Suki : un court-métrage bouleversant sur la douloureuse décision de faire euthanasier son chien

12
11863
suki-court-metrage-euthanasie

Quand son chien âgé commence à souffrir ou qu’il est atteint d’une maladie grave et douloureuse, la question de l’euthanasie se pose. Une décision bouleversante, très difficile à prendre, qui demande une réflexion profonde et entraîne hésitations et doutes. Bien que le vétérinaire soit là pour accompagner cette prise de décision et que nous soyons conscients que le moment est venu pour éviter des souffrances à notre meilleur ami, ces derniers moments que nous vivons avec lui et ce dernier trajet en voiture vers la clinique sont terrifiants.

Le court-métrage que nous allons vous présenter est né de tous ces doutes et de ces appréhensions qu’a vécu son réalisateur, Maxime-Claude l’Écuyer, lorsqu’il promena sa chienne Suki comme il l’a confié à Guide du Chien :

L’idée du court métrage m’est venu en promenant Suki, le chien de la famille qui joue dans le film. En fait c’est plus de l’anticipation, je savais que la décision allait devoir se prendre et j’en ai fait un film. Je ne me doutais pas que la décision allait devoir se prendre si rapidement, deux mois après la tournage nous avons dû vivre ce que le personnage de Benoit vit dans le court métrage. La vie rattrape la fiction.

Réalisé en 2013 et présenté dans une douzaine de festivals à travers le monde, Suki a remporté le prix Inspiration du 9 ème Festival Cinema on the Bayou à Lafayette en Louisiane ainsi que la première place Drama et la sélection des juges au Festival du film PetDance à Park City aux Etats-Unis.

Suki est le quatrième des cinq courts-métrages du très talentueux réalisateur canadien Maxime-Claude l’Écuyer. Bouleversant et intense, Suki raconte l’histoire de Mathieu en proie aux doutes face à la décision ultime de soulager de ses souffrances sa chienne Suki. Découvrez maintenant ce film magnifiquement réalisé et très émouvant :

Suki from Maxime-Claude L’Écuyer on Vimeo.

Fondateur de Guide du Chien et passionné par le comportementalisme canin, je suis fasciné par l’extrême bienveillance et l'intelligence de nos amis les chiens qui nous donnent chaque jour de belles leçons de vie.

12 COMMENTAIRES

  1. ça prend aux tripes j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps c’est trop affreux comme décision a prendre et je ne sais pas si je pourrais la prendre d’autant plus que j’ai moi même 2 goldens adorables et je les adores

  2. Nous venons de prendre cette ultime décision pour notre cocker, nous l’avons fait en famille à domicile tous ensemble dans un dernier adieu plein d’amour et de tendresse pour notre fidèle compagnon

  3. j’ai dû hélàs mettre fin le 9 février dernier aux souffrances de mon fox Théo qui restait paralysé…….il laisse un grand vide dans la maison et dans mon coeur !!! je suis si triste….

  4. Cette décision m’a été imposée le 4 avril dernier alors que j’ai dû faire euthanasier ma petite poulette. Si petite et prendre tant de place! Que c’est difficile! Elle me manque tant….

  5. Nous venons de faire euthanasier notre bichon frisé, agé de 12 ans.. il était en forme, parti du syndrome de hushing………… je ne connaissais même pas cette maladie des reins……..Le grand vide à la maison, départ trop brutal………… j’ai toujours eu un ou des chiens à la maison – retraités, on ne veut pas de chiot, mais comment, et où adopter un adulte…………….. je ne veux pas me tromper, surtout ne pas rendre une petite mamy que nous aurions sortie d’un refuge, trop cruel pour elle, comment faire, comment avez-vous fait…………………. merci

  6. Nous avons du prendre cette décision d urgence,apres 3 convulsion il soufrer atrocement .nous somme dévasté la maison est vide.la vie à disparu ,le sens ,les priorités aussi ,il était pour nous notre timon ,notre pilier.comment nous allons faire ? C’était un magnifique seter anglais de couleur blanc maron clair

  7. Il est 5 h du matin et une petite boule de polis vient innonder de bonheur une maison sans âme..
    Il est midi et une délicieuse promenade d amour, de complicité finit au coucher du soleil.
    Il est 21 H et Bounty n est plus…
    10 années d amour ont passées aussi vite que cela.
    Tu es parti au petit matin, nous n étions pas à tes côtés parce que nous t avions confiés au milieu de la nuit entre les mains du médecin.
    Avant de te quitter je t ai longuement embrassé, confiante et je t ai parlé des vacances a venir.
    Chaque jour je revois ton regard sourcillant, triste…mon dieu comme je t aime encore mon bébé..
    Pardon de ne pas avoir été la…pardon de ne pas avoir compris ou sentit..je m en veux tellement.
    j espère que mon amour traverse les cieux et qu il innonde tes jolies babines de 1000 bisous chaque jour.
    Tu seras toujours et jusqu a mon dernier souffle mon BB d amour..

  8. Charlotte. notre pupuce, notre pepette. Notre adorable et fougueuse complice, amie, sœur durant ces 10 belles années. Merci pour ces merveilleux moments de joie, de rires et de tendresse. Épuisée par cette maligne présence dans ta tête, nous avons décidés de t accompagner ce lundi pour te dire au revoir et apaiser tes souffrances. Ça fait mal, tellement mal… Tu nous manque tellement. Petite boule de poils noir, bouledogue français. je te revois à 3 mois derrière cette vitre dans ce magasin. A l’instant même où nos regards se sont croisés notre belle histoire commune commençait. Nous t aimons pour toujours.

  9. J’ai fait euthanasier mon golden hier en fin d’après-midi. Je suis inconsolable, et j’ai eu l’idée de chercher sur internet pour trouver comment avoir moins de peine. Et voilà que je suis tombée sur ce merveilleux court métrage, qui est tout à fait ce que j’ai vécu. Quand la première piqure a été donnée pour endormir, il n’a pas voulu dormir. Une deuxième injection a été obligatoire. Mais malgré tout, dès que le vétérinaire a touché sa patte pour l’injection fatale, mon golden a grogné fort et a levé sa tête comme pour dire: ne me touchez pas. Et je me disais qu’il aurait tant voulu que je le délivre. Il me semble que je l’entendais me supplier. Je me suis retenue pour ne pas arrêter l’opération et le ramener chez moi pour quelques jours encore, quelques heures. C’est épouvantable à vivre.

  10. DUR DUR DE PRENDRE LA DECISION !!!
    c’est ce que j’ai dû faire ce jour en fin d’après midi, mon pinsher allait avoir 16 ans ! je suis bouleversée de le perdre car nous avons passé toutes ces années ensemble, années de joie, de complicité !!! J’ai déjà perdu mon fox en février dernier, il me reste à présent un autre petit pinsher qui est aussi peiné que moi !! nous sommes bien tristes tout les deux !!

  11. Je viens de vivre cette atroce décision à 8 mois d intervalle mes deux amours de golden sont partis je suis anéantie et je ne me consolerai jamais ils m ont donner tant d amour de joie je les pleure et les pleurerai jusqu’à la fin de mes jours pourquoi perd tout ceux qui nous donne tant je vous aime mes bébés d amour

RÉAGIR À CET ARTICLE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.