Accueil Santé du chien 8 causes d’empoisonnement chez le chien

8 causes d’empoisonnement chez le chien

30760
2
PARTAGER
8 causes empoisonnement chez le chien

A l’état sauvage, les animaux, de part leur instinct, leur évolution et une conception de la nature merveilleuse, ont appris à s’écarter des poisons potentiels comme certaines plantes ou animaux venimeux. Mais le chien, domestiqué par l’homme depuis plus de 30 000 ans, est confronté à d’autres sources d’empoisonnement, parfois naturelles mais souvent crées par l’homme. Voici 8 causes d’empoisonnement chez le chien parmi les plus fréquentes d’après les cabinets vétérinaires et centres antipoison. A la moindre suspicion d’empoisonnement du chien, vous devez absolument consulter un vétérinaire ou au moins l’appeler.

1. Les médicaments

L’auto-médication peut présenter des risques pour l’humain alors imaginez les dégâts que peuvent faire nos médicaments sur un chien quand ils sont administrés sans avis vétérinaire. D’autre part, beaucoup d’intoxications graves surviennent alors que le chien, curieux, se saisit d’une boîte de médicaments laissée sur une table en notre absence. Voici 3 exemples de médicaments dangereux, pouvant être mortels pour les chiens :

Le paracétamol, que l’on connait sous les marques Doliprane® ou encore Efferalgan®, est fortement déconseillé pour les chiens et encore plus pour les chats. Seul le vétérinaire, en cas de nécessité, prescrira le bon dosage. Pourquoi ? A notre différence, l’enzyme présente dans le foie et permettant de transformer et éliminer le paracétamol n’est que peu présente chez les chiens et absente chez le chat. Ainsi, le paracétamol s’accumule dans le foie, l’intoxiquant tout comme les globules rouges. Les symptômes sont notamment : vomissements, diarrhées, abattement, douleurs abdominales.

L’aspirine et l’ibuprofène peuvent présenter une intoxication similaire, à défaut d’un dosage correct et d’une utilité certaine. Encore une fois, ne donnez jamais d’aspirine et d’ibuprofène sans l’avis et la prescription de votre vétérinaire. Les symptômes en cas d’intoxication sont les mêmes troubles digestifs que ceux dus au paracétamol avec notamment en plus des hémorragie digestives et dans le reste du corps. Plus d’infos ici

En prévention, il est indispensable de ranger les médicaments dans une trousse à pharmacie fermée à clé et veiller notamment, lors de la prise de certains médicaments sécables (anxiolytiques, antidépresseurs par exemple) à ramasser la partie du cachet qui viendrait à tomber malencontreusement.

2. La nourriture

Nourriture empoisonnement chienL’empoisonnement par de la nourriture toxique pour les chiens est une cause majeure de consultation d’urgence chez le vétérinaire dans le cadre d’intoxications sévères, et particulièrement lors des fêtes de fin d’année. En effet, bon nombre d’aliments sains pour notre santé sont toxiques pour les chiens et parfois même en petite quantité. Même si partager avec son chien ses mets favoris part d’un bon sentiment, ignorer la dangerosité de certains aliments à son égard peut lui être fatal.

Nous en parlions dans notre article 12 aliments qui peuvent tuer votre chien et que vous consommez régulièrement, voici entres autres certains de ces aliments dont vous pourrez retrouver en détail la toxicité et les symptômes inhérents en lisant l’article : le chocolat, les raisins secs et le raisin, les os (de volaille ou de lapin, les os cuits), les oignons, l’avocat, le lactose (à l’âge adulte particulièrement), le sel, la caféine, l’alcool ou encore les noix de Macadamia.

3. La mort aux rats

La majeure partie des raticides ou “mort aux rats” est fabriquée à base d’anticoagulants (brodifacoum et difenacoum pour les plus toxiques) qui agissent sur la vitamine K, en diminuant la quantité dans l’organisme et ainsi, empêchant le sang de coaguler lors d’un saignement. Mais l’action de cette substance, facilement absorbable par le chien car présentée sous forme de graines colorées, peut entraîner entre autres des hémorragies digestives graves et des hémorragies internes massives, et être fatale selon les doses ingérées. C’est un des poisons les plus dangereux pour le chien.

Les premiers symptômes d’un empoisonnement du chien aux raticides apparaissent hélas tardivement, entre 1 à 4 jours et parfois jusqu’à 8 jours ! Ils se manifestent généralement par une léthargie, un manque d’appétit et d’entrain, des difficultés à se mouvoir (boiterie par exemple). On observe parfois la présence de sang dans la bouche, l’urine ou les selles. Au moindre doute, il faut absolument consulter un vétérinaire qui pourra administrer un antidote à temps à base de vitamine K1. Un traitement à base de comprimés peut être administré sur plusieurs mois.

Les raticides sont pour la plupart utilisés en milieu rural, attention donc lors des ballades en campagne ! La mort aux rats est hélas également utilisée dans des boulettes de viande empoisonnées par des personnes malveillantes, souvent des voisins aigris ne supportant pas la présence de chiens. Les ordres “touche pas” et “lâche”, si le chien s’en approche ou s’en saisit, ont ici toute leur importance.

4. Les pesticides

pesticides dangereux chien
© Flickr – Michelle Tribe

Le terme pesticide regroupe les insecticides, les herbicides, les fongicides et les parasiticides. Parmi ces substances chimiques utilisées pour lutter contre des “nuisibles”, certaines sont responsables de plusieurs cas d’empoisonnement chez le chien chaque année. Il est important de tenir hors de portée des chiens les contenants ! Nous relèverons notamment :

Les antilimaces, à base de métaldéhyde, attirants par leur goût sucré pour les chiens, pouvant entraîner les symptômes suivants deux heures après ingestion : salivation excessive, difficultés respiratoires parfois fatales, crises convulsives presque continues.

Les antimousses à base de sulfate de fer, qui provoquent en moins d’une heure des vomissements et des douleurs abdominales et dans le pire des cas, selon les quantités ingérées, des tremblements et un coma en raison d’une défaillance du foie et du cœur. Il convient, lors de l’épandage, de veiller à ce que le chien ne lèche pas le produit sur la surface traitée !

Nous pouvons ajouter les antifourmis, les antimites, les insecticides (anti-tiques et antipuces pour protéger le chien) et notamment ceux utilisés en pipette très dangereux en cas d’absorption orale ou de surdosage ou encore certains engrais et désherbants (en particulier à base de glyphosate).

5. L’antigel

Peu de personnes sont hélas au fait de l’extrême toxicité de l’antigel pour les chiens et les chats, qui en sont victimes chaque année à l’approche de l’hiver. L’antigel est utilisé dans différents produits comme le lave-vitres ou le liquide de refroidissement pour les voitures mais également pour des circuits de chauffage et des canalisations. L’une des molécules de l’antigel responsable de l’empoisonnement du chien est l’éthylène glycol, un alcool au goût sucré appétant pour les chiens qui peuvent l’absorber facilement.

Une dose de 5 ml par kilo de poids corporel du chien peut être fatal ! En somme, un chien de 10 Kg qui absorbe 50 ml d’antigel peut en mourir. Les symptômes sont notamment les vomissements, la perte d’équilibre, le manque de coordination, des problèmes cardiaques et respiratoires. Il est donc primordial de tenir l’antigel hors de portée des animaux et faire attention notamment quand vous remplissez le réservoir du liquide lave-vitres de votre véhicule, de bien nettoyer le liquide éventuellement tombé au sol. Plus d’infos ici sur l’intoxication à l’antigel.

6. Les plantes

Philodendron plante toxique chien
Philodendron © Flickr – Joe Desiderio

Malheureusement, certaines plantes peuvent être un poison redoutable pour le chien s’il venait à les ingurgiter (et d’ailleurs même pour les jeunes enfants !). Selon le poids du chien et la quantité avalée, l’issue peut être fatale.

Voici une liste non exhaustive de plantes toxiques pour les chiens que vous pouvez retrouver en détail dans notre article 8 plantes toxiques pour les chiens ; des plantes qui sont très présentes dans nos habitations et nos jardins : Dieffenbachia, Philodendron, Liliacées, Laurier rose, Gui, Ficus, Oreille d’éléphant, Arbre de Jade.

Les symptômes communs observés suite à une intoxication par des plantes sont : une irritation buccale et des brûlures, une salivation excessive, des vomissements, des difficultés respiratoires ou encore cardiaques.

7. Les produits ménagers

En effet, et c’est logique, la plupart des produits ménagers peuvent empoisonner un chien en un rien de temps. De façon générale, comme tous les produits dangereux que vous ne laisseriez pas à portée des enfants, faites de même pour les animaux de la famille. Attention donc aux détergents : eau de javel, liquide vaisselle, pastilles pour lave-vaisselle, lessive, lingettes nettoyantes, nettoyant pour sols etc ; mais aussi aux détartrants.

Les symptômes les plus courants en cas d’empoisonnement du chien par ces produits ménagers toxiques sont notamment les vomissements, la salivation et des difficultés respiratoires. Plus d’infos ici sur la toxicité des détergents.

8. La nicotine

La nicotine est un poison très puissant longtemps utilisé comme insecticide et depuis interdit en France et dans beaucoup de pays pour cet usage. Les cas d’absorption par les chiens de nicotine contenue dans le tabac peuvent être multiples : un chien qui joue avec un paquet de cigarette et avale une partie de son contenu ou encore celui d’un paquet de tabac à rouler.

Mais attention également aux recharges de cigarettes électroniques qui peuvent être facilement percées par les crocs d’un chiot ou d’un chien curieux. Après ingestion de nicotine, les signes d’intoxication se manifestent dans l’heure : salivation excessive, vomissements et diarrhées. En cas d’intoxication aiguë, des convulsions, des problèmes respiratoires et cardiaques peuvent survenir. Attention également aux substituts nicotiniques comme les patchs et les gommes à mâcher. Ne laissez jamais traîner des produits à la nicotine à portée des chiens !

Pour conclure

Comme nous venons de le voir, toutes ces sources d’empoisonnement potentielles du chien sont évitables (sauf actes délibérés évidemment) à condition d’en connaître l’existence et d’être vigilant. Votre capacité à déceler ces symptômes et un comportement anormal chez votre chien suite à une intoxication, aura un rôle décisif dans la prise en charge rapide par l’équipe vétérinaire. En outre, une mutuelle santé permettra de limiter le coût des soins souvent onéreux dans le traitement de ces urgences vitales.

Crédit photo : © Flickr – AllieKF

PARTAGER
Fondateur de Guide du Chien et passionné par le comportementalisme canin, je suis fasciné par l’extrême bienveillance et l'intelligence de nos amis les chiens qui nous donnent chaque jour de belles leçons de vie.

2 COMMENTAIRES

  1. Ma chienne de 6 mois vient de mourir DEepuis 2jours elle ne s’alimentait plus
    Et elle est morte pendant que la caresser. Elle Vomissait d’abord de l’herbe je me suis dis elle se purge puique je l’avais vue broutée de l’herbe.Elle e(tait costeaude 20 kg environ Je ccomprends pas j’ai juste remarqué le fait qu’il n’y avait plus letruc qu’on met ds les toilettes et qui dose a chaque fois du produit
    Merci

    • Bonjour Frédéric,

      Désolé pour la perte de votre chienne, avez-vous posé la question au vétérinaire ? Y a t-il le symbole de poison sur le produit en question qui a disparu ? Les produits ménagers pour la plupart sont mortels en cas d’ingestion.

RÉAGIR À CET ARTICLE

Please enter your comment!
Please enter your name here