Chien de Saint-Hubert

Pisteur émérite, le Chien de Saint-Hubert a le meilleur odorat du monde canin. Recherche de personnes disparues, de fugitifs, de grands gibiers, rien n’échappe à son flair exceptionnel. Chien de compagnie très attaché à ses maîtres et compagnon de jeu idéal des enfants, il a besoin de grands espaces et d’exercice physique important.

Identité du Chien de Saint-Hubert

  • Autres noms : Bloodhound, Chien des Flandres, Chien des Ardennes
  • Origine : Belgique
  • Groupe : 6 chiens courants, chiens de recherche au sang et races apparentées
  • Section : 1.1 chiens courants de grande taille

Histoire

Le chien de Saint-Hubert a des origines très anciennes. C’est en effet au 7ème siècle que la race a été développée par les moines de l’abbaye de Saint-Hubert dans les Ardennes. Utilisé pour la chasse à courre, principalement pour le grand gibier (sangliers, cerfs), ce magnifique limier fut ensuite introduit en Angleterre au 11ème siècle par Guillaume le Conquérant. Il pris alors le nom de Bloodhound. Les anglais en revendiquèrent la paternité mais en vain puisque la race fut officiellement reconnue en Belgique.

Chien de chasse des rois de France (chaque année les moines de l’abbaye de Saint-Hubert leur offraient 5 chiens), le Chien de Saint-Hubert faillit disparaître après la Révolution française mais gagna ensuite les meutes de Napoléon III pour se développer à nouveau en France.

Aujourd’hui, ce beau limier aux capacités olfactives exceptionnelles est très présent dans les pays anglo-saxons et particulièrement aux Etats-Unis ou il oeuvre en tant que chien policier. Durant un temps, il était d’ailleurs le seul chien policier dont l’odorat pouvait identifier et faire condamner un prévenu devant un tribunal.

Compagnon de detectives dans de nombreuses séries télévisées policières, il inspira également de nombreux personnages de Disney : Pluto, chien de Mickey Mouse, César dans la Belle et le Clochard ou encore Napoléon dans les Aristochats.

Caractéristiques physiques

Le Chien de Saint-Hubert est massif, de grande taille et doté d’une bonne musculature. Il fait partie des plus grandes races de chiens courants. La forme et les caractéristiques de sa tête lui donnent un air songeur et mélancolique. Ses lignes sont harmonieuses, son aboiement si unique et mélodieux.

Tête : Le crâne est haut et pointu avec un stop peu marqué. La tête est étroite et très longue. La truffe est noire ou marron, les babines clairement tombantes. Les oreilles minces sont très longues et tombent en plis élégants. Les yeux de forme ovale sont de couleur brun foncé ou noisette.

Corps : Le dos est droit et solide, le rein ferme et la poitrine descendue. Les cuisses sont musclées, l’ossature forte. L’épaule doit être oblique et le coup long pour pouvoir renifler aisément en marchant. Sa démarche est lente et imposante.

Queue : La queue est attachée haut, longue et épaisse. Le fouet est très fort et porté élégamment.

Poil : La robe est composée de poils courts et abondants. La peau est formée de plis et bourrelets.

Couleurs : bicolore noir et feu ou brun et feu, unicolore feu.

Taille : environ 67 cm pour le mâle et 63 cm pour la femelle.

Poids : de 46 à 54 kg pour le mâle, de 40 à 48 kg pour la femelle.

Caractéristiques physiques Chien de Saint-Hubert
© 123rf – Alexey Kuznetsov

Caractère du Chien de Saint-Hubert

Le Chien de Saint-Hubert est doux et sensible, particulièrement attaché à son maître. Il est en revanche réservé à l’égard des étrangers. Au quotidien, c’est un chien calme, facile à vivre et peu aboyeur. Il se montre patient et adorable avec les enfants avec qui il noue une véritable complicité. Son éducation requiert douceur et fermeté de part son caractère affirmé. Son regard mélancolique et attendrissant peut faire céder facilement ses maîtres, les interdits doivent donc être respectés avec fermeté. Il ne faut pas oublier que le Saint-Hubert est un chien de meute qui a besoin d’un leader, en l’occurence de son maître, qui doit le guider avec bienveillance en écartant absolument toute forme d’agressivité et de violence qu’il ne saurait comprendre.

Comme tous les chiens de chasse, il a besoin d’énormément d’exercice. Son instinct de pisteur doit être considéré lors des ballades car sans laisse, il n’aura aucun mal à suivre une piste pendant des heures et semer son maître, particulièrement dans les bois. L’apprentissage du rappel est donc essentiel. Le Chien de Saint-Hubert est sociable avec ses congénères et les autres animaux de compagnie à condition d’être sociabilisé précocement.

Aptitudes

Eminent chasseur, le Chien de Saint-Hubert se montre courageux, tenace et intelligent. Il est indéniablement le meilleur pisteur des chiens de vénerie grâce à son flair exceptionnel. Ceci dit, il a été petit à petit délaissé à la chasse car il lui est rapproché d’être lent. “Défaut” largement compensé par son obstination à suivre une piste. Le Saint-Hubert est facile à ameuter et diriger.

Grâce à son odorat unique, le Chien de Saint-Hubert est utilisé en tant que chien de sauvetage, de recherche de drogues et de personnes. Il est capable de suivre une piste pendant plusieurs jours à partir d’un indice odorant. Aux Etats-Unis, il est le chien policier d’excellence pour retrouver des fugitifs. En France, les gendarmes l’emploient pour la recherche de personnes disparues.

Chien Saint Hubert gendarmerie
© Pixabay – markfizzwig

Santé du Chien de Saint-Hubert

Le Chien de Saint-Hubert est très robuste, il ne connait pas de pathologies particulières. Cependant, il peut souffrir de troubles oculaires tels que l’entropion et l’ectropion (plus d’infos ici) et de dermatite atopique (maladie chronique d’origine allergique).

Comme tous les grands chiens, le Chien de Saint-Hubert peut être concerné par le syndrome de dilatation-torsion de l’estomac (SDTE, plus d’infos ici) et la dysplasie de la hanche bien que les sélections de ces dernières décennies ont permis de limiter les cas de malformations.

C’est un chien qui bave beaucoup, surtout après avoir bu. Il est ainsi conseillé de lui nettoyer la gueule après sous peine d’avoir des projections jusqu’au plafond. A noter que le Chien de Saint-Hubert est un gros mangeur, c’est un coût qu’il ne faut surtout pas négliger.

Son espérance de vie moyenne est de 10 ans.

Conditions de vie

Le Chien de Saint-Hubert aime les grands espaces et a besoin de se dépenser énormément. La vie en appartement est donc déconseillée. De longues promenades, plusieurs fois par jour, sont essentielles à son équilibre. La proximité d’une forêt pour pouvoir exercer ses talents de pisteur est un réel atout.

Crédit photo : © 123rf – Alexey Kuznetsov