Accueil Comportement du chien Chien fugueur : apprenez à comprendre le chien qui fugue et trouvez des...

Chien fugueur : apprenez à comprendre le chien qui fugue et trouvez des solutions efficaces !

10404
3
PARTAGER
chien fugueur solutions

« Avec Rex, mon chien d’avant, qui comprenait si bien, on n’avait pas à faire tout ça. ». Oui mais voilà, Tyson est différent. Votre chien actuel est fugueur et vous ne savez pas comment faire pour qu’il reste dans votre jardin lorsqu’il est seul ou sans surveillance ? Le chien qui fugue est un problème complexe qui peut mettre en danger l’animal et causer bien d’autres soucis (vol, accident, bagarre, portée non désirée). À travers cet article, nous allons essayer de voir les causes possibles de l’envie de fuite chez le chien et comment y répondre.

Mini test pour chien fugueur

Voici quelques affirmations sur le chien fugueur. Lesquels correspondent à votre poilu ?

  • Mon terrain n’est pas clôturé ou la clôture comporte des trous.
  • Quand je pars, mon chien est à l’extérieur. Avec une balle il a de quoi s’occuper, non ?
  • Mon chien n’est pas castré et a tendance à se faire la malle pour rejoindre des femelles. Attention, des gens font des procès pour ça maintenant…
  • Mon chien déteste être seul, d’ailleurs à la maison il est toujours collé à mes pieds.
  • Mon chien a été vu plusieurs fois en train de faire les poubelles du quartier.
  • J’ai un grand jardin donc je ne promène pas mon chien. Avec tout ce terrain, il a assez d’espace pour gambader, non ?

Vous avez répondu oui à une des propositions ci-dessous ? Alors vous êtes au bon endroit. Votre objectif est simple : mettre en place des solutions pour que votre chien accepte de rester chez vous en votre présence ou en votre absence sans aller voir en dehors de son espace. À condition qu’il connaisse son espace et puisse satisfaire ses besoins par ailleurs. Voyons cela de plus près.

Les besoins du chien sous l’angle de l’éthologie

Un chien n’a pas seulement besoin de boire et de manger à sa faim pour être heureux. De nos jours, un très grand nombre de personnes qui vivent avec des chiens (et dont vous faites sans doute partie) en est conscient.

Le chien est un animal social qui a besoin de contact avec des congénères. Aussi, si votre chien vit seul, il a besoin de voir et de rencontrer des copains chiens régulièrement pour être bien dans ses pattes. S’il ne le fait pas, il partira à l’aventure.

Dans le code génétique de notre ami le chien, il y a également le comportement exploratoire. Ce comportement doit pouvoir s’exprimer par la capacité à découvrir son environnement et au-delà, à sentir des odeurs et à se représenter une carte visuelle et olfactive du monde. Cette exploration peut également permettre de trouver de la nourriture, d’évaluer le danger, de rencontrer des copains, de satisfaire une curiosité, etc.

Voilà pourquoi promener son chien est indispensable pour lui permettre d’être équilibré et d’exprimer des comportements naturels de chien. Dehors, pensez à le laisser s’arrêter pour sentir le passage de congénères, voire lécher, faire des mini pipis le long du chemin, etc. Il en a tout simplement BESOIN. En accord avec les autres maîtres que vous croiserez, laissez les chiens se rencontrer et jouer ensemble. Mémo pour plus tard : la vigilance est de mise lors de chaque rencontre et tous les chiens ne s’entendent pas.

Souvent, le chien fugueur fugue parce qu’il s’ennuie et parce qu’il veut savoir ce qu’il y a au-delà de la barrière. D’autant plus que pour les chiens, le trottoir et la rue peuvent aussi faire partie de son territoire, quoi de plus normal qu’il aille y faire un tour de ronde ?

Avoir une clôture définie : le chien connait les limites du terrain

chien fugueur cloture
© Fotolia – Christian Müller

Cette partie peut sembler évidente mais elle ne va pas de soi…

Si un chien ne connait pas la limite de son territoire, comment peut-il savoir qu’il en sort lorsqu’il fugue ?

On peut aussi apprendre au chien les limites du terrain par des repères visuels comme des barrières, des poteaux, si le grillage ne fait pas le tour.

Il est capital d’intégrer que la compréhension de la clôture et des limites du territoire est bel et bien un apprentissage qui demande du temps et du travail.

Dans le cadres de grandes propriétés, certains maitres choisissent d’utiliser la technique du collier électrique ou à vibrations qui fonctionne avec un fil enterré dans le sol. Il va de soi que cet outil n’est pas une solution miracle, d’autant plus que de nombreux propriétaires ne prennent pas le temps au préalable d’apprendre à leur chien la LIMITE du terrain.

Vous avez des difficultés avec votre chien qui fugue de votre terrain ? Mieux vaut faire appel à un professionnel en éducation canine pour apprendre la question des limites du terrain au chien par un travail à la longe.

La castration pour éviter la recherche de la femelle et l’appel des hormones

L’une des motivations du chien n’est autre que l’appel de la femelle en chaleur. Sentie à plusieurs kilomètres à la ronde, la femelle cible des désirs de Tyson est une motivation de taille pour sauter la clôture, faire un trou sous le grillage, ou passer le portail.

La castration permet de réduire le penchant naturel du chien à chercher une femelle pour la reproduction.

Apprendre la solitude à son chien

Être seul à l’intérieur

Votre chien, pour se sentir bien, a tout intérêt à pouvoir gérer des moments de solitude, c’est-à-dire sans vous, sans développer d’anxiété et de troubles du comportement.

Pour poser les bases de la séparation ponctuelle bien vécue, vous pouvez apprendre à votre chien à rester tranquille dans une autre pièce que vous. Laissez-lui quelque chose pour s’occuper, apprenez-lui aussi à rester à sa place (même sans vous voir).

Cet apprentissage de la solitude pour les chiens fugueurs est aussi utile pour les chiens qui pleurent la nuit ou qui aboient quand ils sont seuls.

Être seul à l’extérieur

Déconstruire le rythme du chien qui fugue pour lui apprendre l’attente, cela parait tout simple mais le plus souvent les maîtres n’y pensent pas.

Votre chien fugue mais revient toujours à l’heure du midi parce que vous rentrez ? C’est l’exemple classique qui montre l’horloge intégrée par le chien qui connait parfaitement ses rendez-vous.

Décalez les retours à la maison, proposez des activités quand vous rentrez mais jamais à la même heure pendant la période d’éducation pour donner envie au chien d’attendre à la maison.

Astuce : associez la gamelle au retour, à la promenade, ou à un jeu.

Occuper le chien en son absence

Occuper un chien fugueur durant son absence
© Flickr – OakleyOriginals

De nombreux maîtres n’ont pas conscience qu’un chien a besoin de s’occuper quand il est seul. Si un chien peut aimer faire de longues siestes, il a aussi besoin de stimulation et de jeu, sinon, il se trouvera des choses à faire de lui-même. Certains se mettent à creuser, d’autres à détruire le mobilier de jardin, d’autres encore préfèrent les escapades comme le chien qui fugue.

Pensez par exemple au kong garni, au distributeur de nourriture, à cacher des friandises dans différents endroits, à laisser un os à mâcher à disposition et son jouet fétiche. En un mot : variez les plaisirs !

Votre chien mange-t-il à sa faim ?

Le saviez-vous ? Certains fuguent pour trouver de la nourriture. Il ne s’agit pas d’incriminer les maîtres mais plutôt de s’assurer que la ration proposée au chien couvre bien ses besoins.

Quand le chien fugue à la recherche de nourriture, c’est qu’il n’en a pas assez à disposition, qu’elle ne lui va pas, ou qu’il est naturellement très très gourmand. Le refus d’appât peut être intéressant à travailler au passage.

En parallèle, n’oubliez pas le vermifuge, qu’il s’agisse d’une pipette, d’un comprimé, ou d’un vermifuge naturel à la fois pour prévenir des infections parasites et contrôler l’appétit.

Et qu’en est-il du chien qui va manger les poules du voisin (ou les vôtres) ?

Chien qui chasse les poules
© Flickr – Daniel Pink

Ah le chien chasseur … De tous temps, il y a eu des histoires de chiens tueurs de poules (pour ne citer que les cocottes) et autant de querelles de voisinage ou de foyer.

Instinct de chasse ? Envie de jeu ? Curiosité ? Absence de l’animal poule dans sa socialisation ? Les raisons de l’intérêt de votre chien pour les poules sont nombreuses et il ne s’agit pas de penser qu’il ne cherche qu’à tuer.

Vous pouvez travailler avec le chien pour qu’il n’y touche pas (via du blocage, un ordre de cessation, et le pas toucher), mais n’importe quel chien avec instinct de chasse développé se laissera aller s’il en a l’occasion. Le chien peut ainsi contenir son instinct de chasse en votre présence (car vous êtes le leader, n’est-ce pas ?) et que vous lui avez dit non.

Sécuriser le poulailler reste la solution la plus sûre avec un bon grillage et l’impossibilité de creuser pour passer par en-dessous et / ou sécuriser la clôture du terrain du chien.

Sur le net on lit de tout, certaines personnes recommandent le collier électrique sans avoir rien fait d’autre. Guide du Chien ne valide pas cette méthode coercitive !

Rappelez-vous que l’identification de votre chien, qui est considéré comme un carnivore domestique, est obligatoire. Ainsi en cas de fugue, vous mettez toutes les chances de son côté de retrouver votre foyer. En tant que maître, partenaire, ou gardien responsable, votre rôle est d’assurer la sécurité de votre poilu et de lui permettre d’accéder à un bien-être que vous soyez là ou non… Votre chien est fugueur ? Vous avez réussi à trouver des solutions ? Faites-nous part de votre expérience en commentaire !

Crédit photo : © Fotolia – sommai

PARTAGER
Pauline Lalangue
Éducateur canin comportementaliste. Passionnée de chiens depuis toujours, la chienne de la SPA avec qui j'ai grandi m'a poussée à devenir bénévole en refuge puis à me former à l'éducation pour permettre à tous de vivre en harmonie.

3 COMMENTAIRES

  1. c’ est drôle cet article, parce que mon chien m’ accompagne jardiner dans le potager, et il n’ abîme rien. J’ avais remarqué qu’ il était intrigué par la présence du cordeau lorsque je sème. Il le longeait consciencieusement. L’ idée m’ ai venu de matérialiser mes lignes de semis par de la ficelle. Et bien je peux vous assurer qu’ il ne marche pas là où j’ ai fait mes semis.

  2. J’ai deux femmelles amstaff de 9 mois elles sont tout le temps ensemble dans le jardin et je suis souvent à la maison, mais voilà, les 2 trouvent toujours un moyen de tenter pour se sauver. Chez moi tout est grillagé et j’ai un portail en fer forgé, le seul bémol, c’est que sous ce portail à force de rouler avec ma voiture le chemin s’est affaissé et elles avaient réussies à se sauver en passant dessous. Depuis j’ai mis un grillage, mais elles arrivent à le ronger et l’arracher, mais à présent elles ont grandies et ont plus de mal à passer en dessous. Personnellement je ne comprend pas pourquoi elles essaient toujours à vouloir s’évader alors que mon jardin fait 1750m2. C’est assez agaçant à la longue et je suis sans cesse obligée de les surveiller et de les appeler lorsqu’elles sont hors de ma vue. Que faire ?

RÉAGIR À CET ARTICLE

Please enter your comment!
Please enter your name here