Comment apaiser un chien stressé ou craintif chez le vétérinaire

Les visites chez le vétérinaire peuvent être une vraie source d’angoisse et de stress pour certains chiens et leur maître. Un chien apeuré, trop nerveux ou agressif durant l’examen ne pourra pas être ausculté convenablement pas le vétérinaire (rythme cardiaque trop élevé, tremblements, risques de morsures ou encore impossibilité d’ausculter la gueule). Alors comment faire pour que son chien soit calme et détendu durant l’examen ?

Lutter contre son propre stress, les chiens reproduisent nos émotions

En effet, nos chiens ont un don pour comprendre et interpréter nos émotions, qu’elles transparaissent par notre langage corporel ou verbal et par notre comportement de manière générale. Soyez enjoué et confiant et votre chien le sera ! A l’inverse, si vous êtes stressé ou angoissé à l’idée de l’emmener consulter le vétérinaire, il y a de fortes chances que votre chien se cale sur votre état émotionnel, et appréhende lui aussi ce rendez-vous.

Faites-lui faire de l’exercice physique ou une grande promenade avant la visite

Un moyen de calmer son chien trop nerveux ou stressé durant la visite chez le vétérinaire est de lui faire faire de l’exercice physique avant d’y aller. Cela peut être une longue séance de jeu durant laquelle il se dépensera suffisamment, une longue marche ou la pratique d’un sport canin. L’exercice physique a des bienfaits indéniables sur la santé physique et mentale, et en l’occurrence dans la gestion et la diminution du stress. Bien entendu, dans le cas d’une peur profonde ou d’une phobie, cela ne réglera pas le problème mais diminuera l’état de stress du chien.

Visitez le cabinet vétérinaire en dehors des examens pour créer une association positive

Visitez le cabinet vétérinaire en dehors des examens pour créer une association positiveEn effet, nos chiens ont une très bonne mémoire des lieux et des événements et peuvent y associer, tout comme nous, de bonnes et de mauvaises expériences qui peuvent se transformer en peur ou en anxiété par la suite. Si votre chien a peur ou est stressé lors de la visite vétérinaire, essayez de dissocier l’examen du cabinet vétérinaire.

Pour cela, et pour lui associer une émotion positive, rendez-vous dans votre cabinet vétérinaire en dehors de la visite annuelle pour lui acheter un nouveau jouet par exemple, ou encore lui acheter des friandises ou ses croquettes régulièrement. Ainsi, une association positive pourra être crée, d’autant plus si le vétérinaire et les auxiliaires vétérinaires se prêtent au jeu en lui donnant quelques friandises sans lui faire ses piqûres !

Ne le surprotégez pas du vétérinaire et de ses piqûres !

Quoi de plus normal que de vouloir réconforter ou rassurer son chien craintif ou agressif envers le vétérinaire qui tente de l’ausculter et de lui faire des piqûres ? Oui mais il y a des limites à ne pas franchir pour ne pas renforcer la peur de son chien. Parlez-lui d’une voix rassurante et confiante durant l’examen, détendez-le par des caresses ou des massages mais ne faites pas de surenchère en vous montrant peiné et catastrophé car vous-même avez une peur bleue des piqûres.

On peut aisément renforcer un comportement canin positif avec des méthodes douces d’éducation mais on peut aussi facilement renforcer la peur et la nervosité de son chien en le surprotégeant et en faisant preuve, en l’occurrence dans l’exemple de l’appréhension de la piqûre, d’anthropomorphisme. Un chien trop nerveux et dont le rythme cardiaque serait trop élevé de part son stress aiguë ne permettra pas au vétérinaire d’apprécier ce dernier correctement. N’oubliez-pas que cet examen est pour son bien, le but étant de rassurer et calmer votre chien et non de le défendre ou le surprotéger.

Exercez-vous à manipuler et ausculter votre chien comme le fait le vétérinaire

Exercez-vous à manipuler et ausculter votre chien comme le fait le vétérinaireC’est d’ailleurs un conseil valable pour tous les maîtres, que leur chien ait peur ou non de la visite vétérinaire. En effet, habituer votre chien dès son plus âge à être manipulé et ausculté régulièrement peut l’aider à diminuer son stress chez le vétérinaire. Le masser souvent ou le caresser longuement sur toutes les parties du corps vous permettra aussi de détecter la présence d’une tique ou d’un gonflement anormal.

Habituez-le à lui ouvrir la gueule pour surveiller la présence de tarte sur ses dents ou vérifier que l’une d’elles n’est pas cassée ou en train de se déchausser. Regardez l’intérieur de ses oreilles ou encore lui lever la queue pour qu’il se laisse faire quand le vétérinaire veut lui prendre la température. N’oubliez pas de le récompenser à chaque fois qu’il se laisse faire et surtout, procédez progressivement et en douceur.

Pour conclure

Comme nous venons de le voir, notre propre comportement peut conduire un chien à être stressé ou anxieux durant l’examen vétérinaire. Mais à l’inverse, nous pouvons créer des situations où le chien associera des émotions positives à l’examen ou au cabinet. Hélas, certains chiens sont tellement nerveux qu’il sera très difficile au vétérinaire de pourvoir les manipuler. L’aide d’un comportementaliste canin peut ainsi s’avérer indispensable pour rechercher et traiter ses peurs.

Crédits photos : manyfires, cummingsschool, kwikstori