Dresser son chiot est indispensable dès son arrivée dans la famille. Comment s’y prendre et par où commencer ?

En général nous commençons par lui apprendre la propreté et à limiter ses bêtises (destructions d’objets par exemple), c’est très bien ! Mais ne négligez pas les 5 conseils qui vont suivre qui vous permettront d’instaurer de bonnes bases d’éducation.

1. Apprenez-lui à ne pas vous sauter dessus dès le départ

Il est difficile de résister lorsque votre chiot vous saute dessus pour jouer ou vous faire la fête lorsque vous rentrez du travail. Seulement à cet âge, sa petite taille n’est pas très gênante mais lorsqu’il sera adulte, revenir en arrière et lui interdire un comportement toléré sera très difficile.

dressage chiotDe même, quand vous recevez du monde à la maison, certaines personnes seront réticentes à l’idée qu’un chien leur saute dessus pour leur dire bonjour. Alors comment faire ?

C’est simple, lorsqu’il vous saute dessus, ignorez-le jusqu’à ce qu’il ait posé ses quatre pattes au sol. Le chiot comprendra que sauter sur vous n’attire pas votre attention et de ce fait, il limitera et arrêtera ce comportement à l’âge adulte.

2. Enseignez-lui la marche en laisse tout de suite

apprendre la marche en laisse chiotLorsque le chiot pèse moins de 10 kg, il est facile de le contrôler même s’il tire sur la laisse mais quand il aura atteint son poids adulte la tâche sera plus rude. Commencez donc dès maintenant l’apprentissage de la marche en laisse.

Plus facile à dire qu’à faire vous me direz-vous, mais c’est une discipline à intégrer prématurément, dans le calme et avec patience. Plusieurs méthodes existent et je ne vais en citer qu’une seule en exemple, c’est une méthode positive, la voici :

Munissez-vous de quelques friandises. Quand le chien tire fort sur la laisse, faîtes aussitôt demi-tour et ce, à chaque fois qu’il tire sur la laisse. Accompagnez le changement de direction par un ordre comme “viens”, “allez” (peu importe l’ordre mais choisissez-en un que vous répéterez) . Au fur et à mesure le chiot comprendra que c’est vous qui décidez du rythme de la ballade et non lui, le but étant de garder la laisse molle et sans tension.

Pour plus d’informations sur la marche en laisse, je vous invite vivement à lire ces deux articles de Jean-Luc Fourtier : mon chien tire sur la laisse que faire ? partie 1 et partie 2.

3. Votre chiot ne doit pas se montrer aggressif lorsque vous vous approchez de sa nourriture ou de ses jouets

Et pourtant beaucoup de maîtres ont des problèmes avec leur chien qui grogne ou montre les dents dans ces cas là. Le chiot doit comprendre que votre présence près de ses “effets personnels” est une bonne chose et qu’il sera récompensé.

Quoi de plus naturel pour le chiot que d’adopter un comportement défensif si vous mettez vos mains dans sa gamelle quand il mange ou lui piquez son jouet préféré ! Encore une fois, adoptez le renforcement positif, quelques exemples :

  • Vous souhaitez lui prendre son os à mâcher pour “x” raisons, remplacez-le par un autre objet de valeur, cela peut être son jouet préféré.
  • Vous voulez lui prendre sa gamelle ou mettre les mains dedans sans qu’il grogne ou vous mordre (petite parenthèse, la croyance populaire indique que c’est un exercice de “test” pour déterminer votre “position de dominance” mais il n’y a aucun intérêt à faire cela, vous aimeriez que l’on vous retire votre assiette en plein milieu d’un repas ? Comment réagiriez-vous ?). Alors faites un troc : donnez-lui une friandise ou autre nourriture par exemple.

Le but est d’associer votre présence ou le fait de lui prendre un objet à une récompense et non une intrusion dans son espace. Du positif !

4. Apprenez-lui à rester seul

Quoi de plus normal que de combler son chiot d’affection, de jeux, de caresses à son arrivée à la maison. On passe énormément de temps avec lui au début mais par la suite, les contraintes de la vie font que l’on doive le laisser seul plusieurs fois par jour.

Alors commencez dès le départ à l’habituer à rester seul pour ne pas qu’il développe d’anxiété de séparation.

Au début, laissez-le seul de courts instants puis augmentez petit à petit ce temps. Le chiot doit également associer ces temps de solitude avec quelque chose de positif. Laissez- lui des jouets pendant votre absence, il doit avoir son petit espace à lui avec un coussin bien douillet.

5. Donnez une priorité aux ordres que vous lui enseignez

Le chiot à peine âgée de 8 semaines, n’est pas en mesure de recevoir et d’apprendre tous les ordres ! Ainsi certains ordres devront être appris en premier comme l’ordre assis, le rappel et comme nous l’avons vu plus haut, la marche en laisse. Faites-en des priorités en prenant le temps de les apprendre au chiot, sans le submerger, en le laissant se développer sur le plan comportemental tout en réprimant les mauvais comportements.

Par exemple, certains ordres ne sont pas indispensables dans les premiers mois de sa vie comme l’aboiement sur demande ou encore la garde. Il est important de ne pas s’éparpiller et se concentrer sur des ordres que le chiot va acquérir correctement sans être stressé . Dresser son chiot, c’est également une question de bon sens.

Crédits photos : Peluna et Mickael Kwan sur Flickr