Castration du chien : quand, pourquoi, et conséquences

2
3252
Castration du chien

La question de la castration du chien a toujours animé les passions. Pourquoi faire castrer son chien ? La réponse est multiple. La castration du chien aide à le protéger de maladies hormonales (cancer des testicules) mais aussi à limiter des comportements gênants, elle aide aussi à empêcher les portées non désirées (et donc à limiter les chiens dans les refuges). Comment se passe une castration ? Que surveiller après la castration de son chien ? On en parle ici !

Idées reçues et castration du chien

Qui n’a pas entendu « Castrer un chien c’est enlever une partie de ce qui fait le chien. » ? Attention à l’anthropomorphisme. Dans quelques têtes, le symbole (très humain) de la puissance du mâle s’exprime uniquement par la présence ou non des testicules. La faute à l’histoire qui a fabriqué les eunuques chez nous autres les humains. N’est-ce pas réducteur ?

Un chien reste un chien même après sa castration. Il continuera à chercher à se positionner sur des congénères par rapport à une ressource donnée, il pourra poursuivre des comportements de chevauchement (aussi indésirables soient-ils et qui sont normaux), il pourra même parfois exprimer une certaine agressivité « comme avant ». Il aura les mêmes besoins de contacts congénères et humains (voire avec des chats, des chevaux, ou des poules), la même curiosité, le même comportement exploratoire, le même goût pour le jeu, etc.

Votre chien restera un chien ! D’ailleurs, la castration n’entraine pas de retard de croissance.

Par contre, une fois castré, le chien ne pourra plus servir de reproducteur. Pour les chiens inscrits au LOF, les gardiens sont donc invités à envisager l’éventualité d’une saillie ou non avant la décision.

Rappel : les chiens de 1ère catégorie doivent obligatoirement être castrés pour éviter la reproduction.

Les bénéfices de la castration chez le chien

Quels comportements seront impactés ?

Les bénéfices de la castration chez le chien
© Flickr – Laurie Burke

Choisir la castration du chien permet de réduire les comportements de fugue et l’agressivité sur congénères. Quand deux chiens entiers vivent ensemble, il peut arriver que la castration soit une solution pour ramener le calme à la maison.

Les comportements de marquage intempestif peuvent aussi être neutralisés, de même que le chevauchement qui découle d’une excitation sexuelle. À noter que le chevauchement peut exprimer différentes choses comme la recherche d’attention, le jeu ou la frustration émotionnelle !

Focus sur le cancer des testicules chez le chien

Les hormones sont responsables de l’apparition des tumeurs testiculaires. En effet, castrer un chien réduit les risques de développer un cancer de l’appareil reproducteur du chien. Lorsque les chiens restent entiers, c’est souvent autour de 9 / 10 ans qu’on diagnostique une tumeur au niveau des testicules. Heureusement, ce type de tumeur n’étant pas d’une grande agressivité, le vétérinaire qui suit votre animal peut vous proposer de procéder à une simple castration. Une vérification de la présence de métastases ailleurs dans le corps du chien est conseillée pour faire un état de santé global de votre toutou et agir en conséquence.

Les chiens cryptorchides, dont l’un des testicules n’est pas descendu, sont les plus exposés au cancer. C’est pourquoi, dès tout petit, le diagnostic donne lieu à une castration dans la plupart des cas, c’est également un vice rédhibitoire dans le cadre de l’achat d’un chien LOF.

Les signes à surveiller sur les chiens entiers :

  • Testicule qui grossit
  • Testicule dur au toucher
  • Atrophie du testicule
  • Développement des mamelons (dérèglement hormonal)
  • Attirance sexuelle pour les autres mâles (dérèglement hormonal)

Tout savoir sur la castration chirurgicale du chien

Déroulement de l’opération

Chez le jeune chien, les vétérinaires pratiquent souvent la castration à partir de 6 mois (comme la stérilisation chez la chienne).

Le chien doit être emmené en clinique vétérinaire à jeun, n’ayant pas mangé depuis la veille pour éviter tout risque de régurgitation pendant l’anesthésie générale.

Le vétérinaire procède à une petite ouverture à l’arrière du pénis afin de pouvoir retirer les deux testicules normalement placés. Ensuite, une suture sur plusieurs plans est pratiquée (différentes couches organiques, tissus et peau).

Dans le cas d’un chien ayant un testicule non descendu (ectopie testiculaire), il faut d’abord localiser par échographie le ou les testicule(s). Il peut être situé dans l’aine ou dans l’abdomen. Dans ce cas, deux ouvertures sont pratiquées :

  • Une pour le testicule descendu (s’il y a lieu)
  • Une pour le ou les testicules ectopiques (abdomen ou aine)

Au réveil, l’équipe vétérinaire vérifie l’état général du chien qui est sous antalgiques et anti-inflammatoires pour permettre le retour à la maison en fin de journée.

Pour les chiens âgés, une échographie cardiaque peut être nécessaire pour prévoir une anesthésie sur mesure en prenant compte d’une éventuelle pathologie ou fragilité (souffle au cœur par exemple).

Bon à savoir : certaines personnes souhaitent garder l’imprégnation hormonale mais procéder à une vasectomie sur le chien (couper le canal qui relie le testicule au pénis) pour qu’il ne puisse pas se reproduire mais qu’il conserve ses comportements naturels. Cela ne protège pas du cancer des testicules.

Et après la castration du chien ?

En général, les fils non résorbables utilisés pour la suture sont à retirer en cabinet vétérinaire 10 à 15 jours après l’opération de votre loulou.

Pour éviter les risques de complications post-opératoires, le port de la collerette est conseillé par le vétérinaire le temps de la cicatrisation. Sous surveillance, il est possible de retirer la collerette pour soulager le chien et lui permettre de retrouver un peu de confort. (Le spray Cothivet est un bon répulsif pour dissuader le chien de se lécher.)

Je conseille de retirer les fils car bien souvent on observe une infection avec des fils résorbables. Les symptômes d’une réaction sont les suivants :

  • Un gonflement de la cicatrice ou apparition d’une grosseur
  • Un dégagement de chaleur
  • Un écoulement de pus
  • Le chien qui se lèche
  • Le chien qui change de comportement (évitement ou agressivité)

Le taux d’hormones (testostérone) met plusieurs semaines à baisser, il faut donc patienter pour voir les effets de la castration si elle a été envisagée dans le cadre d’un protocole éducatif et comportemental. À ce sujet, les problèmes liés aux chiennes en période de chaleurs persistent (fugue, bagarre, rut).

Conséquences castration chien
© Flickr – Adrian Scottow

Castration du chien et prise de poids : mythe ou réalité ?

Quand on supprime les testicules, on diminue d’environ 20 % les besoins en énergie chez le chien. Il faut donc adapter la nourriture de votre poilu pour réduire en conséquence l’apport calorique.

Comment ? En baissant les quantités ou en passant sur une gamme de nourriture pour chien stérilisé. Si le chien a un poids idéal et qu’il ne souffre pas d’une réduction alimentaire, inutile de modifier ce qu’il mange. Par contre, s’il est affamé ou s’il grossit, il faut envisager de faire une transition sur un ou plusieurs aliments pour chien stérilisé.

La pratique d’une activité physique quotidienne est recommandée, c’est pourquoi la promenade pipi doit largement dépasser les 5 minutes chrono pour éviter le risque de surpoids.

L’obésité chez le chien est simple à calculer : elle apparait quand le poids du chien se situe 20 à 30 % au-dessus des recommandations pour la race (ou le croisement). Sur un chien de 10 kilos en poids normal, 3 kilos suffisent à devenir un handicap et un danger pour sa santé.

Test à réaliser sur votre poilu : avec vos doigts, palpez ses flancs et essayez de compter ses côtes. Le chien en possède 13 paires au total. Si l’opération est impossible à cause de la couche de graisse, c’est qu’il est obèse.

Après la castration, un chien qui grossit trop peut souffrir des pathologies suivantes :

  • Gras autour des organes vitaux qui fonctionnent moins bien (comme le cœur)
  • Risque d’AVC chez le chien augmenté
  • Douleurs articulaires (arthrose)
  • Essoufflement

Pour permettre à votre compagnon de conserver une belle espérance de vie, soyez bien vigilant sur son poids !

Sans aucun doute, la castration du chien  permet la prévention du cancer des testicules sur le jeune chien, c’est aussi un acte qui peut sauver un chien quand une tumeur a été décelée. Enfin, un chien de race castré est bien moins intéressant à voler pour des trafiquants. Dans un contexte où le danger est partout pour nos compagnons, cet argument n’est pas à prendre à la légère.

A noter : la plupart des assurances santé pour chien remboursent la castration du chien, pour les comparer gratuitement sur notre site cliquez ici.

Castration du chien : quand, pourquoi, et conséquences
5 pour 10 votes

Éducateur canin comportementaliste. Passionnée de chiens depuis toujours, la chienne de la SPA avec qui j'ai grandi m'a poussée à devenir bénévole en refuge puis à me former à l'éducation pour permettre à tous de vivre en harmonie.

2 COMMENTAIRES

RÉAGIR À CET ARTICLE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.