Accueil Santé du chien La dilatation-torsion de l’estomac chez le chien : facteurs et conseils de...

La dilatation-torsion de l’estomac chez le chien : facteurs et conseils de prévention

28187
0
PARTAGER
La dilatation-torsion de l'estomac chez le chien

Le syndrome de dilatation-torsion de l’estomac (SDTE), couramment appelé « retournement de l’estomac chez le chien » est une pathologie très grave qui peut conduire à la mort du chien en seulement quelques heures. Bien qu’il n’y ait pas qu’une seule cause responsable mais l’addition de plusieurs facteurs, il convient de les connaître et d’agir en prévention pour éviter le pire. Voyons donc quels sont les facteurs de risque, les symptômes du SDTE et comment le prévenir.

Le syndrome de dilatation-torsion de l’estomac : une urgence absolue

Facteurs et individus concernés

Le syndrome de dilatation-torsion de l’estomac (SDTE), bien qu’il n’y ait pas toujours torsion de l’estomac, concerne principalement les grandes races de chien mais des cas ont été observés chez des petites races et miniatures. Parmi les races les plus touchées, nous retrouvons le Dogue Allemand, le Saint Bernard, le Setter Anglais, le Braque de Weimar, le Berger Allemand, l’Akita Inu, le Boxer ou encore le Caniche.

Le SDTE est une pathologie pluri-factorielle bien que couramment expliquée par un exercice physique important avant ou après un repas copieux, mais le stress et l’anxiété peuvent également augmenter les risques de dilatation-torsion de l’estomac chez le chien. Plusieurs facteurs de risque (que nous détaillerons plus loin) en sont donc à l’origine mais la cause précise n’est pas encore clairement déterminée. L’âge du chien est également un facteur de risque bien que le SDTE peut survenir à n’importe quel âge. Le lien de parenté au premier degré avec un chien victime de cette pathologie augmente le risque de 63% ! Il convient donc d’écarter de la reproduction les individus touchés.

Explication du mécanisme du SDTE

La dilatation de l’estomac intervient alors que l’organe est rempli de gaz, liquides et solides. L’estomac anormalement gonflé peut alors occuper près de la moitié du volume de l’abdomen. Les positions de l’entrée ( sphincter oesophagien inférieur) et de la sortie (pylore) sont modifiées, ce qui entraîne une gêne ou une absence de vidange gastrique.

Une torsion de l’estomac peut survenir, entraînant une rotation de l’organe (en majorité dans le sens des aiguilles d’une montre), qui souvent entraîne dans son mouvement la rate. Les deux organes sont alors déplacés, et la torsion de l’estomac amplifie encore sa dilatation, compressant la veine cave et la veine porte, chargées d’assurer le retour de tout le sang veineux de la partie arrière du corps au coeur. S’en suit alors une hypotension artérielle entrainant un manque d’oxygène des tissus et un état de choc. En outre, la perturbation du passage du sang aux parois de l’estomac entraîne des lésions de cette dernière, provocant la libération de substances toxiques dans l’organisme (Plus d’infos ici)

Les étapes de la dilatation et de la torsion de l'estomac chez le chien
Les étapes de la dilatation et de la torsion de l’estomac chez le chien. © Veterinary key Points

Les symptômes de la dilatation-torsion de l’estomac

Un chien victime d’une dilatation accompagnée ou non d’une torsion de l’estomac a une espérance de vie de seulement quelques heures et se trouvera dans un état de douleur extrême. On parle bien ici de quelques heures et non pas de quelques jours ! Voici les symptômes les plus couramment observés dans les cas de SDTE qui doivent absolument vous alerter pour conduire au plus vite votre chien chez le vétérinaire s’il en est victime (attention, le chien peut avoir seulement un seul de ces symptômes) :

  • Respiration et halètement rapides.
  • Le chien évite de se coucher (car son abdomen lui fait très mal) et tourne en rond sans arriver à se détendre, il gratte le sol et est agité.
  • A l’inverse, le chien est prostré.
  • Dyspnée respiratoire (difficultés à respirer), augmentation de la fréquence cardiaque.
  • Son comportement a changé, il est anxieux, nerveux.
  • Le chien est en position voûtée : dos rond, la queue qui pend.
  • Gonflement excessif de l’abdomen, si l’on tape dessus, on peut entendre un bruit sourd comme celui d’un tambour.
  • Le chien essai de vomir ou déféquer mais n’y arrive pas.
  • Salivation abondante (mousse).
  • Pâleur des muqueuses (babines et gencives).

En complément, nous vous conseillons la lecture de notre article sur les signes de douleur chez le chien et comment les déceler (cliquez ici pour lire l’article), car les chiens, de nature, cachent leur douleur.

Comment prévenir la dilatation-torsion de l’estomac

Comme nous l’avons vu plus haut, le SDTE ne résulte pas d’une seule cause mais de plusieurs facteurs de risque dont il est important de prendre conscience afin d’éviter et de prévenir l’apparition d’une dilatation-torsion de l’estomac :

  • L’un des facteurs les plus communément rappelé est l’absorption d’une grande quantité de nourriture avant ou après un exercice physique soutenu. Pour cela, préférez fractionner l’alimentation journalière de votre chien en deux ou trois repas et évitez un maximum de le nourrir deux heures avant ou après un exercice intensif comme la pratique d’un sport ou tout simplement une sortie durant laquelle le chien aura beaucoup couru et se sera bien dépensé.
  • Mettez à disposition de votre chien de l’eau en continu durant toute la journée et pas seulement après un repas. L’absorption d’une grande quantité d’eau en une seule fois entraîne un gonflement de l’estomac et constitue donc un facteur du SDTE. Lors de grandes promenades en période de chaleur, préférez lui donner de l’eau par petite quantité et régulièrement plutôt que de temps en temps et en grande quantité.
  • Ne surélevez pas sa gamelle de nourriture. Cette position pour le chien lors de l’absorption de nourriture n’est pas physiologique et cela favorise l’aérophagie, ce qui serait un facteur de risque d’après les observations.
  • Offrez un environnement calme à votre chien lors de la prise de ses repas. Le stress et l’anxiété au moment des repas peuvent favoriser le SDTE. Si vous avez plusieurs chiens ou animaux, veillez à ce que chacun puisse manger sa ration sans contrainte ni rivalité. Attention également aux enfants ou invités qui viendraient perturber son repas.
  • Un repas copieux avalé trop rapidement est également un facteur de risque. Beaucoup de chiens sont gloutons ! Il existe des gamelles spéciales dîtes « anti-glouton » qui permettent d’augmenter significativement la durée d’absorption des repas comme celle-ci.

Comment réagir en cas de SDTE, quel est le traitement ?

La seule solution pour avoir un espoir de sauver votre chien en pareille situation est de consulter de toute urgence un vétérinaire. Au moindre doute et/ou si votre chien présente l’un des symptômes énoncés plus haut, appelez votre vétérinaire qui pourra confirmer le SDTE et préparer son équipe pour une intervention chirurgicale, et dirigez-vous immédiatement à son cabinet.

La prise en charge vétérinaire, la stabilisation du chien

© Flickr - Joint Hometown
© Flickr – Joint Hometown

Dans un premier temps et devant l’urgence vitale, le vétérinaire et son équipe vont en priorité procéder à une décompression gastrique et stabiliser le chien : mis en place d’un sonde vers l’estomac pour le vider des gaz accumulés et de son continu liquide et solide, mise en place de voies veineuse et perfusions ainsi qu’administration de médicaments, placement du chien sous oxygène.

Après stabilisation/réanimation du chien, une radiographie pourra être faite pour déterminer s’il y a également torsion de l’estomac en plus de la dilatation, ce qui conduit à une opération chirurgicale pour remettre en place l’estomac.

L’opération chirurgicale, le repositionnement de l’estomac

En cas de torsion de l’estomac, l’opération chirurgicale consistera à remettre en place l’estomac et rechercher des signes de nécrose sur les organes. L’estomac est repositionné sur le coté droit du chien et ancré sur la paroi abdominale pour éviter tout risque de récidive (gastropexie). Dans certains cas, si une zone de l’estomac est nécrosée, le vétérinaire procèdera à son ablation au même titre que la rate si elle s’avère être tordue ou que des caillots sanguins se sont développés dans les vaisseaux (plus d’infos ici).

Conclusion

Comme nous venons de le voir, la dilatation et la torsion de l’estomac chez le chien sont très graves. Le taux de mortalité chez les chiens pris en charge se situe entre 20 et 45%. Il nous incombe donc de réagir très vite en cas de SDTE et surtout de prévenir cette pathologie par notre vigilance vis à vis des facteurs de risque. Si ce n’est pas déjà fait, et devant le coût que représente une intervention chirurgicale, pensez à souscrire une assurance santé pour votre chien.

Crédit photo : © Flickr – one.juniper

PARTAGER
Fondateur de Guide du Chien et passionné par le comportementalisme canin, je suis fasciné par l’extrême bienveillance et l'intelligence de nos amis les chiens qui nous donnent chaque jour de belles leçons de vie.

RÉAGIR À CET ARTICLE

Please enter your comment!
Please enter your name here