Accueil Éducation Chien qui pleure : explications et solutions !

Chien qui pleure : explications et solutions !

79214
31
PARTAGER
chien qui pleure

Un chien qui pleure fait terriblement mal au cœur et peut vite devenir une nuisance sonore à vivre au quotidien. Que ce soit en pleine journée en votre absence, parce que vous ne vous en occupez pas ou en pleine nuit vous empêchant ainsi de passer des nuits au calme, cela ne peut plus durer. Respirez un bon coup, nous vous proposons des éléments de réponse et des astuces à essayer pour retrouver le calme à la maison et avec les voisins.

Les causes probables du phénomène du chien qui pleure

Commençons par un petit rappel sur l’aboiement : à la base, l’aboiement du chien est une décharge nerveuse. On en connait 4 types dont l’aboiement de demande qui a pour objectif de susciter votre intérêt. Quand le chien aboie ou gémit et qu’il observe une réaction de votre part, il intègre que cette façon de vous interpeler fonctionne. Les pleurs du chien sont un phénomène proche qui constitue un moyen d’appeler le maître. Qui peut résister aux litanies de son animal favori ? Tout comme le chiot gémissait pour que sa mère s’occupe de lui, le chien utilise cette même recette pour attirer l’attention.

Comme vous avez pu le constater, le chien n’aime pas beaucoup la solitude or un chien doit apprendre à être seul et à ne pas être en interaction permanente avec ses maîtres. Rares sont les personnes qui peuvent emmener leur chien au travail ou partout avec elles, ou qui peuvent consacrer leur journée entière à l’occupation de leur toutou. Le problème peut donc venir du manque d’habitude du chien à passer des moments seuls. Qui s’amuserait à mettre son chien dans une pièce tandis qu’on est à la maison ? Et pourtant… voilà un apprentissage par le procédé de l’habituation bien nécessaire et dans l’intérêt de votre poilu.

S’il souffre d’hyper attachement, c’est qu’il n’a pas été habitué à se gérer seul, c’est-à-dire à s’occuper et à attendre les moments de complicité avec son partenaire humain qui succèdent à la phase de séparation. Il faut donc déconstruire le comportement pour repartir sur de bonnes bases et ainsi instaurer un détachement naturel pour profiter d’une vie équilibrée pour tous.

Bien sûr, si le gémissement apparaît sans raison et s’accompagne d’une modification du comportement de votre poilu, n’attendez pas avant de consulter un vétérinaire.

Zoom sur le chiot qui pleure : quand la peluche donne de la voix

chiot qui pleure
© Flickr – Mike Spasoff

Une fois les lumières éteintes, Lucky gémit pendant des heures mettant à mal votre sommeil et vos nerfs. Les nuits passent et se ressemblent : vous lui demandez de se taire, une, deux, dix fois, vous finissez par lui ouvrir, et bien que vous l’aimiez beaucoup, vous commencez à être à bout. Le chiot qui pleure est un grand classique. La petite boule de poils adorable se transforme alors en diable qui signe la fin des nuits paisibles, et sa bouille d’amour ne suffit pas toujours à apaiser les tensions.

La réaction spontanée est de chercher à rassurer le chiot comme on le ferait avec un bébé or ce n’est plus un bébé en âge chien ! Eh oui, à partir de la 8ème semaine, le chiot est indépendant psychologiquement et émotionnellement de sa maman, il est en capacité d’élire domicile dans sa nouvelle maison auprès de ses nouveaux maîtres. Or, le plus souvent, le ou les maîtres vont se laisser attendrir par les gémissements et les « pleurs du chiot » de telle sorte que la petite boule de poils atterrit dans le lit pour les plus faibles d’entre nous.

Rassurer un chiot qui pleure ne veut pas dire le câliner. C’est bien la première semaine qu’il faut tenir pour lui faire comprendre où est son lieu de couchage et prendre de bonnes habitudes. Le chiot ayant besoin de se sentir en sécurité, on conseille d’opter pour une cage de transport ou d’exposition qui va faire office de tanière, un endroit rassurant et apaisant pour le chien. Pensez à mettre son lieu de couchage ou son panier dans un coin, mais pas nécessairement sous un escalier car le chien à tendance phobique pourrait à terme développer une agressivité vis-à-vis de ce lieu, une sorte de « Pas touche minouche !» pouvant mal tourner.

Le chiot qui pleure la nuit ne pleurera pas toujours, il est en phase de test pour savoir jusqu’où il peut aller. Afin de l’aider à bien se développer et à ne pas régresser, il ne faut pas répondre à toutes ses sollicitations. Le chiot qui pleure reproduit en réalité le cri de détresse qu’il a développé pendant ses premières semaines pour appeler la mère. Moralité : tenez-le éloigné du « nid » qui n’est autre que votre propre lit.

Si vous ne parvenez vraiment pas à tenir, vous pourrez procéder comme suit :

  • Mettre le panier au pied du lit (1 semaine)
  • Éloigner le panier jusque devant la porte et la fermer (1 semaine)
  • Placer le panier à la place désirée, dans un coin du salon par exemple.

Vous n’avez pas encore votre chiot ? Essayez dans la mesure du possible de repartir avec un objet ou un morceau de couverture qu’il a côtoyé pendant ses premières semaines afin de ne pas le dépayser. Il se sentira plus apaisé dans son nouvel univers avec une odeur familière.

Un point sur le partage du lit avec son chien

dormir avec son chien
© Flickr – dailyinvention

Tout le monde ne souhaite pas partager son lit avec son chien, que ce soit pour une question d’hygiène, de place, ou d’intimité. Parfois, cela semble la seule solution pour que le chien arrête de pleurer parce qu’IL l’a choisie. Mais cela vous convient-il à vous ?

Selon les principes de la hiérarchie de la meute, un chien ne doit pas dormir en hauteur avec ses maîtres, c’est-à- dire au même niveau. Cette action qui peut sembler anodine n’est autre qu’un pont hiérarchique qui peut, si elle s’accompagne d’autres comportements inappropriés (grognement à la gamelle, aboiement de garde, agressivité en promenade envers certains congénères), entraîner une guerre de statut au sein de la famille. Qui vole un os vole une place sur le canapé (et parfois bien plus). 😉

Pour des personnes complètement dépassées, la vie devient un enfer et il peut être envisagé de se séparer du chien alors qu’il existe une solution toute simple : l’éducation.

Libre à chacun de donner du crédit à la question du statut du chien dans le foyer. On peut tout à fait dormir avec son chien sans rencontrer d’autres problèmes à la maison ! Plusieurs facteurs sont déterminants comme le caractère du chien et l’éducation qu’il a reçue pour bien vivre avec son humain, cela n’a pas à voir avec la race, le site guide-du-chien.com étant fervent défenseur des chiens catégorisés. Par contre, il faut être conscient qu’il s’agit d’une porte ouverte …

Quelles solutions appliquer pour que mon chien adulte arrête de pleurer ?

Chien qui pleure et gémit : dire STOP sans un mot !

Vous l’aurez compris, votre toutou adoré cherche avant tout à attirer l’attention. Vous déranger et vous faire cesser une activité pour passer du temps avec vous devient alors une activité fétiche pourvu que vous déniiez « répondre » car un mot vaut mieux que l’ignorance pour le chien. Parce qu’ils sont aussi taquins, nos amis les chiens. Ignorez les gémissements, ne répondez pas, et ne regardez pas non plus votre chien non plus si vous êtes dans un moment où l’interaction n’est pas possible. Si les pleurs se poursuivent, vous pouvez isoler votre cher poilu quelques minutes dans une petite pièce pour le calmer, sans un mot, puis le faire revenir dans l’espace de vie comme si de rien n’était.

Ne pas porter attention au chien qui pleure la nuit

chien qui pleure la nuit
© Flickr – Daniel

Après avoir cherché à rassurer son chien par des caresses et des paroles réconfortantes (du point de vue humain), avoir essayé de le faire taire avec des « Tais-toi ! », le maître d’un chien qui gémit et qui appelle de façon intempestive en pleine nuit se retrouve bien souvent complètement désemparé.

La meilleure attitude est de ne pas réagir du tout à ses appels. Certes, cela demande un effort énorme mêlant fermeté et endurance – on aimerait tellement aller lui faire un gros câlin, mais non il faut tenir. Dans le cadre d’un chiot qui pleure, ou d’un chien adulte récemment adopté, craquer au bout d’un jour ne fait que repousser le moment où le chien comprendra que l’appel n’aboutit pas à votre venue ou au déplacement de son couchage. Idem pour un chien adulte qui s’est mis à avoir ce comportement à la suite d’une séparation, du départ d’un enfant, ou de tout autre changement dans votre routine. Pensez à la cohérence de votre comportement et à acheter des boules Quies le temps que ça passe.

Astuce : votre chien refuse d’aller au panier au moment de dormir ? Associez cet instant à un moment agréable par une séance de papouilles ou par une récompense alimentaire avant de partir sans vous retourner.

Soyez évidement attentif à son environnement, vous devez veiller à son bien-être en repérant les éléments qui pourraient lui faire peur ou créer un inconfort (bruit de travaux, objet de grande taille inconnu, ombre, etc.).

Travailler la gestion nerveuse chez le chien : l’occuper et le faire décharger !

Le chien qui pleure pouvant aussi chercher à évacuer les tensions, on ne peut pas uniquement se contenter de ne pas répondre. À l’instar des humains, les chiens sont plus ou moins sensibles au stress et ils ont tous leur façon de réagir à une situation donnée. Comment faire ?

  • Il peut être intéressant de fatiguer le chien avant de dormir ou avant de quitter le lieu de vie avec une dernière balade mais surtout avec une dépense intellectuelle comme un casse-tête ou la recherche de friandises cachées.
  • Sur le couchage de votre poilu, proposez différents types de jouets (balle molle, kong garni, bâton de bois vert, peluche).
  • Pour les chiens qui ne supportent pas la séparation, prenez l’habitude de donner un doudou réconfort avant votre départ du domicile et avant le coucher. De cette façon, votre chien se sentira rassuré grâce à un objet et n’aura pas besoin de vous réclamer pour apaiser son anxiété de séparation, même si vous êtes dans la pièce d’à côté.

C’est en travaillant au jour le jour que vous verrez une évolution positive du comportement de votre chiot ou chien qui pleure, que ce dernier ait un problème avec la solitude en journée, la gestion nerveuse ou la séparation pour la nuit. Enfin, ne soyons pas bornés : si faire dormir votre chien dans la chambre ne gêne personne, alors pourquoi pas ? 😀

Crédit photo : © Flickr – Helga Weber

PARTAGER
Pauline Lalangue
Éducateur canin comportementaliste. Passionnée de chiens depuis toujours, la chienne de la SPA avec qui j'ai grandi m'a poussée à devenir bénévole en refuge puis à me former à l'éducation pour permettre à tous de vivre en harmonie.

31 COMMENTAIRES

  1. Bonjour, merci pour vos précieux conseils ! Mon chien pleure beaucoup en voiture…malgré des gouttes de “rescue” Je le mets toujours sur les sièges arrières attaché avec ceinture et harnais exprès fait pour les chiens. Pour de courts trajets c’est supportable, pour de plus long trajets c’est insupportable !!! J’ai même essayé de m’assoir à côté de lui et laisser ma fille conduire, rien n’y fait !

    • Bonjour,
      Avez-vous essayé la caisse de transport ? Certains chiens ne se sentant pas du tout rassurés en voiture préfèrent être confinés dans un endroit comme celui-ci.
      Pauline

  2. bonjour
    je suis propriétaire d’un chiot de 4 mois et la nuit il arrête pas de pleurer et aboyer alors que je dors a coté de lui rien ne change, des que je m’absente de la pièce où il est il pleure et aboie a hurler a la mort je ne sais plus quoi faire
    merci

    • Bonjour Jessy,

      A côté de lui = il a un panier ou il est sur le lit ?

      Votre chiot a recréé un nid avec vous, nid duquel il se détache normalement avant ses 8 semaines. Il doit apprendre à se séparer de vous et il faut tenir !
      Un chien qui aboie ou hurle à la mort expulse une tension nerveuse, c’est aussi un moyen de demander. et d’appeler. Si vous répondez, il se dit que c’est une recette gagnante…
      Quand vous vous absentez il faut l’occuper. Une bonne occasion de tester le kong garni ou un os à mâcher puisqu’il a besoin de machouiller à son âge.
      Vous pourriez aussi commencer l’éducation, il faut du cadre à ce petit ;-), et ça lui apprendrait à gérer la solitude.
      Avoir un chiot, c’est du boulot, on est d’accord !
      Pauline

  3. Pas mal du tout ton blog, il manque pour ma part le lien avec les différents types d’agressivité qui peuvent arriver à cause des problèmes expliqués.
    Vas faire un tour sur mon blog “toutoumarcheur”
    j’espère que tout s’arrangera pour Jenny
    Jean-Hugues du refuge st Roch

  4. Bonjour nous sommes propriétaire dune malinoise de deux ans et avons eu des soucis avec nos voisins qui se plaignaient d aboiemens. Nous avons donc filmé et nous sommes aperçus quelle ne s entendait pas avec notre nouveau chien adopté il ya quelque mois. Nous les avons donc séparer mais depuis nous avons remarqué quelle stresse énormément en notre absence et quelle hurle à la mort. Nous avons donc décidé de changer nos habitudes, de ne plus s occuper d elle quand elle nous solicite déritualiser les départs et arrivés, faire des faux departs et lui donner des jouets d occupation…
    Lorsque mon conjoint s en va seul et quil n y a plus personne à la maison la chienne arrive à gérer son stresse ( un peu de pleurs mais ça va et elle s occupe avec ses jouets) par contre lorsqu on part tous les deux ensembles, c est panique à bord avec des hurlements à la mort pendant 15 minutes puis des pleurs aboiements et hurlement de temps à autres et elle ne s occupe plus des jouets…
    Nous aimerions savoir si vous auriez des methodes douces pour la soulager de ce stresse ?
    Je vais prendre des fleurs de Bach et nous envisageons de la mettre dans une cage d expo avec eau et jouet dans le bureau de notre maison. Pour quelle se sente confiné et en sécurité. Et qu elle ne nous voit pas partir… ( depuis deux jours nous l habituons à rester dans cette pièce pour d une part quelle arrive à gérer le fait de ne pas nous voir mais aussi pour l habituer lorsque nous partons, elle stresse beaucoup surtout des gémissements mais ne hurle pas à la mort meme quand nous partons par contre elle ne se pose pas une seule seconde)
    Pensez vous que cela peut être bien ?
    Nous aimerions aussi savoir si les bandes de la methode T-touch pourrait fonctionner pour l apaiser?

  5. Mon chien a 4 ans c’est un dogue argentin que nous avons récupérer l année dernière ( il était battu). Depuis quelques semaines il n a de cesse de pleurer toute la journée même quand on est là. De plus pour attirer l attention il attrape et devore tout ce qu’il trouve ( torchon, manteau ce matin par exemple) , monte sur les canapé et quand on le fache il grogne ( pas méchamment je pense) ca en devient vraiment difficile a vivre au quotidien ses pleurs non stop. les jouets et os ne changent rien. Aidez nous svp

    • Bonjour,

      La première question qui me vient : que s’est-il passé dans sa vie et son environnement dernièrement ? C’est un chien traumatisé certes, il a donc ses casseroles, on doit en tenir compte toutefois cela n’est pas l’excuse à tout non plus.

      Il faut agir car pour bien vivre avec votre chien il ne doit pas vous grogner dessus ou faire des destructions. A vous de lui proposer des activités alternatives pour qu’il s’occupe. Dans quel contexte fait-il des bêtises ? EN présence ? Hors présence ? Avez-vous posé des bases d’éducation ? Si vous le prenez sur le fait, il faut l’isoler quelques minutes, sinon, ne pas nettoyer devant lui. S’il ne veut pas descendre du canapé, montrez-lui que par terre c’est plus intéressant. Vous pouvez l’attirer avec une friandise ou lui proposer une autre activité, et ne plus le faire monter par la suite. Sinon, levez le canapé pour qu’il devienne inconfortable est une technique qui fonctionne aussi et vous n’y mettez pas les mains au risque de vous faire pincer vu les circonstances.

      Côté jouet, il faut des jouets qui stimulent ou qui apaisent : Kong garni ou plateau de jeu, ainsi que des temps de promenade et de complicité sur la journée. Le chien doit comprendre qu’il y a des moments ensemble, et des moments où les humains ont leurs activités. Il semble qu’il faudrait notamment travailler la gestion nerveuse sur votre chien. A vous de dégager des instants qui lui sont consacrés, et d’autres où il apprend à être seul.

      De mon point de vue, il faudrait vous faire aider par un professionnel près de chez vous car la situation pourrait devenir encore plus problématique. N’en arrivez pas là !

      Pauline

  6. Bonjour, j’ai un soucis avec un de mes chiens. Ils sont 6 à la maison, ils s’entendent tous très bien, celui qui pose problème est né à la maison, il a toujours son frère et ses 2 parents qui vivent ici aussi avec lui. Il a 1 an et demi. Il est tout gentil, câlin et adorable mais depuis plus de 6 mois, dès qu’il veut quelque chose (sortir ou attention) ou qu’il entend mon réveil le matin, il se met à chouiner, sans s’arrêter, à s’en déclencher des crises de tremblement. C’est exaspérant, je n’en peux plus, il a bien sûr été voir le vétérinaire et n’a rien au niveau physiologique. J’ai essayé de l’ignorer mais il continue jusqu’à ce que je craque, j’ai essayé de lui dire “non” mais pour le même résultat. Comment lui faire comprendre que ce n’est pas lui le roi qui décide mais moi? Je vous remercie de l’aide que vous pourrez m’apporter

    • Bonjour,

      Vous avez donné la réponse dans votre témoignage : “Il continue jusqu’à ce que je craque”. Tout comportement qui n’aboutit pas s’éteint naturellement. Si cela est facile à dire, en pratique je vous l’accorde cela demande beaucoup de sang froid. Je ne vais pas vous dire comme certains qu’il n’y a qu’à essayer de lui prescrire un anxyolitique !

      Plus précisément, il faudrait aussi savoir ce qui a déclenché cela il y a 6 mois si vous parvenez à identifier quelque chose.

      Aujourd’hui dans l’éducation canine les gens s’opposent beaucoup sur la vision de la famille et de la hiérarchie. Il faut voir quelle est votre relation avec ce chien le reste du temps. S’il a pris l’habitude que chaque sollicitation aboutit pour n’importe quoi et à n’importe quel moment, alors il faut faire un rétropédalage pour créer un nouveau rythme.

      Votre chien peut aussi avoir peur de quelque chose à partir du moment où votre réveil sonne si un événement négatif a été simultané par le passé, avoir très envie de faire ses besoins en se disant ” ouf, maintenant qu’ils sont réveillés je peux enfin leur dire que j’ai besoin de sortir”, etc.

      La question est complexe est par un simple commentaire je ne peux pas vous donner de réponse magique. De prime abord, il faut vraisemblablement rééquilibrer votre relation dans l’harmonie pour lui montrer qu’il ne peut pas montrer tout le monde à la baguette en cessant de réponse à ses demandes systématiquement, en privilégiant des moments calins et des moments d’activité définis, et tenir. EN bref, redéfinir des limites pour mieux vivre ensemble.

      Pauline

  7. bonjour j ai une femelle labrador de un ans le soir quand je suis devand la tv elle pleure ou aboie je la promene en plus elle n est jamais seule puisque j ai aussi un chowchow de deux ans que faire je ne veux pas en venir aux calment merci a vous

    • Bonjour Collin,
      D’après ce que vous décrivez, elle cherche à attirer votre attention. Vous devez gérer les interactions et ne pas toujours répondre à ses demandes.
      COmmencez par lui dire chutt, 3 fois, fermez lui la gueule avec la main, puis isolez-là 3 minutes si elle continue. La séparation est la pire des punitions. Inutile de s’énever, prenez la chienne et mettez là dans une pièce ou un couloir calmement. Refaite venir votre chienne avec vous en lui donnant un os, ou un kong garni. Elle doit apprendre à s’occuper toute seule et à ne pas être rivée sur vous en permanence. La clé ? La constance. 😉
      Après, il faut bien préciser si elle aboie vers vous, ou vers l’extérieur. Il peut aussi y avoir des bruits le soir qui lui font peur. A vous de les identifier s’ils existent, et de les associer à du positif.
      Pauline

  8. Bonjour,
    J’ai un beauceron de 7 mois, dès que je le mets dehors, il chouine. il se jette même contre la porte et gratte. J’ai essayé de le divertir en lui dissimulant des friandises dans le jardin, en luis donnant un kong garni. Je ne réponds pas à ses sollicitations, je me tourne pour ne pas le voir mais ça continue. Ca devient insupportable! Que faire?

    • Bonjour Alexandra,

      A première vue, lui aussi doit apprendre la solitude, il ne peut pas tj avoir un oeil sur vous ou être collé à vous ! Vous pouvez aussi travailler des exercices de séparation en intérieur.

      Bien pour les friandises mais encore faut-il lui montrer où elles sont.

      Où en êtes-vous avec votre chien ?

      Pauline

  9. Bonjour.
    Nous avons acheté un bébé labrador il y a quelques jours. Il dors dans un endroit fermé ( un couloir ) afin de limiter les dégâts quand nous ne sommes pas le et la nuit.
    Le problème c’est que cela fait déjà 4 nuits qu’il passe à la maison et il pleure toujours autant ( quand on le couche et vers 2h du matin ) que dois je faire est ce normal ??

  10. Bonjour
    Nous avons déménagé depuis plus de 6 mois
    Notre chien a toujours été fugueur , dans nos précédentes maisons , il allait et venait et cela ne dérangeait personne. C’est un chien très gentil , tous les voisins précédents étaient même plutôt contents car le chien surveillait le lotissement
    Aujourd’hui, ayant eu dès notre arrivée , des avertissements pour les chiens vagabonds, nous avons dû électrifier la clôture pour éviter qu’il ne s’échappe.
    C’est résolu de ce côté mais à présent , il hurle comme un loup dans la journée quand nous sommes absents et nous avons des plaintes d’un de nos voisins .
    J’ai regardé sur plusieurs sites on conseille le collier anti aboiement après la clôture électrifiée , le collier électrifié , j’en ai les larmes aux yeux à l’idée de devoir lui infliger cela en plus.
    En plus depuis une semaine, il fait le loup même en notre présence, nous pensons qu’il y a une chienne en chaleur dans le quartier
    Je suis désemparée et très triste de cette situation malheureusement 4 jours par semaine nous ne pouvons pas faire autrement que le laisser seul à la maison de 10h00 à 18h00 en moyenne.
    Alors si effectivement le collier anti aboiement peut être une solution miracle je lui mettrai mais seulement si effectivement c’est un remède miracle.
    J’aime mon chien, je ne souhaite pas avoir de problème avec mes voisins et je ne pense pas que cela soit un problème d’éducation, je pense juste que mon chien m’est très attaché
    Que me conseillez-vous ?
    Merci beaucoup
    Florence

    • Bonjour Florence,

      Votre témoignage comporte plusieurs éléments sur lesquels il faut revenir.
      Quel type de chien avez-vous ?
      Si votre chien n’est pas castré et qu’il fuguait, c’était pour la reproduction. Si le comportement est lié à la chienne en chaleur, il se peut que ce dernier se calme une fois qu’elles seront passées.
      Maintenant qu’il est bloqué il appelle, d’autant plus qu’il est probablement frustré car il ne peut plus explorer le territoire. Il faut proposer des activités à votre chien sans quoi vous réglerez le problème de l’aboiement par un collier (qui d’ailleurs ne marche pas sur tous les chiens) et il se mettra à déterrer tous les arbres pour s’occuper, ou à s’auto-mutiler. Vous comprenez ?
      S’il s’ennuie, vous pouvez aussi faire appel à un promeneur pour casser la journée monotone.
      Est-ce que vous le promenez à votre retour ? A-t-il des interactions avec d’autres chiens ?

      PAuline

  11. Bonjour,
    Mon chien est très attache a moi et me suit partout toute la journée. Je pense être l’alpha. il m’obéit au doigt et a l’oeil, contrairement aux autres membres de ma famille. Pourtant, tous les matins, c’est systématiquement a mon mari qu’il vient dire bonjour en premier, des qu’il se reveille. Savez-vous pourquoi? C’est un caniche nain.
    merci pour votre réponse.

    • Bonjour Marie,
      Avez-vous besoin de savoir qui est l’alpha ? Chaque membre de la famille a une relation particulière avec le chien (ou les chiens) du foyer.
      Votre chien a peut-être pris cette habitude au fil du temps car le lever de votre mari était associé à une friandise, à un gros câlin, etc. Quand vous vous levez, est-ce que vous l’appelez pour lui dire bonjour ? Si oui de quelle façon ? Est-ce associé à une action ?
      L’essentiel, c’est d’avoir une belle complicité, peu importe si votre chien vous dit bonjour en premier ou en second.
      Pauline

  12. Bonjour moi j’ai mon berger allemand de sécurité qu’on m’a donner il est âgé de 4ans et demi et il pleure toujours même quand je suis avec et j’ai essayé de tout faire avec activité et promenade mais rien ne l’arrête je suis obligé de le prendre en voiture tout les jours pour qui arrête de pleurer mais je n’est pas d’autres solution.

    • Bonjour Clara,

      Il faut permettre à votre chien de décharger toute la tension qu’il a, par le biais d’une balle, d’un doudou, ou d’un os.
      Je vous conseillerai de travailler la frustration par des exercices de “pas bouger” (le chien est mis au “pas bouger” et doit y rester tant que son maître n’a l’a pas libéré, vous êtes au bout de la longe, vous tournez autour, vous jetez des balles devant, etc.) et de donner un objet qu’il aime en récompense quand l’exercice est fini par un “au pied” et des caresses.
      Vous devez aussi apprendre à maîtriser les gémissements et aboiements, en lui disant chut, en fermant la gueule avec la main en forme de C ou en l’isolant quelques minutes.
      Il est peut-être excessivement nerveux (génétique, trauma) et parfois sur certains chiens on peut donner un calmant. C’est pour moi le dernier recours après un travail éducatif.
      Bon courage !
      Pauline

  13. Bonjour j’ai un chihuahua âgé de 2 ans nous l’avons depuis qu’il a 3 mois et quand on quitte la maison il n’arrête pas de pleurer limite il hurle ! Mes voisins n’en peuvent plus je ne sais plus comment faire et je ne veut pas m’en séparer ! Avez vous une solution svp ! Merci 6

    • Bonjour Cassandra,

      Si votre chien aboie c’est qu’il cherche à faire sortir une tension nerveuse qu’il n’arrive pas à gérer. Pour se sentir mieux, votre chien doit apprendre à être apaisé tout seul. Cela est possible mais il faut travailler le détachement et la solitude.

      De nombreux conseils sont proposés sur l’article traitant du collier anti-aboiement (https://www.guide-du-chien.com/collier-anti-aboiement-spray/), notamment la suppression des rituels de départ, proposer des activités au chien en votre absence, travailler les faux départs, travailler la solitude c’est-à-dire accepter de ne pas toujours être avec son chien même quand on est à la maison.

      Bon courage.

      Pauline

  14. Bonjour Pauline,
    Je n’exagère pas en disant que je suis à la limite du désespoir…
    J’ai adopté un labrador adorable de dix ans qui était depuis 3 semaines à la SPA. Sa maîtresse agée a dû quitter son appartement et l’a laissé ainsi qu’un autre labrador femelle adoptée avant lui. La SPA n’a pas su me donner de précision sur ses habitudes. Cela fait 6 mois que nous aimons Nouky qui est parfait! gentil, calin, obéissant, adorable avec tous. Sauf que… il pleure quand nous ne sommes pas là,
    cest à dire de 8h15 à 11h40 et de 14h à 16h40 (horaires scolaires des enfants) . J’ai tout essayé, vraiment. J’ai lu des tas d’articles, des comportementalistes, j’ai rappelé la spa pour des précisions, je l’ai rassuré , j’ai donné de l’homéopathie du vétérinaire, j’ai vu un magnétiseur, mis de la musique, doudou… etc…
    Mes voisins ne râlent pas tous mais d’autres me critiquent dans le dos maintenant et n’en peuvent plus! Je comprends d’ailleurs… sans compter un voisin qui travaille la nuit et dort le jour… je rase les murs quand je rentre… je n’ai pas envie de le laisser car je l’aime et il a apporté beaucoup de bonheur auprès de mes enfants de 9 et 14 ans. Mais je n’en peux plus… je sais qu’il faut être patient avec les animaux, surtout ceux qui ont vécu un traumatisme mais je suis à 2 doigts de lui chercher un maître. Je suis vraiment malheureuse de dire ça… J’ai eu aussi des plaintes auprès de mon propriétaire… pourtant, nous ne le laissons pas longtemps seul… Aidez-moi s’il vous plaît!….

    • Bonjour! voilà j’ai un teckel de 11 ans, depuis toujours! elle n’arrête pas de gémir de (pleurer ) tout le temps en auto, quand on passe a table ,lors des repas , quand je me mets dans mon fauteuil, lors de visites d’amis, devant la tv, si je parle avec mon mari, si je lit, si je fait la vaisselle , si je la promène ……………… Je ne sais plus la supporter ,je lui ai déjà donné des gouttes du vétérinaire cela n!y fait rien elle est vraiment une plaie …que faire ?

  15. Bonjour, j’ai un problème avec mon chien et je suis vraiment à bout d’idée pour m’en occupé.
    C’est un border collier croisé de 6 ans, et il y a quelques mois il a mordu un membre de ma famille au doigt, lui cassant un des os du doigt.
    Suite à cela, j’ai contacté une comportementaliste qui ma donné une liste de règle à suivre et un traitement de trois mois pour mon chien. Il veut être le dominant de la famille.
    Il dormait dans ma chambre avant ces événements, mais depuis j’ai beau le mettre partout dans la maison il pleure et gratte partout pour pouvoir venir dans ma chambre. Il y a des nuits où il ne va rien dire, mais il y a d’autres nuits où il est infernal.
    J’habite une maison à étage, ma chambre étant à l’étage au début j’ai mis son cousin au rez-de-chaussée, en fermant les escaliers avec un portillon pour ne pas qu’il monte mais pleur et grattage sont au rendez-vous. Si je l’enferme dans une pièce de la maison c’est pareil. Du coup, j’ai remonté son cousin dans le couloir à l’étage. Les 1ères nuits ça allait mais ça n’a pas duré.
    Presque toutes les nuits il pleure, gratte et fonce dans la porte de ma chambre pour l’ouvrir. J’ai beau l’engueler rien ne fait. Il est menacent et me grogne dessus si je m’approche de lui.
    Il a dormi quelques nuits dehors dans mon jardin mais il a trouvé un coin où il peut passer la clôture pour aller chez mes voisins. Du coup je ne peux plus le laisser dehors, car il pourrait très facilement s’échapper.
    C’est un chien que j’ai depuis qu’il est bébé, il a toujours été bien traité, donc aucun problème du à son passé.
    Je ne sais plus quoi faire, je suis épuisée de cette situation.
    Avez-vous un conseil à me donner ?
    Merci d’avance!

    • Bonjour Anaïs,

      La solution n’est pas de le mettre sous médicaments mais de travailler la relation que vous avez avec votre chien. A mon sens, il faut remettre en place un cadre de vie clair et lui proposer des occupations quand il est séparé de vous notamment la nuit (kong garni, friandises cachées dans la maison, plateau d’activité, caisse de jouets à ranger).

      Il faut aussi veiller à la dépense énergétique de votre chien en journée et le stimuler pour le fatiguer. Du pistage dans le jardin par exemple, des exercices d’éducation pour le faire réfléchir, autant que lui apprendre à être seul.

      Le problème c’est que je ne peux pas vous aider par internet. Quand je rencontre ce cas là avec mes clients, on met en place un programme sur plusieurs semaines.
      nb : pensez aussi à sécuriser votre clôture.

      Bon courage
      Pauline

  16. Bonjour ,

    Ma chienne (un petit croisé de 12 ans ) est très pleureuse ,elle ne pleure pas la nuit, ni en mon absence si elle est dans la maison (par contre si elle ne peut rentré dans la maison après être sortie dans la seconde elle se met à pleuré et griffé la porte comme si on allait l’abandonné).Mais ma chienne pleure énormément tout le temps en fait .Ca commence dés que je me lève, dés qu’elle entend mon réveil elle se met à pleurniché, elle me saute dessus et pleure pour que je la caresse ,elle pleure pour sortir ,pour manger pour se faire caresser si je suis dans la cuisine et que nous sommes séparée par la barrière que j’ai fait installer elle se mets à pleurer met vraiment très fort ,lorsque nous sommes à table elle pleure pour avoir à manger (je suppose bien que je ne lui donne que très rarement les restes ), je n’ose même plus lui acheté de friandises tellement elle en réclamaient a tout moment ,bref elle pleure sans arrêt et je vous avoue que c’est extrêmement difficiles à supporter j’envisage même le collier anti aboiement même si je ne suis pas certaine que ça sera efficace et bien que j’ai toujours refusé cette alternative .

    Vous êtes je pense mon dernier espoir , Cathy

  17. Bonjour,

    j’avis 2 chihuahua j’en ai perdu un malheureusement ma femelle de 5 ans. Mon mâle qui a toujours vécu avec elle pleure la nuit, de temps en temps le jour et lorsque l’on s’absente alors que quand ils étaient à 2 jamais de problème. Mon mâle était attaché à elle. Je ne sais pas quoi faire.
    Je précise que ma femelle a eut 2 portées avec lui et qu’elle a toujours été la dominante.
    Si vous avez des conseils je vous en remercie part avance.

  18. bonjour. mon chiot pleure la journée des que je m’absente très longtemps ,Le vétérinaire m’a donner quelques conseil t’elle que laissé un vêtement avec mon odeur;acheter un king avec du kiri congelé dedans;laisser la télé allumer rien a changer vous auriez peut être d’autre idée a me proposer merci d’avance

RÉAGIR À CET ARTICLE

Please enter your comment!
Please enter your name here