Dans le monde des bisounours, tous les chiens s’entendent à merveille et font des appels au jeu à chaque coin de rue. La réalité étant moins rose, mieux vaut avoir le bon comportement pour croiser un chien en laisse ou détaché, que ce soit à la ville ou à la campagne. À vous les balades zen !

Les règles pour croiser un chien en promenade

Dans le binôme formé par le maître et le chien, il faut veiller à toutes les émotions qui passent à travers la voix, la laisse et l’attitude globale. Sans le vouloir, et sans le savoir, nous parlons à notre chien même sans prononcer aucun mot ! En effet, si vous avez peur que votre chien se fasse attaquer par tous les chiens dès qu’il est dans la rue, vous aurez tendance à :

  • Tirer sur la laisse et donc à envoyer de la tension dans le collier du chien
  • Tendre votre corps par la peur et le stress et ainsi dégager des émotions négatives signifiant «  Protège moi car moi je ne peux pas le faire. »
  • Fixer l’obstacle et ainsi attirer l’attention de votre chien dessus
  • Caresser votre chien pour évacuer vos propres émotions négatives qui n’auront pour effet que de l’exciter ou le stresser
  • Vous arrêter pour canaliser votre chien ou le protéger, un excellent moyen de le charger en tension et de favoriser un départ brutal sur le chien dès qu’ils seront au même niveau.
regles croiser un chien en promenade
© Flickr – Tanya.K.

Ce que vous devez dire à votre chien en toute occasion c’est « T’inquiète, je gère ! ». Pour croiser un chien attaché pendant la promenade, il faut faire comme si de rien n’était. Si vous montrez à votre chien que tout est normal et qu’il n’y a pas de quoi s’angoisser ou s’énerver, le croisement avec l’autre chien se fera sans souci.

Mémo utile pour un croisement entre chiens réussi :

  • Ne pas fixer l’obstacle
  • Ne pas tirer sur la laisse
  • Dire « au pied » à son chien : avec un ordre, c’est plus facile de savoir où se placer !
  • Continuer à avancer voire à accélérer
  • Caresser tranquillement une fois l’obstacle dépassé !

Si votre chien tire et montre des signes d’agressivité, ramenez-le à vous par un à-coup sur la laisse en disant « au pied ». Tendez la laisse puis relâchez sans laisser de mou pour qu’il reste bien sur la jambe le temps de dépasser le chien. Oui c’est sportif, mais c’est une bonne habitude à prendre pour montrer la bonne attitude à avoir.

Comment réagir si un chien détaché attaque mon chien ?

En ville, la loi oblige à promener son chien en laisse sous peine d’amende (voir le détail ici), pourtant il est courant de voir un chien trottiner fièrement à quelques mètres devant son maître. Il est vrai qu’il n’y a pas toujours de danger réel et puis les maîtres sont les premiers à dire « Ne vous inquiétez pas, il est gentil avec tout le monde. ». À ceci près qu’avec tout le monde ne veut pas dire avec tous les chiens. Si l’image du chien libre et bien éduqué marchant tranquillement près de son maître est assez plaisante, elle l’est moins quand ledit chien s’approche du vôtre et se montre menaçant (grognement, rictus et regard fixe).

En forêt, les gens aiment détacher leur chien, peut-être le faites-vous aussi. Pourtant, bien des chiens n’ont pas un bon rappel ou ne réagissent pas à un ordre de cessation de type « Stop ». Parfois, il arrive qu’après dix rappels à monter dans les aigus, et plusieurs « Stop » fermes, une bagarre éclate. Pourtant, ce n’est pas de la faute du chien, mais bien de la faute du maître… D’où l’importance d’une bonne éducation.

que faire en cas de bagarre de chien
© Flickr – Ethan

Le meilleur comportement à avoir est de demander à une distance raisonnable que le chien d’en face soit attaché immédiatement. En cas de danger, n’hésitez pas à vous arrêter pour gagner du temps si vous êtes à une distance d’une vingtaine de mètres car un chien en sprint court très vite. Si le chien s’approche, c’est qu’il cherche un contact social, observez bien sa queue et son attitude. Un chien planté sur ses pattes, les oreilles droites, la queue très en l’air et droite montre des signes avant-coureurs d’un possible « départ à la morsure ».

Si votre chien se fait charger ou mordre, vous avez plusieurs options :

1 / Casser la tension par une action soudaine : vous pouvez hurler un bon coup, un « Ho ! » par exemple, pour casser l’action des chiens, la surprise peut les faire se lâcher et ainsi vous permettre de récupérer votre chien. Vous pouvez aussi jeter de l’eau ou un manteau sur les chiens.

2 / Détacher votre chien pour qu’il puisse se défendre ou bien s’enfuir. Mieux vaut ça qu’une morsure sévère ! Si un maître a toujours peur de perdre son chien il faut bien savoir qu’un chien peut avoir 4 types de réactions face à un autre chien : le flirt, le combat (fight), la fuite ou bien le détournement… Donnez-lui le choix !

Il est déconseillé de mettre les mains ou les pieds, car vous risquez de recevoir une morsure dérivée.

3 / Pincer l’aine du chien mordeur pour le faire lâcher. Une seconde suffit pour que la mâchoire se desserre, vous permettant de séparer les chiens.

L’anticipation, meilleure solution pour une promenade tranquille avec votre chien !

Anticipation ne rime pas avec paranoïa. Par contre, vous serez bien plus tranquille en ayant un œil sur les alentours pour prévenir tout conflit et ainsi vous éviter un coup de stress inutile. Tout chien, aussi bien éduqué qu’il soit, possède un instinct. Charge au maître de canaliser ses envies de bagarre ou sa peur qui peut elle aussi conduire à un comportement agressif. Qui n’a jamais entendu l’expression suivante : « La meilleure défense c’est l’attaque. » ? En balade libre, rappelez votre chien « au pied » quand un obstacle se présente, quitte à l’attacher momentanément quand vous ne connaissez pas les chiens.

Si croiser un chien en promenade peut être un moment de jeu sympathique, un fragment de seconde suffit pour un départ de bagarre. Pour des balades réussies, soyez zen et vigilant. N’hésitez pas à nous raconter vos anecdotes de croisement avec des chiens et à relire notre article sur les ordres de base à apprendre à son chien !

Crédit photo : © Flickr – Aurimas