Chien qui grogne : savoir décoder, anticiper, réagir !

Chien qui grogne

Les grognements chez le chien sont souvent mal interprétés. Un chien peut grogner dans une multitude de situations, cela fait partie de ses outils de communication intra-spécifique (entre chiens) et interspécifiques (notamment avec l’humain). Comment comprendre le sens du grognement du chien ? En étudiant chaque contexte où cela se produit.

Les différentes situations où le chien peut grogner

Chaque grognement évoque une réaction spécifique. Prendre en compte tous les éléments et ne pas réagir par la force permet d’avoir une bonne relation avec son chien, un individu sensible à part entière.

Excitation : mon chien grogne à cause d’une émotion forte

Le grognement du chien peut-être un moyen pour le chien d’évacuer un trop plein d’émotion.

Dans le jeu, il n’est pas rare d’entendre un chien grogner. Il ne s’agit pas là d’indiquer quoi que ce soit, mais d’une façon d’éliminer une tension. Par exemple, lors d’un jeu de tirage, le chien qui serre sa mâchoire sur une corde peut grogner en même temps sans pour autant vous menacer !

Si le chien s’excite trop, par exemple pour un jeu de balle, ou s’il s’acharne un peu violemment sur un congénère qui veut sortir du jeu, il faut simplement arrêter l’activité pour que la pression retombe. Privilégiez un rappel joyeux, éloignez-vous, utilisez un leurre afin de faire une fin de jeu tranquille.

Le relâchement nerveux peut aussi s’exprimer par un grognement chez le chien pendant qu’il se repose.  C’est l’équivalent du soupir chez l’humain.

Défense de ressource : mon chien grogne pour protéger quelque chose

Le chien qui grogne dans le cas d’une défense de ressource :

  • grognement par rapport à des jouets (c’est à moi)
  • grognement à la gamelle (c’est à moi, pas touche !)
  • grognement en rapport à son maître à l’approche de personnes ou de chiens (c’est à moi ou je suis investi d’une mission de protection donc pas touche !)
  • grognement sur le panier
Défense de ressource
© Flickr – greg westfall

En règle générale, quand un chien grogne concernant une ressource, il indique qu’elle a beaucoup de valeur pour lui. Il est néanmoins aussi capable d’évaluer les risques qui existent à se battre pour la ressource (notamment avec un congénère). Un chien peut grogner sans pour autant passer au stade supérieur si le chien en face s’impose, ou si l’humain parvient à stopper l’action.

Le grognement sur la nourriture  mérite une attention particulière, il se manifeste sur la gamelle, les os, ou encore les récompenses alimentaires. Un chien grogne à l’approche de sa gamelle ? C’est son panneau STOP. Après tout, seriez-vous d’accord qu’on vous prenne votre assiette à peine servie ? Ajoutez plutôt quelque chose dans sa gamelle pour montrer que la présence de l’humain n’est pas une mauvaise chose, sinon, laissez-le manger tranquillement. Il peut être nécessaire de séparer des chiens lors du repas pour éviter les bagarres. Il n’y a aucun sens à se targuer de prendre la gamelle de son chien alors qu’il a commencé à manger, et d’être fier de voir ce dernier ne pas réagir.

N’oubliez pas qu’en créant une association positive on arrive a beaucoup de choses. Vous devez reprendre un os en gueule à votre chien ? Cela se travaille par l’apprentissage du « donne », récompensé par autre chose. Le chien accepte de rendre contre quelque chose, vous récupérez l’objet, le chien gère sa frustration.

Il peut arriver qu’un chien grogne pour faire partir un congénère ou une personne : vous vous promenez tranquillement et là, une rencontre avec un chien se produit. Il est capital de superviser activement cette action. Si un chien se met à grogner pour éloigner des personnes (ou des chiens) de son maître adoré et que les gens s’éloignent, sans intervention du maître, le chien s’auto-récompense. Grogner = faire fuir et rester seul avec mon popa ou ma moman adoré(e) ! Le rôle d’un leader n’est-il pas d’apprendre les bonnes manières à son chien, sans pour autant le dénaturer, afin d’avoir une vie sociale normale ? À vous de demander à votre chien un autre comportement, que vous acceptez, induit par un travail de contre-conditionnement. Par exemple : tu attends assis, et quand j’ai fini tu as une récompense.

Pour l’humain, entendre ce grognement c’est comprendre ce que le chien indique à l’autre chien. Mieux vaut arrêter le contact à ce stade. Sans savoir à qui on a affaire en face, prolonger une interaction avec des grognements (hors situation de jeu) est une prise de risque.

Enfin, le grognement sur le panier peut se voir dans la mesure où le dodo du chien n’est autre que son refuge. Pour un contact avec votre poilu, appelez-le vers vous plutôt que d’aller le caresser pendant une sieste ou pendant un moment de repos. Une caresse subie n’est pas une caresse choisie !

Douleur : mon chien grogne parce qu’il a mal quelque part

Attention, des grognements anormaux peuvent indiquer un inconfort physique de votre chien.

Le chien peut grogner au contact de la main sur une zone spécifique. Par exemple, en plein câlin, vous effleurez une patte et il se met à grogner. Il peut aussi grogner seul sans raison apparente.

Restez attentif à l’état général de votre chien et à d’éventuels changements de comportement (baisse de l’appétit ou du jeu, apathie, troubles du sommeil) qui pourraient nécessiter une visite chez votre vétérinaire.

Peur : mon chien grogne parce qu’il a peur

Mon chien grogne parce qu'il a peur
© Simon Hesthaven – Unsplash

Un chien qui manque de confiance en lui ou qui cherche à faire fuir un congénère aura tendance à vocaliser. Le grognement s’observe souvent chez les chiens sensibles qui essayent de dissuader les autres chiens de les approcher.

La mécanique est la suivante : je grogne pour impression, du coup on ne me cherche pas de poux.

Attention, corriger le grognement est un problème majeur. En empêchant le chien de grogner, on lui apprend qu’il ne faut pas prévenir, or si on supprime le drapeau rouge, la morsure peut arriver d’un coup. Mieux vaut chercher à détourner l’attention d’un chien peureux plutôt que le corriger. Ainsi on travaille sur le fond du problème, l’autre chien m’apporte un gâteau donc je suis gagnant à tolérer sa présence.

Un chien qui grogne est-il un chien méchant ?

La réponse est NON ! C’est à l’humain d’apprendre comment fonctionne le chien afin de mieux le comprendre et de mieux l’encadrer. Que veut dire ce grognement dans cette situation ?

Rappel de la communication canine

De nombreuses morsures ont lieu envers des humains ou des enfants par méconnaissance des signaux d’apaisement du chien.

Votre chien peut manifester un inconfort par un grognement, lequel sera logiquement suivi d’autres éléments comme le rictus (nez froncé et dents découvertes), le claquement de dents ou encore le pincement avant la morsure intentionnelle.

Un chien dit « bien codé », avec inhibition de morsure, ne mord pas sans prévenir. Il y a une multitude de signes qui annoncent l’état émotionnel du chien qui peut aboutir, s’il n’est pas écouté, à une morsure.

Cas pratique d’un chien qui grogne sur un enfant

chien qui grogne sur un enfant
© Unsplash – Picsea

Prenons l’exemple d’un chien dans son panier, coincé entre le buffet et la télé, qu’un jeune enfant de 2 ans vient voir sur son tracteur à roulettes.

Le chien ne dort pas, il jette des coups d’œil brefs à l’enfant qui s’approche et détourne la tête. L’enfant avance et commence à pousser le chien. Ce dernier détourne le regard (blanc d’œil visible), se lèche la truffe, change de position, et sent son tapis. L’enfant reste là, à le fixer, à rire, et à faire mine d’avancer. Le chien baille, puis se lèche la truffe, puis baille à nouveau. L’enfant reste. Le chien décide de grogner.

À ce moment-précis, c’est le moment de bascule. Pourquoi ? Parce que le chien a déjà utilisé de nombreuses façons de dire «  Je ne suis pas à l’aise, laisse-moi tranquille s’il-te-plait. ». Alors 2 solutions sont possibles :

  • Soit l’enfant se recule et respecte de nouveau la zone de confort du chien. Conséquence : le stress redescend et le chien retrouve son calme.
  • Soit l’enfant reste, continue à augmenter le stress chez le chien qui n’a pas d’autres façons de s’exprimer. Conséquence : il risque la morsure.

Cette situation purement hypothétique ne doit pas se passer dans la réalité puisque l’enfant ne peut être laissé sans surveillance avec un chien. Si jamais il venait à s’approcher, le rôle du parent ou de l’adulte serait d’expliquer à l’enfant qu’il faut immédiatement laisser le chien tranquille et aller jouer ailleurs.

En complément, n’hésitez pas à lire notre article sur la cohabitation bébé / chien.

Les significations du grognement chez le chien sont multiples, depuis l’excitation en passant par la défense, sans oublier l’expression d’une douleur. Apprendre à lire son chien permet d’évoluer harmonieusement avec lui. Besoin de conseils ? En commentaire, n’hésitez pas à nous dire à quels types de grognements vous êtes confronté.

Crédit Photo : © Fotolia – agneskantaruk

Pauline Lalangue
Éducateur canin comportementaliste. Passionnée de chiens depuis toujours, la chienne de la SPA avec qui j'ai grandi m'a poussée à devenir bénévole en refuge puis à me former à l'éducation pour permettre à tous de vivre en harmonie.

3 COMMENTAIRES

  1. Bonjour !

    Pouvez-vous me dire pourquoi ma chienne qui est toujours trés sympa (bien qu’un peu brute) avec ses congénères lorsqu’elle est détachée, grogne et aboie trés fort sur tous les autres chiens (mâles ou femelles, grands ou petits) quand je la promène en laisse ?
    Je précise que je l’ai adoptée il y a 5 mois dans un refuge en France mais qu’elle vient de Guadeloupe où elle errait, cachée dans la mangrove car caillassée par les habitants. Elle a d’ailleurs été énucléée à cause de ces caillassages mais reste malgré tout extrêmement sympa avec l’humain et les chiens (tant qu’elle n’est pas tenue en laisse).

    Merci pour votre réponse et un grand merci pour votre site tellement clair, bien écrit et instructif !

    Cordialement

    Edith

    • Bonjour Edith,

      L’histoire de votre chienne est poignante ! Le chien dispose de 4 façons de réagir à une situation :
      – fuir
      – se geler / neutre
      – attaquer
      – faire face – communiquer

      Attachée, votre chienne est privée de la fuite, elle a le sentiment de ne pas pouvoir choisir quoi faire, donc pour se protéger elle prend les devants. Cela est probablement issu de son traumatisme où elle n’a pas pu fuir des situations qui ont entrainé des souffrances.

      Cela peut se travailler par la désensibilisation progressive et l’habituation, le détournement, le contre-conditionnement. Il faut être patient, cohérent, et bienveillant.

      Pauline

  2. Bonjour Mme Lalangue,

    Je vous écris de Montréal, Québec, Canada. Nous avons un chiot de onze (11 mois), un caniche toy du nom de Figaro, absolument adorable. Il grogne quand il joue etc, sans problème nous avions compris. Mais, lorsqu’il est effectivement, soit sur moi ou dans son panier et que je dois me déplacer ou que nous souhaitions se coucher, si je souhaite le prendre doucement, depuis environ un moi, il grogne.

    S’il est dans son panier, je peux toujours tenter de l’appeler ou de lui donner une friandise, mais sinon, cela signifie qu’il dormira seul en bas (normalement il dort dans sa cage en haut dans un petit bureau au même étage, endroit qu,il semble bien aimer, et il dort immédiatement lorsqu’on l’y place, avec son toutou et sa petite couverture, la cage est hyper douillette). Si je travaille dans mon petit bureau il y entre également, la porte est ouverte.

    Que me conseillez-vous? Je pourrais tenter d’anticiper son heure de dodo, vers 21h30 -22h00, pour qu’il ne s’endorme pas ?

    Danielle, merci d’avance

RÉAGIR À CET ARTICLE

Please enter your comment!
Please enter your name here