Un nouvelle histoire d’un chien célèbre et fidèle, celle de “Bobby“, un Skye terrier qui veilla sur la tombe de son maître pendant 14 ans.

En 1856, John Gray, un nouveau policier de la ville d’Edimbourg, s’est vu confié la garde d’un chien dans le cadre de l’exercice de ses fonctions, il adopta Bobby, un jeune Skye terrier de 6 mois.

Il faisait parti intégrante de sa vie, chien très fidèle, doté d’un caractère tenace, courageux, méfiant envers les étrangers mais très attaché à ses maîtres et leurs amis. Souvent de service de nuit, les deux compères gardaient le marché au bétail, et ce, peu importe les conditions météorologiques, pour prévenir les vols. Chaque jour, à treize heures piles,  sous le son du clairon donné par le château d’Edimbourg, le chien et son maître allait déjeuner dans un petit restaurant, ou John Gray donnait une brioche et un os à Bobby.

Bobby, le chien qui veilla sur la tombe de son maître pendant 14 ansDeux ans plus tard, épris de toux récurrentes, John Gray mourut de la tuberculose. Lors des funérailles, en tête du cortège funèbre, Bobby accompagna son maître jusqu’à son dernier lieu de repos et disparu pour ne plus revenir dans la famille Gray.

Le lendemain, le gardien du cimetière découvrit Bobby couché sur la tombe de son maître. Le cimetière étant interdit aux chiens, ce dernier en fut chassé. Le lendemain et les jours d’après, Bobby revenait inlassablement et se faisait chassé jusqu’au jour où le gardien du cimetière s’éprit pour sa formidable et incroyable fidélité envers son maître, et le toléra ainsi dans le cimetière en demandant une dérogation spéciale de la ville.


Bobby, le chien qui veilla sur la tombe de son maître pendant 14 ansTrois jours après, tiraillé par la faim, Bobby quitta le cimetière et se rendit ponctuellement à 13 heure piles au restaurant où il avait l’habitude de venir avec son maître pour manger sa brioche et son os. Restauré, il se rendit immédiatement sur la tombe de son maître. Il se prit ensuite d’amitié pour un soldat d’Edimbourg et l’accompagnait tous les jours à 13 heures pour sonner le coup de canon au château d’Edimbourg.

En dehors de ce soldat et malgré l’intérêt de beaucoup de familles pour adopter Bobby, ce dernier n’accompagnait personne. Enfin, durant sa seizième année, il accepta d’élire domicile chez la famille Traill ( les propriétaires du restaurant ) où il mourut en 1872.

Il garda ainsi, la tombe de son maître pendant 14 ans, il faut bien s’imaginer que Bobby partagea la vie de John Gray durant à peine 2 ans, et qu’il lui resta fidèle pendant les 14 années suivantes.

Une statue grandeur nature fut érigée en son honneur par la Baronne Burdett-Coutts et on peut voir des objets comme son collier et des photos au Musée d’Edimbourg. Greyfriars Bobby, reste un symbole de fidélité pour les écossais et leur chien national.

Bobby, le chien qui veilla sur la tombe de son maître pendant 14 ans

Crédits photos : Site officiel

Auteur

Fondateur de Guide du Chien et passionné par le comportementalisme canin, je suis fasciné par l’extrême bienveillance et l'intelligence de nos amis les chiens qui nous donnent chaque jour de belles leçons de vie.

5 Commentaires

    • Reda Répondre

      C’est très touchant, comme quoi les chiens ont vraiment un sixième sens, une fidélité à toute épreuve et surtout éternelle.

Réagir à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.