Accueil Santé du chien La maladie de Carré chez le chien

La maladie de Carré chez le chien

3217
2
PARTAGER
maladie de Carré

La maladie de Carré est une infection virale très contagieuse dont il n’existe aucun traitement spécifique et qui est difficilement décelable en raison de la multiplicité des symptômes non spécifiques et d’une durée d’incubation pouvant aller jusqu’à 3 semaines. Autrefois très répandue, la maladie de Carrée est aujourd’hui plus rare grâce à la généralisation d’un vaccin approprié, seule façon de prévenir cette maladie au taux de mortalité très élevé qui se propage à de nombreux organes.

Causes et transmission de la maladie de Carré

La maladie de Carré tient son nom de Henri Carré, un vétérinaire microbiologiste français qui découvrit son origine virale en 1905. La maladie de Carré est une maladie d’origine virale très contagieuse qui est due à un Paramixovirus de grande taille de la même famille que le virus de la rougeole ou encore de la peste bovine.

Cette maladie touche les canidés (chiens, loups, renards etc) et notamment les mustélidés comme les furets. Le virus, peu résistant dans le milieu extérieur car détruit par la plupart des désinfectants usuels et par le soleil, se transmet par aérosols (particules transportées dans l’air) notamment lorsque le chien infecté éternue, lors de contacts rapprochés entre chiens dits « nez à nez » ou lors de léchages. Le virus s’introduit ainsi par voie oro-nasale. De fait, la maladie touche particulièrement les lieux de concentration de chiens clos tels que les chenils, élevages ou animaleries.

Les jeunes chiens sont plus sensibles à l’infection bien que les chiens adultes ou âgés soient aussi concernés. L’automne et l’hiver sont les saisons propices au développement de la maladie. La durée d’incubation peut durer jusqu’à 3 semaines, ce qui en fait une maladie difficilement identifiable prématurément. Les chiens infectés sont contagieux dès 7 jours.

transmission maladie de Carré
La maladie de Carré se transmet par contacts rapprochés © Flickr – Stonnie Denis Dog

Symptômes

Outre des symptômes communs comme la fièvre (environ 40°), la perte d’appétit et l’abattement, la maladie de Carré touche malheureusement plusieurs organes, se diffusant dans tout le corps via la circulation sanguine en commençant à se manifester par l’atteinte des voies respiratoires. Le développement de la maladie dépendra de la réponse immunitaire du chien infecté. Si la réponse immunitaire est forte et rapide, le chien pourra guérir après l’apparition des symptômes communs cités. Dans le cas contraire, la forme aiguë de la maladie se développera avec des symptômes :

  • respiratoires : pneumonie, difficultés respiratoires (dyspnée), toux, écoulement nasal, jetage nasal.
  • digestifs : vomissements, diarrhées.
  • cutanés : apparition de boutons et rougeurs sur le corps, hyperkératose des coussinets et de la truffe (épaississement cutané).
  • oculaires : conjonctivite, jetage oculaire,
  • nerveux : convulsions, tremblements, épilepsie, troubles de la motricité, paralysie.

Diagnostic de la maladie de Carré

Compte tenu des nombreux symptômes inhérents à la maladie de Carré, qui de plus sont communs à d’autres maladies, son diagnostic par le vétérinaire n’est pas aisé. Ce dernier constatera d’abord la présence simultanée des symptômes respiratoires, digestifs, oculaires, cutanés et nerveux. Ensuite, pour poser le diagnostic, le vétérinaire procédera à des analyses en laboratoire :

  • sérologie : le prélèvement sanguin à la recherche d’anticorps peut s’avérer inutile. En effet, il n’est pas possible de différencier la présence d’anticorps présents en l’absence de la maladie de Carré (transmis par la mère et par le vaccin) de ceux apparaissant lors du développement de la maladie.
  • PCR (recherche du code génétique du virus) : cette méthode est la plus fiable. La recherche du code génétique du virus de la maladie de Carré portera sur l’analyse de prélèvements : écouvillon nasal, sang, urines, selles, écouvillon conjonctival, liquide céphalo-rachidien.
Diagnostic maladie de Carré
Le diagnostic n’est pas évident © Fotolia duskojovic

Traitement et prévention

Malheureusement, il n’existe pas de traitement spécifique contre la maladie de Carré dont le taux de mortalité chez les sujets infectés demeure très élevé et en particulier chez les chiots. La traitement de la maladie de Carré passe par une hospitalisation durant laquelle le vétérinaire pourra mettre en place des traitements spécifiques aux symptômes rencontrés et aux infections secondaires, en somme des soins palliatifs, tels que la mise sous perfusion (réhydratation, réalimentation), l’administration d’antibiotiques, anti-vomitifs et anti-diarrhéiques, anticonvulsivants etc.

La survie d’un chien atteint de la maladie de Carré n’est que de 50 % d’après la clinique vétérinaire du chêne rouge, et dépend en grande partie de la souche virale et de sa réponse immunitaire. Même si le chien parvient à guérir de la maladie de Carré, de graves séquelles neurologiques subsistent la plupart du temps.

Heureusement, la vaccination constitue le meilleur moyen de lutter contre la maladie de Carré. Le protocole recommandé est le suivant :

  • Une première injection à l’âge de 8 semaines (primo vaccination)
  • Une seconde injection à l’âge de 12 semaines, celle-ci étant très importante car la primo vaccination peut interférer avec les anti-corps transmis par la mère
  • Ensuite un rappel tous les ans, voir tous les 2 ans (demandez conseil à votre vétérinaire)

Note supplémentaire

La maladie de Carré fait partie des vices rédhibitoires chez le chien depuis la loi n° 89-412 du 22 juin 1989, avec notamment la maladie de Rubarth, la parvovirose canine ou encore la dysplasie coxo-fémorale. En d’autres termes, un délai de 8 jours est accordé au propriétaire d’un chiot (attestation de vente faisant foi) pour déceler l’antériorité de la maladie de Carré par la rédaction d’une certificat de suspicion par un vétérinaire. Ensuite le délai de rédhibition est fixé à 30 jours pour entamer un recours en justice ou demander l’annulation de la vente et donc un remboursement (plus d’infos ici). Il est donc important de consulter un vétérinaire après l’acquisition d’un chiot. Mais hélas, comme nous l’avons vu, le délai d’incubation étant d’environ 3 semaines, il est difficile de déceler la maladie de Carré en 8 jours.

Crédit photo : © Flickr – Graham M Fawcett

PARTAGER
Fondateur de Guide du Chien et passionné par le comportementalisme canin, je suis fasciné par l’extrême bienveillance et l'intelligence de nos amis les chiens qui nous donnent chaque jour de belles leçons de vie.

2 COMMENTAIRES

RÉAGIR À CET ARTICLE

Please enter your comment!
Please enter your name here