Accueil Santé du chien Mon chien perd ses poils : manifestations, causes et traitements

Mon chien perd ses poils : manifestations, causes et traitements

22725
1
PARTAGER
Mon chien perd ses poils : manifestations, causes et traitements

« Mon chien perd ses poils sur l’arrière-train, est-ce normal ? » ou « Mon chien présente des cercles sans poils, qu’est-ce que c’est ? » sont des interrogations que l’on trouve par centaines sur le web, preuve que la question turlupine plus d’un propriétaire. Si le sujet n’est pas très glamour, tout maître se doit de connaître la question de la chute des poils chez le chien. En étant informé, vous pouvez adopter les bonnes habitudes et réagir rapidement si vous repérez un signe anormal sur votre boule de poils.

La chute de poils du chien : un processus normal

Le pelage des chiens s’adapte aux saisons, ainsi, ils ont ce qu’on appelle un poil d’hiver et un poil d’été. Pour permettre ce changement, une mue est généralement observée au printemps et à l’automne. Toutefois, certaines races ne sont pas concernées comme le Caniche qui a des poils qui poussent tout au long de l’année (d’où le besoin d’un toilettage régulier !). En outre, n’oublions pas que le poil connait une phase de croissance, une phase de stabilisation puis la mort ce qui entraîne sa chute. La vie en intérieur avec du chauffage peut causer une fausse mue, c’est-à-dire la perte de poils permanente, un nid pour les parasites et l’origine de troubles du transit.

Pour entretenir correctement la fourrure de Médor, un bon brossage tous les 2 jours est recommandé. Si vous ne pouvez pas tenir la cadence, obligez-vous à suivre ce rituel une fois par semaine pendant le week-end par exemple, en prenant soin d’utiliser un peigne et une brosse pour enlever un maximum de poils morts. En plus de donner de la brillance au pelage, cela vous permettra d’éviter de retrouver des touffes de poils sur vos tapis et sous vos meubles, et vous permettrez à votre compagnon d’en avaler beaucoup moins !

La chute de poils du chien un processus normal
© Flickr – Matty Sides

Pour booster la santé du poil de votre chien misez tout sur les acides gras ! Vous pouvez ajouter à la gamelle un peu de levure de bière, de l’huile d’olive ou de colza, ou encore de l’huile de saumon. Des compléments alimentaires canins ont aussi été développés à cet effet comme le Megaderm, riche en acides gras essentiels.

Si la chute des poils chez le chien n’a en théorie rien d’alarmant, une chute excessive ou l’apparition de zones claires rime souvent avec une maladie, un parasite ou une allergie. C’est parti pour mener l’enquête.

Les maladies et parasites qui causent la chute des poils de chien

Commençons par la teigne, le champignon que tout le monde craint ! Cet organisme, un dermatophyte, se nourrit de la kératine du poil en se logeant dans la gaine de ce dernier, mais peut aussi se loger à la base des griffes. La teigne entraine des lésions circulaires avec inflammation et croutes, ainsi que la chute des poils, voire des nodules. Un chien qui a la teigne est très contagieux, autant pour les animaux que pour l’homme. Pour traiter la teigne chez le chien, il faut utiliser une solution antimycosique sur le pelage une fois par jour (mieux vaut tondre l’animal pour les soins), et compléter par un traitement en cachet.

La gale du chien est causée par un parasite sous-cutané, un acarien microscopique, qui entraîne l’apparition de plaques rouges extrêmement gênantes pour le chien. À force de se gratter ou de se mordre pour se soulager, le chien retire les poils sur la zone infestée ce qui entraine une pelade. La gale des oreilles est elle aussi très contagieuse, elle cause de fortes démangeaisons ainsi qu’une inflammation du conduit auditif. La gale se traite sur prescription vétérinaire de pommade et produits acaricides, solution antibactérienne, sans oublier la désinfection du foyer. Pour plus d’informations, consultez notre article complet sur la gale du chien.

La démodécie canine quant à elle est une infection par un acarien (le Démodex) en surnombre naturellement présent dans le follicule pileux ou les glandes sébacées, elle touche surtout les jeunes chiots. Elle entraine une perte de poils autour de la gueule, des yeux et du museau. Le pelage peut aussi avoir un aspect clairsemé ou avec des trous. La Démodécie canine n’est pas contagieuse d’un chien à un autre mais la déficience génétique fait qu’on ne recommande pas la reproduction des chiens atteints. Avec un traitement bien suivi, que ce soit en pipette anti-parasites, en friction d’Amitraz ou en comprimés, l’amélioration se fait assez vite (une vingtaine de jours) mais des rechutes sont possibles !

Parmi les causes de dépilations, on peut trouver la leishmaniose qui est une maladie transmise par un petit moustique appelé phlébotome, principalement localisé autour de la Méditerranée et dans le Sud-Ouest de la France. Le protozoaire parasite, la leishmanie, se reproduit dans certaines cellules de l’organisme et cause des dommages dans des organes importants du chien tels que le foie, le cœur, les reins, etc. Visuellement, on peut la repérer par un amaigrissement du chien, des cratères au niveau de la truffe, des ganglions, ou encore des pellicules. Le traitement de la leishmaniose est très long (environ une année) et se compose de comprimés d’Allopurinol et d’injections de Glucantime. Il est conseillé de faire un traitement préventif avant l’été avec des produits comme Effitix.

Le saviez-vous ? Votre chien peut être allergique aux piqûres de puces, plus spécifiquement à leur salive, comme certains humains le sont aux piqûres de moustiques. C’est ce qu’on appelle une Dermatite par Allergie aux Piqûres de Puces (DAPP) à l’origine de léchage et grattage excessifs entrainant une pelade généralement sur la croupe et les pattes. Il en résulte souvent des pellicules, des croutes sur les zones les plus touchées, ainsi que des parties du corps très clairsemées. Comment ça se soigne ? Il faut assurément passer par la case vétérinaire. Les soins prodigués combinent une injection de cortisone pour calmer l’inflammation allergique, des soins cutanés ainsi qu’un déparasitage du chien et de son environnement.

Autres causes de la chute des poils chez le chien

causes sur la chute des poils chez le chien
© Flickr – Lars Odemark

Un dérèglement hormonal peut lui aussi causer une perte importante de poils, que celle-ci soit localisée sur le flanc ou l’arrière, symétrique, ou chronique. Si vous observez ces symptômes ainsi qu’une perte de poids ou un changement au niveau de la nature de la peau, un diabète sucré ou un dérèglement de la tyroïde sont à envisager. Seuls des tests poussés pourront confirmer cette hypothèse.

Certains produits anti-puces de très mauvaise qualité vendus en bazar causent des dépilations sur la zone d’application. La faute à des agents chimiques qui causent la mort du follicule pileux. Pour bien faire, achetez les pipettes uniquement en pharmacie, chez votre vétérinaire ou en animalerie, pas chez Gifi !

Il arrive également qu’une infestation de parasites intestinaux (vers et protozoaires) entraine une réaction excessive de la part du chien. Des cas de dépilations et de croutes sur la queue ont déjà été observés, c’est un stress aigu. Dans un registre similaire, un stress chronique du chien peut altérer son comportement et entrainer des rituels anormaux et néfastes pour sa santé dermatologique. Citons par exemple le léchage intempestif, le frottement ou le mordillement responsables de la chute des poils sur des zones précises. Il faudra alors chercher la cause de ce stress pour aider votre toutou à retrouver son bonheur quotidien (un comportementaliste peut aider).

Si votre chien perd ses poils, ne vous inquiétez pas c’est un processus semblable à la perte de vos cheveux. Selon les races, l’entretien du pelage peut néanmoins demander un peu plus de temps et de patience mais quand on aime on ne compte pas, pas vrai ? La chute des poils chez le chien s’explique également par un grand nombre de maladies, charge à vous de jouer la carte de la prévention au maximum et de réagir rapidement si vous pensez que quelque chose de suspect se cache sur le dos de votre poilu. Avec tout ça, ça ira au poil !

Crédit photo : Flickr – Beverley Goodwin

PARTAGER
Pauline Lalangue
Éducateur canin comportementaliste. Passionnée de chiens depuis toujours, la chienne de la SPA avec qui j'ai grandi m'a poussée à devenir bénévole en refuge puis à me former à l'éducation pour permettre à tous de vivre en harmonie.

UN COMMENTAIRE

RÉAGIR À CET ARTICLE

Please enter your comment!
Please enter your name here