaque délibérément aux enfants ! Plus d’infos et d’études scientifiques sur le site 1800 petmeds.

Crédit photo : © Flickr –   Petra B, Christiano Pessôa